background preloader

Actus

Facebook Twitter

The #photojournalisme Daily. Média social d'enseignement et de recherche. Le carnet de recherche d'André Gunthert. Les usages ordinaires des images L’histoire de l’art comme les visual studies privilégient une approche autonomiste des images, bien loin de leurs usages réels.

Le carnet de recherche d'André Gunthert

Utilisées comme supports de récit ou espaces de projection, les images interviennent dans la culture ordinaire de façon décorative ou utilitaire, à des fins principalement référentielles, comme des outils de transaction ou de naturalisation des formes culturelles. Seule la prise en compte de la globalité des dispositifs, des circulations intermédiales et de l’interaction avec la réception permet de comprendre les particularités et les forces des ressources visuelles. A travers une série d’études de cas, le séminaire se donne pour objectif de dégager les conditions théoriques d’une analyse du rôle du visuel dans la culture. Blog: Initiation à l’étude de la culture visuelle.

Somalie : pourquoi les Jt n'ont pas montré les images du soldat mort. High-Tech : Photos sur le Web : les Français sont dans le flou. Plus de la moitié des internautes publient des photos sur Internet, sans forcément avoir la maîtrise de leur diffusion ni l'accord de leurs amis.

High-Tech : Photos sur le Web : les Français sont dans le flou

La Cnil leur adresse une série de recommandations. Un chiffre résume l'étude que la Cnil a publiée mercredi sur la place des photos dans la vie numérique. En France, plus d'un internaute peut prendre une photo ou une vidéo d'abord dans l'intention de la publier sur Internet. Cette proportion monte à 65% chez les 13 à 17 ans, les plus sensibles à ce phénomène, selon un sondage réalisé par TNS Sofres pour la Commission nationale de l'informatique et des libertés*. Avec le développement des réseaux sociaux, «la photo est en train de changer de nature», explique Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la Cnil. Dans ce contexte, «les internautes ont des attitudes relativement ambivalentes», remarque Isabelle Falque-Pierrotin. Attention à la synchronisation automatique Cette ambiguïté se retrouve autour de la question des paramètres de publication. «Les rédactions se posent moins de questions sur les photos que sur les textes»

Les médias sont-ils assez rigoureux face au flux d’informations et d’images qui leur parvient chaque jour ?

«Les rédactions se posent moins de questions sur les photos que sur les textes»

La question s’est reposée ce matin lors de la visite «surprise» du président de la République sur le marché nocturne de Rungis, près de Paris. Plusieurs sites Internet, dont celui de RTL ou du Nouvel Observateur, ont alors diffusé des photos publiées sur son compte Twitter par Christian Gravel, le conseiller «communication et presse» de François Hollande. Décryptage avec Thomas Coex, rédacteur en chef du service photo France de l’AFP. Les réseaux sociaux à l’heure du choc des photos. L'intense recomposition actuelle du paysage des applications de partage des photos sur mobile laisse deviner l'enjeu capital que ce sont devenues ces fonctionnalités pour les piliers du secteur.

L'évolution d'Instagram, ces dernières semaines, a conduit à une lutte d'influence inédite pour la séduction des utilisateurs des réseaux sociaux sur smartphone. Racheté par Facebook en avril 2012 pour le montant d'un milliard de dollars, et malgré une indépendance revendiquée par son directeur Kevin Systrom (lire : "Nous ne voulons pas remplacer les photos Facebook), l'équipe d'Instagram a supprimé début décembre l'une des fonctions les plus emblématiques de l'intégration de son application à Twitter, en empêchant l'affichage direct des images issues d'Instagram dans les tweets (lire : Instagram coupe les ponts avec Twitter).

Capture d'écran de la nouvelle fonctionnalité de l'application Twitter sur mobile en ce qui concerne le partage des photos.