background preloader

Concentration des médias

Facebook Twitter

Médias : pourquoi 10 milliardaires contrôlent notre information ? - Blabla #07 - Osons Causer. Dassault et les 53 millions : service minimum au Figaro. Quelques lignes sur le web, pas mieux dans le papier.

Dassault et les 53 millions : service minimum au Figaro

Le Figaro a fait le service minimum après le nouveau rebondissement dans l'affaire dite des "achats de votes" présumés de Serge Dassault (propriétaire du Figaro) dans les cadre des élections municipales de 2008 à 2012 à Corbeil (Essonne). Selon Libération et France inter, le comptable suisse de Serge Dassault, un certain Gérard Limat, a indiqué aux juges d'instruction, lors de sa garde à vue en octobre 2014, qu'il avait remis près de 53 millions d'euros en liquide à Dassault, entre 1995 et 2012. Des fonds transférés depuis la Suisse. "Sur la seule période 2008-2012, qui englobe les trois élections visées par l’enquête, Gérard Limat a livré 7,45 millions d’euros en cash à Dassault. Pouvoir politique, pouvoir de l’argent : la liberté d’informer menacée ?

“Presse française : qui possède quoi?” : le “Monde Diplo” explique tout en une infographie - Vu sur le net. Discours unique anti-syndicaliste, débats tronqués...

“Presse française : qui possède quoi?” : le “Monde Diplo” explique tout en une infographie - Vu sur le net

Ces dernières semaines, le traitement de l'actualité en France relevait d'un “climat de guerre sociale entretenu par les principaux médias du pays”, explique le “Monde Diplomatique”, qui y consacre une infographie et un article. Eclairant. Qui possède les grands titres de presse aujourd’hui ? La presse quotidienne régionale, un secteur en crise ? - La Croix. Si les quotidiens locaux se portent légèrement mieux que la presse nationale, le secteur cache d’importantes disparités entre les titres.

La presse quotidienne régionale, un secteur en crise ? - La Croix

Reflet de la diversité des territoires français, la presse quotidienne régionale (PQR) a connu des regroupements comparables à ceux des communes et plus récemment des régions. De 150 titres après la Seconde Guerre mondiale, on n’en compte plus qu’une soixantaine actuellement. Des concentrations au sein de grands groupes. Information sous contrôle, par Serge Halimi & Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique, juillet 2016)

«La France est soumise aujourd’hui à deux menaces qui, pour être différentes, n’en mettent pas moins en péril son intégrité : Daech et la CGT. » Il faut rendre grâce à Franz-Olivier Giesbert d’avoir exprimé la vérité d’un journalisme français sous domination politique et financière. « Ce n’est qu’un début, continuons le combat contre la CGT », annonce l’éditorialiste-vedette du Point en ouverture d’un numéro sur « La vraie histoire du “mal français”.

Information sous contrôle, par Serge Halimi & Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique, juillet 2016)

Blocages, violences, CGT, modèle social » (2 juin 2016). Du référendum sur le traité de Maastricht en 1992 à celui sur la Constitution européenne en 2005, des grèves de novembre-décembre 1995 à celles contre la « loi travail » de 2016, usagers et analystes de l’information ont pu mesurer la distorsion entre le déroulement des conflits sociaux et leur mise en scène médiatique.

Les deux ailes d’un oiseau de proie La presse agit comme la caisse de résonance d’un bloc politique, mais lequel ? Il n’a pas de nom, pas de visage.