background preloader

EIP

Facebook Twitter

Les enfants précoces ont-ils un cerveau différent ? - Sciences pour tous. En travaillant avec les enfants précoces, on apprend beaucoup de choses sur la manière dont fonctionne notre cerveau (hors-norme ou pas). “Clémence avait deux ans quand je me suis rendu compte qu’elle avait un fonctionnement un peu à part : gros besoin de se dépenser, hypersensibilité, attitude conflictuelle vis-à-vis de nous”, témoigne Brigitte.

“L’entrée à l’école a été difficile pour elle. Elle semblait débordée par sa peur de mal faire et était souvent punie. On a fini par l’emmener voir une psychologue qui a cerné le problème en cinq minutes.” Le “problème” de Clémence, confirmé ensuite par un test, est qu’elle est une enfant à haut potentiel intellectuel (enfant HP). Les HP ne sont pas forcément plus intelligents, ils ont une forme d’intelligence différente Doué, précoce, à haut potentiel… les termes varient selon les lieux et les époques pour désigner ceux que le grand public qualifie encore souvent de surdoués. L’“intelligence différente”, une réalité physiologique ? Are high-IQ students more at risk of school failure? * Franck Ramus - Les surdoués ont-ils un fonctionnement cérébral qualitativement différent? Articlé publié dans: Ramus, F. (2018).

Les surdoués ont-ils un cerveau qualitativement différent? A.N.A.E., 30(154), 281‑287. Il existe une immense littérature sur les bases cérébrales de l’intelligence (Deary, Penke, & Johnson, 2010), qu’il n’est pas possible de passer exhaustivement en revue ici. Nous nous bornerons donc à rapporter un nombre limité d’études illustrant bien les résultats obtenus dans ce domaine.

Bien que la plupart de ces études ne s’attachent pas spécifiquement à déterminer les bases cérébrales du haut QI (HQI), l’existence de corrélations entre propriétés cérébrales et QI implique que, si l’on isole les individus avec le QI le plus élevé dans un groupe, et le reste de la population dans un autre groupe, une comparaison statistique entre les deux groupes va immanquablement révéler des différences significatives, à partir du moment où l’effectif est suffisant. Comparaisons entre groupes de QI élevé et normal Figure 1. Figure 2. Figure 3. Figure 4. Figure 5. Figure 6. Site et association Les hauts talents- AFEAAS. * Vidéo-conférence Sylvie Tordjman : Le TDAH chez l'enfant à Haut Potentiel. Neurologie de la précocité intellectuelle, Pr Michel Habib. Neurologie de la précocité intellectuellepar congresvirtuel ( Le Pr Habib nous résume ici ce que la science a pu mettre en évidence concernant les particularités du cerveau des personnes et des enfants dits « précoces ».

Pour étudier le cerveau on dispose de trois modes d’investigation : l’électrophysiologie (électroencéphalogrammme notamment), qui mesure de l’activité électrique.l’imagerie cérébrale avec l’IRM fonctionnelle notamment (visualisation du fonctionnement)l’IRM morphologique (visulatisation de la morphologie) Dans le cadre des études sur les enfants « précoces », l’EEG a tout d’abord semblé montrer que les différentes parties du cerveau communiquaient plus les unes avec les autres, ce qui s’est associé à l’idée d’une intelligence qualitativement et globalement différente et d’un fonctionnement de l’intelligence en arborescence notamment.

L’IRM traditionnelle (morphologique) a enfin permis d’étudier deux éléments importants : * Reportage: Surdoués, haut potentiel de souffrance. * Vidéo - Enfants à Haut Potentiel - Apport de l'imagerie fonctionnelle. * La précocité enfin expliquée aux petits. Comment expliquer à un très jeune enfant concerné, sa différence ? La précocité est un sujet rarement décliné dans la littérature jeunesse, c'est pourquoi Zacchary, un ourson pas comme les autres, méritait qu'on vous le présente. Précoces, à fort potentiel, EIP, surdoués, ou zèbres* … Autant de manières de désigner ce qui représenterait 2% de la population. Une quantité non négligeable puisque cela signifie que toute école ou établissement accueillant des enfants ou adolescents est amené à croiser ces jeunes là.

La précocité n’est pas un handicap qu’il faut s’efforcer de soigner, contrairement aux dyslexie, dysphasie, et autres membres de la famille des «dys» par exemple. L’enfant précoce est né ainsi. Il lui faut vivre avec ce don, dont il ne sait pas toujours quoi faire. Paradoxalement, très souvent, l’enfant précoce a une estime de soi très basse et il est mal dans sa peau. Comment cette histoire a commencé ? Lenia Major est aussi une maman d’EIP (enfant intellectuellement précoce). Diaporama sur la précocité - Olivier Revol. Eip - presentation canopé 91. * Sylvie Tordjman : « réduire les enfants à une identité de surdoué génère des effets catastrophiques »

L’école accueille chaque année des enfants doués d’un haut potentiel intellectuel. Comment les repérer et les accompagner ? Entretien avec Sylvie Tordjman, professeur de pédopsychiatrie à l’université de Rennes 1, chef du pôle hospitalo-universitaire de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, responsable du Centre National d’Aide aux enfants et adolescents à Haut Potentiel (CNAHP). Quel est le vocabulaire adéquat pour qualifier les élèves « surdoués » ?

La terminologie est essentielle. Actuellement, l’Education nationale parle de « précocité intellectuelle », ce qui est en train d’être remis en question car cela peut laisser penser qu’il suffit d’un saut de classe pour traiter le problème. Or ce n’est qu’une des solutions. Comment reconnaître un élève à haut potentiel ? Les enseignants sont en difficulté pour repérer ces élèves. Les enfants précoces sont-ils issus essentiellement des milieux favorisés ? Absolument pas ! Avoir un « haut potentiel » est-il une garantie de réussite ? * (Anne Bénédicte Damon) Petites filles « surdouées , ados précoces – comment les accompagner pour leur permettre d’exprimer leur haut potentiel. De plus en plus, nous voyons en cabinet des petites filles « surdouées », « précoces » …Moins opposantes, moins turbulentes que les garçons « surdoués », elles manifestent leur mal-être par un effacement, voir par une absence totale – les cas de phobies scolaires sont malheureusement nombreux. Ci-dessous quelques propositions d’accompagnement de ces petites filles, puis de ces ados « hors normes » … A la maternelle et en primaire Une prise en charge pour des enfants de cet âge laisse entendre qu’elles ont été dépistées très tôt, souvent grâce à une maîtrise précoce du langage, de la lecture et de l’écriture dans le cas des filles.

(Silverman, 1986) En moyenne, les enfants sont testés à 6 ans et 10 mois, souvent dans des familles déjà sensibilisées à la psychologie et investies dans le développement intellectuel de leur enfant dès la naissance de celui-ci. (Lignier, 2010). A partir du collège Les pré-adolescentes HP expriment leur besoin d’appartenir à un groupe. WordPress: Adolescents surdoués, mode d'emploi : comprendre et accompagner les adolescents surdoués confrontés à des difficultés relationnelles et scolaires. Présentation de l’éditeur Un adolescent surdoué est un jeune au potentiel exceptionnel qui a besoin d’un environnement adapté pour s’épanouir.

Forte de son expérience de directrice d’école pour enfants à haut potentiel, Laurence Lalande vous aide à comprendre les caractéristiques de votre enfant surdoué pour qu’il vive mieux cette période délicate qu’est l’adolescence. Elle vous donne les clés indispensables pour l’aider dans ses apprentissages scolaires. Apprendre à apprendre est la base pour qu’il prenne confiance en lui et s’autonomise. En lui renvoyant une image positive et en posant un cadre sécurisant, vous l’accompagnerez sur le chemin de l’estime de soi et vous l’aiderez à mieux vivre pour qu’il devienne un adulte fier de ses capacités et bien dans sa peau. Riche en témoignages de parents et de jeunes surdoués, cet ouvrage regorge d’outils pratiques et de bons conseils pour instaurer avec votre enfant un dialogue empreint de bienveillance et de respect mutuel. Les points forts Related. * hauts potentiels - guide téléchargeable (Wallonie)

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles. Ce site a été réalisé dans le cadre d’une recherche-action sur les hauts potentiels menée par une équipe de recherche interuniversitaire financée par la Fédération Wallonie-Bruxelles jusqu’en décembre 2012. Vous y trouverez des informations relatives à la thématique des hauts potentiels qui peuvent intéresser les jeunes et leurs parents, les enseignants mais aussi, les professionnels du secteur psycho-médico-social et les chercheurs.

Les élèves à hauts potentiels, bien que d’intelligences élevées, ne traversent pas toujours leur scolarité sans obstacle. L’accompagnement de ces élèves mérite donc une attention particulière tout en les intégrant dans une école commune. Il est évident que dans cette logique inclusive, les équipes éducatives doivent être soutenues afin de pouvoir mener le nécessaire travail de différenciation dont ces élèves ont besoin. Eduscol - Élèves intellectuellement précoces - Ressources pour scolariser les élèves intellectuellement précoces. Prendre en compte les besoins éducatifs particuliers des élèves intellectuellement précoces Les élèves intellectuellement précoces font partie des élèves à besoins éducatifs particuliers. Si un grand nombre de ces élèves poursuit une scolarité sans heurt, certains peuvent rencontrer des difficultés passagères ou durables pouvant aller jusqu'à l'échec scolaire.

C'est pourquoi, il est important de se préoccuper de ces élèves et de prendre en compte leurs besoins éducatifs particuliers. Les actions de prévention et de remédiation des troubles sont rendues possibles grâce à la formation des différents personnels. Il s'agit de proposer des aménagements appropriés au profit des élèves intellectuellement précoces ou manifestant des aptitudes particulières, afin de leur permettre de développer pleinement leurs potentialités. Textes de référence Ressources Nationales Les élèves intellectuellement précoces ont des besoins spécifiques encore trop peu connus. Académiques.