background preloader

Caroo22

Facebook Twitter

Sciences cognitives

COMPETENCE ET SVT. Savoir réfléchir. "Quelqu'un qui ne sait pas, mais qui sait qu'il ne sait pas, sait plus que quelqu'un qui sait mais ne sait pas qu'il sait.

Savoir réfléchir

" Nous avons vu l'importance du rôle actif de l'apprenant dans la construction des connaissances. S'il se doit d'être actif, il doit également être constamment conscient de ce qui se passe à l'intérieur et à l'extérieur de lui. Nous avons abordé dans la première partie ce qu'il convenait de savoir sur soi-même et sur le processus d'apprentissage pour engager l'action.

Il convient maintenant d'apprendre à réguler cette action, à gérer activement (et efficacement !) La dimension cognitive de notre démarche. Les stratégies cognitives sont les procédures, les techniques utilisées pour réussir une tâche, tandis que les stratégies métacognitives comportent un double aspect, la connaissance de ces stratégies, et leur contrôle, la régulation de leur utilisation effective. La connaissance de ces stratégies et de leur contrôle est l'objet de ce chapitre.

Diversifier en classe entière au collège. Résumé : Où le lecteur sera invité à parcourir, en cheminant, des chemins variés, courts ou longs, parfois erratiques, parfois directifs, le vaste monde de la diversification en pédagogie ; où pourtant, il se trouvera confronté à des choix, d’adaptation, de transposition, de pertinence, d’efficience ou encore de congruence, ne pouvant pas tout emporter ; où enfin, il construira pour lui et pour ses collègues, au-delà de la profusion des techniques et des méthodes, des réponses qui font sens, à propos de l’efficacité scolaire et de son propre pouvoir à faire bouger le « monde », c'est-à-dire, d’abord ses élèves.

Diversifier en classe entière au collège

Le conférencier François Muller est consultant, responsable de la mission innovation et expérimentation, dans l’académie de Paris. En hommage et en héritage direct d’André de Peretti qui avait donné une exceptionnelle conférence au Mans-Rouillon le 2 juin 1993 sur le thème Différencier la pédagogie : pourquoi ? Comment ? Sommaire Préambule : diversifier, et vous ? 15- Variété requise. La différenciation pédagogique en apprentissage et en évaluation. Publié le 07 novembre 2011 Réseau Centre, CSDM (Automne 2006) Inspiré de la présentation de Jolène Lantier, MELS (février 2006) Mise en forme par Hélène Fontaine, c.p.

La différenciation pédagogique en apprentissage et en évaluation

CSDM (janvier 2007) Modification de Patrick Simard c.p. Modification de Martin Gagnon, c.p. Dans quels documents officiels parle-t-on de différenciation? Loi sur l’instruction publiqueRégime pédagogiqueProgramme de formation de l’école québécoisePolitique d’évaluation des apprentissagesPolitique en adaptation scolaireDifférents cadres de référenceCompétences professionnellesGuide de la sanction des études Les postulats de Burns Définition de la différenciation pédagogique. Apprendre à retenir, à mieux mémoriser. Repères pour aider les élèves à retenir A.

Apprendre à retenir, à mieux mémoriser

Pour bien retenir une leçon, s’assurer de ce qu’on comprend. 1. Repérer pour quoi on apprend : Pour exprimer des informations sur des notions : leur définition, leur réseau de signification, des exemples, des notations, … Pour exprimer des informations sur les situations et évènements : faits, contexte, chronologie, causes et conséquences. Pour engager des actions : mettre en œuvre des procédures, des démarches, des méthodes … 2. B. A. D. 50 conseils pour développer l'envie d'apprendre.

L’intention initiale de cette série de conseils est le partage le plus large d’idées, de valeurs et de pratiques pédagogiques auprès d’une communauté de formateurs.

50 conseils pour développer l'envie d'apprendre

Ce dispositif fait partie d’une nouvelle génération d’approches qui visent à aider les éducateurs, formateurs, apprenants, concepteurs de cursus à utiliser des ressources libres et à les intégrer à leurs propres fins. Ce type de dispositif n’obéit pas à une logique « d’objectifs » ou de « validation », ou encore à un « modèle économique ». Il se concentre sur la mise en intelligibilité de contenus. Il vise une modularisation libre des séquences, pour des usages flexibles, localisés en salle ou bien délocalisés dans des temps intermédiaires (transport, attente, temps « creux »).

Sa diffusion se produit sur les réseaux sociaux, par le moyen de dépôts sur des blogs, des MOOC, tout espace numérique traitant de questions éducatives « #50conseils » est basé sur : L’engagement et les ressources du formateur L’apprentissage en groupe. Metacognition et autonomie.