background preloader

L'envahissement des robots et de l'intelligence artificielle

Facebook Twitter

L’intelligence artificielle dope la médecine. Etablir un diagnostic, proposer un traitement, concevoir un médicament : l’intelligence artificielle, adossée au big data et à des capacités de calcul démultipliées, prétend révolutionner la médecine.

L’intelligence artificielle dope la médecine

Adieu radiologues, dermatologues, et ophtalmologistes ? Les médecins des disciplines les plus prestigieuses sont-ils menacés de disparition, remplacés par des docteurs in silico, capables plus rapidement et plus efficacement que le plus expérimenté d’entre eux, de poser un diagnostic précis, choisir le traitement le plus adapté… ? La guerre des comptables et des robots aura-t-elle lieu ?

La profession est décrite comme l’une des plus menacées par l’automatisation.

La guerre des comptables et des robots aura-t-elle lieu ?

Un fait qui conduit les cabinets d’expertise-comptable à se recentrer sur le conseil et la relation client. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adrien de Tricornot Les comptables et expert-comptables sont-ils menacés, à terme, par la robotisation ? Si l’on en croit une étude de l’université d’Oxford de 2015, qui avait inspiré à la BBC un populaire outil permettant d’évaluer ce risque, la probabilité est de 95 % pour les experts-comptables (chartered and certified accountants), tandis que celui de comptable en entreprise faisait partie des dix métiers les plus à risques (avec une probabilité d’au moins 97 %), tout comme d’autres métiers connexes dans la paie, la gestion des ventes, la finance… Et l’hypothèse n’est plus virtuelle : EDF expérimente trois robots comptables, avec l’objectif de leur confier, à compter de 2018, des activités répétitives et chronophages.

43,1 % des emplois en France pourraient être automatisés. Plus de 40 % des emplois en France pourraient être touchés par l’automatisation d’ici la seconde moitié du 21e siècle, selon une étude de trois analystes de McKinsey.

43,1 % des emplois en France pourraient être automatisés

Publié dans la Harvard Business Review, leur travail a porté sur 46 pays représentant 80 % de la main d’œuvre dans le monde. En moyenne, le potentiel d’automatisation va de 40 à 55 %. Sans surprise, le taux le plus élevé se retrouve au Japon avec 55,7 %. La robotisation détruit plus d'emplois qu'elle n'en crée, selon une étude. Deux chercheurs du Massachussetts Institute of Technology (MIT) et de la Boston University viennent de publier une étude sur les effets de la robotisation sur l'emploi.

La robotisation détruit plus d'emplois qu'elle n'en crée, selon une étude

Contrairement à leurs précédentes recherches, leurs conclusions sont assez inquiétantes. Les robots tuent-ils nos jobs? En passant de la théorie à l'analyse empirique sur l'évolution du secteur industriel, deux chercheurs du MIT et de la Boston University sont largement revenus sur leurs conclusions. En mai 2016, la publication de Daron Acemoglu et Pascual Restrepo affirmait que l'apparition des robots dans un secteur se traduirait par une création d'emplois qualifiés qui recyclerait les anciens métiers manuels, et que la transition serait bénéfique pour le niveau de rémunération.Leurs nouveaux travaux, publiés ce mois de mars 2017, prennent appui sur une observation de l'emploi industriel aux Etats-Unis entre 1990 et 2007.

A la rencontre de Watson, l’intelligence artificielle star d’IBM. Watson peut composer de la musique, conseiller des médecins ou même tenter d’évaluer l’humeur de son interlocuteur.

A la rencontre de Watson, l’intelligence artificielle star d’IBM

Zoom sur cette célébrité parmi les IA. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Morgane Tual (envoyée spéciale à Austin, Texas (Etats-Unis) Des robots à la place des traders : Wall Street supprime 3 000 jobs en 4 ans. Les ordinateurs concurrencent désormais le métier de trader (Crédit : Pexels) En 2000, la banque d’affaires américaine Goldman Sachs — qui s’est faite connaître du grand public pendant la crise des subprime — employait 600 "traders actions", chargés d’acheter et de vendre des actions au nom de leurs clients.

Des robots à la place des traders : Wall Street supprime 3 000 jobs en 4 ans

Quand les traders sont remplacés par des robots. L'automatisation va détruire des millions de postes dans l'administration, Le Cercle. Intelligence artificielle : au Japon, un robot va remplacer 34 salariés en assurance. Emploi : la machine contre le travail. Le robot tue-t-il l’emploi ?

Emploi : la machine contre le travail

Le Conseil d’orientation pour l’emploi a publié, jeudi, son rapport sur l’automatisation. Ce sujet crucial devrait conditionner les politiques publiques dans les dix prochaines années. En 1811, tandis que Napoléon mène ses dernières guerres, le petit peuple anglais laisse éclater sa colère, cassant les métiers à tisser mécaniques qui viennent menacer leurs emplois.

Une I.A. remplace 34 employés d'une assurance au Japon - Tech. Une assurance japonaise utilisera une I.A. pour remplacer 34 de ses employés.

Une I.A. remplace 34 employés d'une assurance au Japon - Tech

La machine devra effectuer des activités de vérification et des procédures d'analyse sur les dossiers des clients. Une I.A., la « IBM Watson Explorer », remplacera 34 employés d’une assurance vie japonaise, la Fukoku Mutual Life Insurance, dans les jours à venir. Notamment, l’I.A. devra analyser les certificats et les antécédents médicaux des clients, déterminer les paiements et facturer les dépenses médicales. Ainsi, elle devra gérer toutes les procédures d’élaboration d’un dossier jusqu’à le faire arriver dans les mains d’un superviseur humain qui s’occupera de l’approbation et du paiement final. Les magasins automatisés rêvés d’Amazon.

Aux Etats-Unis, les cols blancs menacés par la fin du travail. La raréfaction de l’emploi due aux avancées technologiques ne touche plus seulement les ouvriers.

Aux Etats-Unis, les cols blancs menacés par la fin du travail

Et l’idée d’un revenu universel fait son retour, notamment pour compenser la perte d’activité. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Corine Lesnes (San Francisco, correspondante) Au début des années Obama, Andrew Stern, le président de l’Union internationale des employés de service (SEIU), était le syndicaliste le plus puissant des Etats-Unis. Comment l’Allemagne tente de maîtriser la digitalisation de son économie. Les robots ébranlent le monde des avocats. Après les Etats-Unis, l’intelligence artificielle fait son entrée dans les cabinets juridiques français.

Les robots ébranlent le monde des avocats

LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Marine Miller Mai 2016, Ross fait ses débuts dans le très respectable cabinet d’avocats Baker­Hostetler, fondé un siècle plus tôt à Cleveland (Ohio) par l’ancien ministre de la défense Newton D. Baker. Spécialiste des faillites d’entreprise, Ross n’ira pourtant jamais plaider devant un juge. Il a été choisi pour effectuer un travail ingrat et répétitif : analyser pour d’autres avocats des milliers de documents sur les faillites d’entreprise. Ross ne se plaindra pas, car Ross est un robot. Baker­Hostetler n’est pas le seul cabinet à avoir choisi Ross, une demi-douzaine de firmes ont recours à ses services. Comme Ross, plusieurs « legal bots » ont été créés ces dernières années utilisant les avancées du machine learning (apprentissage des machines) et de l’intelligence artificielle. Faut-il « assujettir les robots aux charges sociales »? LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Cyrille Dalmont (Juriste, chargé de développement dans une société d’économie mixte du secteur de la construction) Par Cyrille Dalmont, juriste Si la violence des manifestations sociales actuelles semble totalement disproportionnée au vu de l’enjeu du projet de loi El Khomri, elle est particulièrement représentative de la société anxiogène dans laquelle nous vivons.

La violence apparaît le plus souvent avec le désespoir : 85 % des Français gagnent moins de 1 194 euros net par mois, quand le seuil de pauvreté avoisine les 1 000 euros net dans notre pays. Les ménages sont de plus en plus fragiles, se retrouvant à la merci du moindre accident de la vie. Une usine chinoise sans ouvrier. Foxconn mise sur les robots plutôt que sur les ouvriers.

De gros bras mécaniques à la place des « petites mains » de Foxconn. L’entreprise taïwanaise, qui fabrique notamment les produits d’Apple ou de Samsung, a fait passer son effectif de 110 000 à 50 000 employés dans une de ses usines chinoises. En lieu et place, elle a « embauché » des robots pour assembler iPhone et autres smartphones Galaxy. D’après le gouvernement de la ville de Kunshan, à l’ouest de Shanghaï, 600 entreprises sont engagées dans le même processus de robotisation. « Foxconn a réduit son effectif de 110 000 à 50 000 employés, grâce à l’introduction de robots.