background preloader

Féminisation

Facebook Twitter

Guide texte suivi diffusion avec liens 21. Féminisation de la langue: quelques réflexions théoriques et pratiques. Les personnes lisant régulièrement ce blog auront sûrement remarqué que j’essaie au maximum d’éviter d’employer le masculin universel (j’explique ci-dessous ce que j’entends par là).

Féminisation de la langue: quelques réflexions théoriques et pratiques

Je voudrais tenter d’expliquer pourquoi (c’est le côté théorique) et surtout comment, par quelques réflexions liées à mon parcours sur cette question et à ma pratique comme féministe, blogueuse, mais aussi comme prof de français langue étrangère. Cette pratique est en évolution constante. Alors que j’étais d’abord extrêmement réticente, je me suis habituée à ces graphies à force de lectures et d’échanges militants, et j’aurais du mal aujourd’hui à faire marche arrière. Ces théories et pratiques rencontrent énormément de résistances. J’ai pu m’en rendre compte à chaque fois que j’ai évoqué, ici ou sur Twitter, des questions liées au sexisme dans le langage. J’ai bien conscience que traiter ce genre de sujet va m’attirer plein de remarques sympathiques en commentaire. Objectifs et justifications théoriques.

Ceux et/ou Celles. On répète souvent que les combats féministes, en remettant en question les cloisonnements de genre, peuvent aussi libérer les hommes de contraintes symboliques qui sont des freins à la diversité des expressions de la masculinité.

Ceux et/ou Celles

Je ne sais pas si Herménégilde Chiasson sera le premier surpris de savoir que son livre Béatitudes m’a inspiré une réflexion sur le langage et le genre. C’est que ce magnifique ouvrage décline en centaines d’images qui sont « ceux » et « celles » qui forment le monde. Construit comme une prière ou une incantation, le livre nous pousse à regarder ces autres qui nous entourent sous un angle nouveau, sans jugement, dans l’acceptation. La parole du poète sème aussi le doute quant aux multiples visages que nous prenons, aux divers rôles que nous sommes appelés à jouer. Mais j’aurai l’occasion de revenir plus en détail sur la force étonnante de ce livre. Pour l’instant, je reviens sur la question du genre. 9 La féminisation. 9.1 La féminisation des textes La féminisation des textes a pour objet de rendre les femmes plus visibles dans les communications et de substituer aux tournures sexistes des expressions et des périphrases non sexistes.

9 La féminisation

La présence des femmes est de plus en plus marquée dans des documents comme les conventions collectives, les manuels scolaires, les formulaires à caractère administratif, les textes et discours de nature politique. Les techniques de féminisation proposées ci-après respectent les directives émises par le Conseil du Trésor concernant l’élimination des stéréotypes sexistes et s’alignent généralement sur les recommandations de l’Office de la langue française du Québec.

Il importe de préciser que la féminisation des textes ne comporte aucun caractère obligatoire. C’est à l’auteur d’établir la nécessité d’y avoir recours dans son texte. 9.1.1 Recommandations générales 1 Si on choisit de féminiser un texte, deux techniques de féminisation sont privilégiées : 9.1.4 Hommes et femmes. Sur la féminisation. Secrétariat des instances. Guide de féminisation ou la représentation des femmes dans les textes Ce document a été produit avec la collaboration des membres du Comité institutionnel de féminisation 1991-1992 sous la présidence de Jacqueline Lamothe, représentante du SPUQ : Chantal Bouthat représentante, Service de l’information et des relations publiques ; Fernande Dupuis, représentante du SCCUQ ; Sonia Grenon, représentante étudiante ; Claudette Jodoin, représentante du VRER ; Thérèse Leduc, représentante de la Gestion des ressources ; France L’Hérault, représentante du SEUQAM ; Francine Ouellette, représentante du Secrétariat général ; Marie Roffé, représentante du Registrariat ; Et de : Anne-Marie Benoit, consultante ; Sylvie Roy, observatrice, Service de l’informatique.

Secrétariat des instances

Conception et rédaction Révision Céline Labrosse, linguiste. Pour tous les types de textes, nous vous invitons à utiliser les «stratégies de rédaction» lorsque c'est possible. Stratégies de rédaction Documents de type informatif Formulaires Mémo. Féminisation - On ne peut être neutre ! Au Québec, au début des années 1980, l’Office québécois de la langue française (OQLF) lance les bases des règles de féminisation des titres et des fonctions.

Féminisation - On ne peut être neutre !

Malheureusement, 30 ans plus tard, la guerre n’est toujours pas gagnée et quelques batailles doivent encore être livrées, mais on doit admettre qu’on voit de moins en moins de ces imprononçables « directeur-trice » et « chanteur-teuse ». Lors d’une table ronde axée sur le thème de la féminisation de la langue, des spécialistes du Québec, de l’Europe et de l’Afrique dresseront un état des lieux à propos de cette notion à géométrie variable. Louise-Laurence Larivière participera activement à la discussion, puisque le sujet la passionne.

Mme Larivière enseigne au Département de linguistique et de traduction de l’Université de Montréal. En 2000, elle publie chez Boréal un pamphlet portant le titre, ambivalent à dessein, de Pourquoi en finir avec la féminisation linguistique. Réalisme En général, ces arguments n’ont plus cours.