Web 2.0

Facebook Twitter

5 idées reçues sur les réseaux sociaux. Pierre Matuchet, DG de l'agence social media Milky, décrypte les préjugés qui ont la vie dure dans l’imaginaire français.

5 idées reçues sur les réseaux sociaux

L’ancien directeur général de Voyages-sncf.com Technologies donne des éclairages sur l'usage de Facebook et consort dans le secteur du voyage. 1) Facebook ne fait pas vendre. C’est vrai et faux tout à la fois. Positionner un moteur de réservations sur une page entreprise est inutile, selon Pierre Matuchet, directeur général de l’agence spécialiste des réseaux sociaux Milky : "Le carrefour d'audience d'une marque reste son site web.

Le social commerce ne fonctionne pas". 2) Avoir des fans ne sert à rien. 3) Les concours sur Facebook créent des fans éphémères. 4) Mieux vaut investir en SEM sur Google. Soit, mais il faut aussi garder en mémoire un désintérêt avéré des jeunes à l’égard des réseaux sociaux. 5) Les réseaux sociaux changent tout le temps. La tendance est aux réseaux sociaux : 77% des Français sont inscrits sur l’un d’entre eux. Les réseaux sociaux sont de plus en plus présents sur la toile et pour cause, le nombre d’internautes, qui les utilisent, augmente un peu plus chaque année.

La tendance est aux réseaux sociaux : 77% des Français sont inscrits sur l’un d’entre eux

Aujourd’hui, 77% des Français sont inscrits sur un réseau social ! Entre Facebook, Twitter, Google+, Pinterest, Viadeo et même encore Linkedin, il existe de nombreux réseaux sociaux et il est rare de croiser quelqu’un qui n’en connaît aucun. Médiamétrie a mené une étude auprès de 3120 Français pour en savoir davantage sur leurs usages. Ils ont pu constater que durant ces 12 derniers mois, 1,6 millions d’internautes français se sont inscrits à des réseaux communautaires. 99% des internautes, en France, en connaissent au moins un d’entre eux, 77% sont inscrits sur un ou plusieurs réseau social et 60% s’y connectent tous les jours.

Impressionnant ! Parlons maintenant des plus connus… Nous avons appris récemment que Facebook réunissait 26 millions d’utilisateurs actifs français dont 13 millions de mobinautes. Rencontres Nationales du etourisme institutionnel archived here #ET8 @Etourisme. » Répondre aux avis publiés en ligne: le faites-vous? Un hôtelier doit-il répondre à tous les commentaires qui concernent son établissement?

» Répondre aux avis publiés en ligne: le faites-vous?

Doit-il offrir des privilèges aux clients qui en font l’éloge? Que faire avec les attaques personnelles? Une étude de Forrester et TripAdvisor révèle que 71% des voyageurs estiment qu’il est important, de la part des hôteliers, de répondre aux avis. Cela contribue à améliorer l’image, à mousser les réservations et le chiffre d’affaires de l’entreprise. Choisir les bons mots, conserver un ton et un langage professionnels tout en évitant un discours formel, aller rapidement au but, répondre aux commentaires n’est pas une tâche anodine.

Plus de réponses = plus de revenus! Que ce soit sur Facebook, Twitter, TripAdvisor ou tout autre média social, les réponses provenant de la direction donnent confiance aux consommateurs qui consultent les avis. Les questions fréquentes Voici quelques réponses rapides provenant d’experts en marketing aux questions les plus courantes des hôteliers: Le choix des mots Sources: Web.availpro.com/LinkClick.aspx?fileticket=HrZkvWkPvkU%3d&tabid=104&language=fr-FR. Web.availpro.com/LinkClick.aspx?fileticket=jkTFYF32ij4%3d&tabid=88&language=fr-FR. » La fiabilité des applications du tourisme 2.0 et leur incidence sur le comportement des touristes. L’influence du CGU sur les choix des touristes Au cours de la dernière décennie, Internet a changé la manière dont les gens planifient leurs voyages et consomment les produits et services touristiques.

» La fiabilité des applications du tourisme 2.0 et leur incidence sur le comportement des touristes

Récemment, le domaine du contenu généré par l’utilisateur (CGU) et des applications poste à poste, le soi-disant Web 2.0, a connu l’évolution la plus importante en matière d’applications Internet. Des études nous éclairent sur l’influence considérable que jouent les applications du CGU et du tourisme 2.0 sur les gens; elles les incitent au voyage, tant lors du processus réel de planification qu’une fois les décisions de voyage prises. Les recommandations d’amis et de collègues ont moins de portée sur les voyageurs d’affaires que sur les voyageurs d’agrément (McCarthy, Stock et Verma, 2010).

Parfois, le CGU pousse les touristes à modifier leurs choix après avoir obtenu de plus amples informations en ligne. Quelques données empiriques Conséquences pour les entreprises et suggestions Sources: » La nouvelle génération de sites de commentaires. L’arrivée du Web 2.0, et plus particulièrement des plates-formes d’échange de commentaires, a transformé le processus de planification des voyages.

» La nouvelle génération de sites de commentaires

À cet égard, TripAdvisor, avec plus de 25 millions d’utilisateurs mensuels, s’est rapidement imposé comme une référence. Depuis peu, toute une gamme de sites d’opinion a fait son apparition sur le Web. Certains sont spécialisés, d’autres sont plutôt ludiques et d’autres encore ont une orientation davantage professionnelle. Voici un survol de quatre nouveaux joueurs issus de l’ère de la «transparence radicale»: Galileo Opinions, Sidewiki, Favorite Places et Foursquare. Galileo Opinions Lancé à la fin 2008, Galileo Opinions agit à titre de site communautaire du voyage réservé uniquement aux professionnels du tourisme. Les objectifs de la plate-forme sont de permettre aux agents de voyages: Chaque intervenant y est présenté avec une photo, son nom, celui de l’agence de voyages à laquelle il est lié et son niveau d’expertise. Sidewiki Foursquare. » Réserver son voyage en direct à la télé. La popularité des téléviseurs connectés à Internet, ou qui y sont compatibles, va changer la commercialisation des voyages.

» Réserver son voyage en direct à la télé

D’ici 2016, les deux-tiers des ménages nord-américains posséderont une smart TV. À l’avenir, les téléspectateurs qui regardent des émissions de voyage pourront réserver immédiatement leur séjour à la destination en vedette via des applications ou des liens Internet, et ce, directement sur leur téléviseur intelligent. Ils auront accès à des offices de tourisme, des agences de voyages, des hôtels, des compagnies aériennes, des locateurs de voitures, etc. Les nouveaux modèles d’appareils permettront une interaction complète entre téléspectateurs et diffuseurs, annonceurs et développeurs d’applications, ainsi qu’entre téléspectateurs. Une nouvelle plateforme La télé intelligente fusionne la télévision, l’Internet, les médias sociaux et les applications mobiles en offrant l’accès à ces différentes fonctions.

Source: cnet Promouvoir une destination, quelques exemples. Tourisme: quand les avis des clients dictent leur loi aux professionnels. Le Parc Astérix lance une offre d'achat groupé sur Facebook. "A travers son application "Sorties entre amis", le Parc Astérix propose des tarifs réduits et se repose sur un mécanisme de ventes groupées.

Le Parc Astérix lance une offre d'achat groupé sur Facebook

Dans la veine de la tendance web-to-shop, le Parc Astérix a lancé une application Facebook baptisée "Sorties entre amis" qui permet aux groupes de cinq personnes de bénéficier de réductions, rapporte "TechCrunch". Chaque utilisateur Facebook peut ainsi inviter ses amis à choisir une date et s'il réussi a convaincre quatre de ses relations à venir, les participants paieront 28,5 euros par personnes au lieu de 40. S'il s'agit d'un groupe de 10 personnes, le prix descendra à 25,5 euros par personne". Lire la suite. Twitter : conseils d'utilisation. L’importance pour une entreprise d’être active sur les médias sociaux est un sujet qui revient constamment.

Twitter : conseils d'utilisation

Bien qu’une forte majorité des utilisateurs de médias sociaux ont recours à Facebook, il ne faut pas pour autant négliger d’autres avenues, telles que Twitter. Ce réseau social comptait plus de 100 millions d’utilisateurs en septembre 2011. De ce nombre, près de la moitié visite leur compte tous les jours. Si tout ce que vous connaissez de Twitter est son nom et que vous souhaitez vous lancer, voici quelques pistes qui pourraient vous aider. Les possibilités de Twitter Pour éviter de perdre votre temps, il est impératif d’établir dès le départ les raisons qui motivent votre présence sur Twitter, les objectifs que vous souhaitez atteindre, ainsi que le type de personnes à qui vous désirez vous adresser. Le profil Le réseau social Twitter réunit un amalgame d’individus qui communiquent sous toutes sortes de chapeaux: personnel, professionnel, consommateur, promotionnel, etc. Sources: 6 astuces pour bonifier sa page Facebook de destination touristique. Août _Cet article a été publié sur le blog etourisme.info le 09 mars 2011_ Les médias sociaux ont changé la manière dont les destinations touristiques font leur promotion.

Que ce soit par Twitter , Facebook , YouTube , TripAdvisor , etc., les destinations touristiques doivent plus que jamais se démarquer et entraîner une conversation avec le voyageur potentiel. L’objectif est de s’immerger dans le cycle de vie du voyageur et plus essentiellement au début, soit au moment du choix de la destination touristique afin de venir influencer ce dernier. 1. Créer une page d’accueil Facebook personnalisée La création d’une page Facebook personnalisée permet assurément d’augmenter le nombre de fans. Effectivement, quels sont les bénéfices que le voyageur potentiel pourra tirer? 2.

Afin de rejoindre un certain nombre de fan potentiel et d’augmenter sa base de fans, il peut être intéressant de créer un concours sur Facebook. 3. 4. 5. 6. Www.karinemiron.com kmiron at etourisme.info. L'eTourisme est mort ! Le tourisme numérique est SoLoMo (Social-Local-Mobile). Si l’on s’en réfère aux dernières tendances du secteur avec des chiffres en progression forte et constante, il est de plus en plus réducteur aujourd’hui de parler d’e-tourisme tant le tourisme et les nouvelles technologies sont inexorablement voués à converger vers un tourisme numérique et connecté.

L'eTourisme est mort ! Le tourisme numérique est SoLoMo (Social-Local-Mobile).

Les comportements des voyageurs ne trompent pas avec comme conséquence directe des résultats plus que significatifs pour l’industrie touristique, premier secteur de l’e-commerce. On compte désormais pas moins de 6 européens sur 10 qui réservent leur voyage en ligne en 2011. En France, les ventes en ligne progressent de 12% au 1er trimestre 2011 et les sites de tourisme gagnent +17.2% de trafic en moyenne sur l’année 2010. Merci à Lucile Prouteau (pour sa réactivité) et Emmanuel Jacquel (chapeau l’artiste !) Chez SILC (Séjours Internationaux Linguistiques et Culturels) pour leur réactivité et cette illustration très sympathique, vous pouvez devenir Fan de SILC sur Facebook SO pour SOcial ! Le tourisme numérique est SoLoMo (Social-Local-Mobile)