background preloader

Fêtes juives, rites, traditions, calendrier

Facebook Twitter

Tout savoir sur le Judaïsme : rites, origines, signification des fêtes, calendrier, recettes !

Rosh Hashana 2013, les rites du Nouvel An juif. Le premier et deuxième jour du mois de Tichri, septième mois du calendrier hébraïque, est célébré le Nouvel An juif ou Rosh Hashana, également appelé « fête des trompettes » : le Shofar, corne de bélier, sonne dès la prière du matin à la synagogue, en souvenir de l’épisode biblique au cours duquel Abraham sacrifia un animal à la place de son fils Isaac.

Rosh Hashana 2013, les rites du Nouvel An juif

Il pourra sonner près de cent fois, les sons longs alternant avec les sons courts, évoquant les sanglots du repentir pour les uns, la mise en alerte, la "convocation" pour les autres. Que signifie le Nouvel An juif ? Passage à la nouvelle année, Rosh Hashana est aussi le jour du jugement de la Création et du couronnement de Dieu comme Roi de l'Univers. Il s’agit d’une fête plus solennelle que joyeuse qui ouvrira, en septembre 2014, l’an 5775 du calendrier hébraïque. Suite101. En 2014, ou 5774 du calendrier hébraïque, Tou Bichvat également appelée « H’amishah Assar Bi’shvat » se fête le 16 janvier.

suite101

La fête des arbres ou Tou Bichvat célèbre le jour du jugement divin du monde végétal, et le lien de l’homme avec la nature. Cette fête hivernale annonce les prémices du printemps : la sève qui commence à remonter dans les arbres, le renouveau de la vie. Le 15 du mois de Chevat, on déguste le plus grand nombre de fruits frais du verger ou secs mentionnés dans les textes et représentant les « sept espèces d’Israël », en prononçant sur chaque famille de fruits une bénédiction datant du XVIe siècle.

C’est également depuis cette époque qu’ont été instituées certaines coutumes : des collectes d’argent par les communautés sépharades, destinées à alimenter un fonds spécial pour permettre aux familles pauvres de consommer des fruits ; des offrandes en fruits ou des aumônes ; un seder (repas) de Tou Bichvat. Signification de Tou Bichvat. Le Mémorial de la Shoah commémore la journée de la déportation.

Ouvert au grand public en 2005 dans le quartier du Marais, à Paris, sur le site du Mémorial du martyr juif inconnu, le Mémorial de la Shoah, classé monument historique depuis 1991, a une double vocation.

Le Mémorial de la Shoah commémore la journée de la déportation

Centre de ressources et premier centre d'archives d’Europe sur la Shoah, il se veut aussi un outil pédagogique à destination des chercheurs, historiens, enseignants et parents sur le douloureux mais nécessaire enseignement de l’histoire du génocide juif lors de la Seconde Guerre mondiale. La cuisine juive de fête, les origines la déco. Fêtes juives dans le calendrier hébraïque - 2e partie. Fêtes juives dans le calendrier hébraïque - 1re partie. Rosh Hashana marque le début de la nouvelle année dans le calendrier hébraïque, et la première des fêtes de l'année juive dans le judaïsme.

Fêtes juives dans le calendrier hébraïque - 1re partie

Des voeux de bonne année (Shana Tova), au nouvel an des arbres, retour sur les rites des cinq premières fêtes de l'année 5774 (2013-2014), références à l'Ancien Testament. Le Nouvel An juif se célèbre en septembre. En 2013, Rosh Hashana débutera le 4 septembre au soir. Il s'agira de l'an 5774 du calendrier hébraïque. Le Shabbat, la fête la plus importante du judaïsme. Fête rituelle rappelant la sortie d’Egypte et la fin de l’esclavage des Hébreux, le Shabbat, ou Shabbes en Yiddish, débute le vendredi soir au coucher du soleil, et s’achève le samedi soir.

Le Shabbat, la fête la plus importante du judaïsme

Cette fête, très importante, voire la plus importante et la plus fondamentale du judaïsme, qui applique à la lettre l’un des Dix Commandements, est caractérisée par l’arrêt complet de toute forme de travail, et par un recentrage sur soi, sur ses proches, sur ses valeurs. Le Shabbat est à la fois l’expression de la foi -l’homme suit l’exemple de Dieu qui a interrompu sa Création le septième jour- et la conscience de la nécessité de se libérer du joug du labeur, et de prendre le temps de réfléchir.

Le Shabbat est observé chaque semaine, sans dérogation aucune, à l’exception d’une seule possibilité: une menace pour la vie humaine. En cas de danger de mort, on pourra enfreindre les règles du Shabbat mais seulement dans ce cas. Pourim 2012 dans le judaïsme, rites et origines. Fête d'institution rabbinique, Pourim se célèbre le 14 adar du calendrier hébraïque, soit dès le soir du 15 mars en 2014, et durant toute la journée du 16.

Pourim 2012 dans le judaïsme, rites et origines

Célébration du miracle d'Esther qui sauve son peuple de la haine d'Aman avec l'aide de son oncle Mardochée, Pourim marque, à la différence de Pessah, l'intervention voilée de Dieu, qui vient en aide à son peuple sans miracle particulier, mais le récompense de sa foi, de son retour à la Torah et du jeûne accompli pour soutenir Esther. L’histoire de Pourim : la haine d’Aman pour Mardochée Le roi perse Assuérus, entre 485 et 465 avant l’ère chrétienne, épouse en deuxièmes noces Esther, sans savoir qu’elle est issue de la communauté juive, à l’époque exilée en Perse.

En effet, après la destruction du premier Temple, le peuple juif est exilé en Babylonie, conquise par Darius qui en fait l’empire perse. Esther est la nièce de Mordékhaï (ou Mardochée), dont l’ennemi juré est Haman (ou Aman), conseiller du roi. Le miracle d’Esther A découvrir : Chavouot 2012, rites de la "fête des semaines" dans le Judaïsme. Chavouot se célèbrera les 4 et 5 juin en 2014, à partir de la tombée de la nuit du 3 juin, soit le 6 du mois de Sivan de l’année 5774, dans le calendrier hébraïque.

Chavouot 2012, rites de la "fête des semaines" dans le Judaïsme

Il s’agit de l’une des 3 fêtes dites "de pèlerinage", avec Souccot, la fête des cabanes, et Pessah, la Pâque. Sept semaines après Pessah, soit 49 jours comptés à partir du deuxième soir de la Pâque juive, Chavouot marque l’équivalent de la Pentecôte du calendrier chrétien, célébrée également 50 jours après Pâques. On l’appelle aussi "Fête des semaines", "Fête des moissons" ou encore "Fête des prémices".

La période de sept semaines qui sépare Pessah de Chavouot est appelée "Omer". Pourim 2012 dans le judaïsme, rites et origines. Tou Bichvat 2012, le Nouvel An des arbres, dans le judaïsme. En 2014, ou 5774 du calendrier hébraïque, Tou Bichvat également appelée « H’amishah Assar Bi’shvat » se fête le 16 janvier.

Tou Bichvat 2012, le Nouvel An des arbres, dans le judaïsme

La fête des arbres ou Tou Bichvat célèbre le jour du jugement divin du monde végétal, et le lien de l’homme avec la nature. Cette fête hivernale annonce les prémices du printemps : la sève qui commence à remonter dans les arbres, le renouveau de la vie. Le 15 du mois de Chevat, on déguste le plus grand nombre de fruits frais du verger ou secs mentionnés dans les textes et représentant les « sept espèces d’Israël », en prononçant sur chaque famille de fruits une bénédiction datant du XVIe siècle. C’est également depuis cette époque qu’ont été instituées certaines coutumes : des collectes d’argent par les communautés sépharades, destinées à alimenter un fonds spécial pour permettre aux familles pauvres de consommer des fruits ; des offrandes en fruits ou des aumônes ; un seder (repas) de Tou Bichvat.

Signification de Tou Bichvat. Rosh Hashana 2012, les rites du Nouvel An juif. Le premier et deuxième jour du mois de Tichri, septième mois du calendrier hébraïque, est célébré le Nouvel An juif ou Rosh Hashana, également appelé « fête des trompettes » : le Shofar, corne de bélier, sonne dès la prière du matin à la synagogue, en souvenir de l’épisode biblique au cours duquel Abraham sacrifia un animal à la place de son fils Isaac.

Rosh Hashana 2012, les rites du Nouvel An juif

Il pourra sonner près de cent fois, les sons longs alternant avec les sons courts, évoquant les sanglots du repentir pour les uns, la mise en alerte, la "convocation" pour les autres. Que signifie le Nouvel An juif ? Passage à la nouvelle année, Rosh Hashana est aussi le jour du jugement de la Création et du couronnement de Dieu comme Roi de l'Univers. Il s’agit d’une fête plus solennelle que joyeuse qui ouvrira, en septembre 2014, l’an 5775 du calendrier hébraïque. Souccot 2012, la fête des cabanes. Souccot, également orthographiée Soukkot, est la « fête des cabanes » ou « fête des tentes », célébrée le 15 du mois de Tichri dans le calendrier hébraïque.

Souccot 2012, la fête des cabanes

Elle dure 6 jours, dont les deux premiers chômés, et sera célébrée en 2014 (an 5775 du calendrier hébraïque) à partir du mercredi 8 octobre au soir. Cette fête est la troisième des fêtes juives après Rosh Hashanah, la nouvelle année, le 24 septembre, et Yom Kippour, le Grand Pardon, qui débute le vendredi 3 octobre au soir. Historique de Souccot, fête des cabanes « Vous habiterez sept jours sous des huttes (Soukkot). Tous les citoyens d’Israël habiteront sous des huttes afin que vos descendants sachent que j’ai fait habiter sous des huttes des Israëlites quand je les ai fait sortir du pays d’Egypte. Après la sortie d’Egypte guidé par Moïse, le peuple juif erre 40 années dans le désert.

Les rites de Souccot S’il n’est pas possible d’habiter cette cabane, il faut au moins y prendre ses repas, ou au moins y consommer le pain. A découvrir. Yom Kippour 2012, les rites du Grand Pardon dans le Judaïsme. Le dixième jour du mois de Tishri du calendrier hébraïque est célébré Yom Kippour : dix jours après Rosh Hashanah, soit le samedi 4 octobre en 2014, année 5775. Le début de l’année juive ou Rosh Hashanah (24 septembre au soir) marque l’entrée dans un cycle de dix jours appelé « Techouva ». Durant cette période, les fidèles sont invités à réparer les fautes commises envers Dieu et envers leurs prochains. Pessah 2012, les rites de la Pâque juive. Commémoration de l’exode des Hébreux menés par Moïse hors d’Egypte, la Pâque juive commence le 14 Nissan au soir, premier mois de l’année civile ou biblique, et s’achève le 22, soit 8 jours plus tard.

L’exode d’il y a 3 500 ans détermina la création du peuple juif. En 2014, ou 5774 dans le calendrier hébraïque, les fêtes de Pessah débuteront le mardi 15 avril au soir et s'achèveront le 22 avril à la tombée de la nuit. Fête majeure pour la communauté juive, la célébration de Pessah donne lieu à de multiples rituels qui s’appuient sur les lois religieuses. Ainsi, le repas du Seder, (auquel on peut associer la Cène dans la religion chrétienne, car elle aurait probablement été célébrée par le Christ un soir de Seder), sera composé d’aliments bien déterminés mais au préalable, l’ensemble de la maison aura été passé au peigne fin : tout l’environnement doit être cacher pour Pessah.

Hanoucca : les rites de l'allumage des bougies et les traditions. Le 16 décembre 2014 au coucher du soleil débute Hanoucca, la Fête des Lumières. Tous les soirs et jusqu’au 24 décembre inclus, sera observé le rite de l’allumage des bougies de l’hanoucciah, (ou Hanoukia), le chandelier dédié à cette fête, qui à la différence de la menorah, utilisée notamment chaque semaine lors de la célébration du Shabbat, comporte 9 branches au lieu de 7. Toutes les bougies seront allumées le dernier soir, le 24 décembre.

Puis on procédera aux bénédictions, à l’échange de cadeaux, et à la consommation de mets bien particuliers. A quoi fait référence la fête de Hannouca ? Hanoucca 2012, la Fête des Lumières dans le judaïsme. En 2014, année 5775 du calendrier hébraïque, Hanoucca ou Fête des Lumières, débute le 16 décembre au coucher du soleil, et se termine le 24 décembre, également au coucher du soleil. On considère cette fête comme l’équivalent du Noël chrétien et des fêtes de fin d’année. C’est une fête non chômée. Origines de Hanoucca Fête joyeuse d’institution rabbinique, Hannouca, ou « Hag HaHanoukka » en hébreu, marque la victoire militaire des Maccabées contre le pouvoir séleucide et les persécutions menées contre la pratique du culte et des rites.

Le prêtre juif Mattathias , son fils Juda et ses frères, conduisent cette révolte des Juifs de Judée au IIe siècle avant Jésus-Christ contre le roi gréco-syrien Antiochus. Après 3 années de lutte, ils réussissent à chasser les Syriens de Jérusalem mais ne retrouveront leur indépendance que vingt ans plus tard. Le sionisme donne à cet épisode de l’histoire une dimension nouvelle : le siège de Massada devient le symbole du courage et de la résistance juive.

Le Judaïsme au quotidien : prières, alimentation, symboles.