background preloader

Camillepozin

Facebook Twitter

Voyages de ressourcement - Spiritours - Voyages de ressourcement. TOURISME ET SPIRITUALITE. Le tourisme religieux. " Permanent par sa présence constante dans les terres chrétiennes, multiforme dans ses manifestations, le pèlerinage s'enracine dans le cœur des hommes, dans leur appétit de sacré leur goût d'Absolu, leur quête de la trace de Dieu à travers le Monde. L'Église ne créé pas le pèlerinage, elle l'authentifie, l'organise, le discipline pour le plus grand profit du pèlerin. Le signe qui suscite le pèlerinage vient d'ailleurs, il annonce Dieu au Monde (…). Dans une religion aussi rationnelle que le Christianisme le pèlerinage est pour le grand nombre la porte ouverte sur le Surnaturel, la route entre la terre et le Ciel ". (extr. J. CHELINI & H. Les pèlerinages sont une des plus vieilles formes de migration touristique. Le pèlerinage est généralement considéré comme un voyage vers des lieux de culte religieux.

Selon l’Institut français d'opinion publique (IFOP) en 2007 pour La Vie, 64% des français se déclarent catholiques, 27% sans religion, 3% musulmans, 2,1% protestants et 0,6% juifs. Le tourisme religieux :: Dossier pratique. Le-tourisme-religieux_final. Le tourisme spirituel séduit de plus en plus d'adeptes. Ni forcément croyant, ni vraiment pratiquent, le tourisme spirituel fait de nouveaux adeptes pour le plus grand bénéfice touristique des quinze villes-sanctuaires de France. Le besoin de se ressourcer n'ayant jamais été aussi prégnant dans la société, il entraîne sans cesse avec lui la recherche de nouveaux lieux. Ainsi à la Conférence des Evêques de France, Géraldine Ballot, présidente de l'association "Villes-Sanctuaires en France", a souligné cet "engouement", au point que de "nouveaux sanctuaires continuent de se créer", à l'instar d'Alençon, ville où est née Sainte-Thérèse de Lisieux.

Face visible de cette vague de fond : l'encombrement des Chemins de Compostelle. Parmi les principales villes sanctuaires plebbiscitées figurent Lourdes, le Mont Saint-Michel, Chartres, Rocamadour, Lisieux ou Vézelay. P?lerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle - Wikip?dia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Carte montrant les chemins contemporains en Europe pour se rendre à . Le ou est un pèlerinage catholique , dont le but est d'atteindre le tombeau légendaire de l'apôtre saint Jacques le Majeur , situé dans la crypte de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle en Galice ( Espagne ).

Mis en place après la découverte du supposé tombeau de saint Jacques au début du IX e siècle, le pèlerinage de Compostelle devient à partir du XI e siècle un grand pèlerinage de la Chrétienté médiévale. Mais c'est seulement après la prise de Grenade en 1492 , sous le règne de Ferdinand d'Aragon et d' Isabelle la Catholique , que le pape Alexandre VI déclare officiellement Saint-Jacques-de-Compostelle lieu d'un des « trois grands pèlerinages de la Chrétienté », avec ceux de Jérusalem et de Rome . Récemment, l'interprétation du sanctuaire a subi une évolution doctrinale : le mot « tombeau » a disparu des discours des deux derniers papes. David Lodge, , 1995. Sainte-Foy de Conques (Aveyron) - Historique. Univers religieux de l'Occident médiéval : tympan de Conques - Profs d'Histoire lycée Claude Lebois.

Analyse du tympan de Conques introductionÉtape majeure, entre Le Puy et Moissac, sur le chemin du pèlerinage de Compostelle en Espagne, l’abbatiale Sainte Foy de Conques, dans l'Aveyron, est un témoignage très riche du patrimoine architectural médiéval.Haut-lieu de la chrétienté, elle incarne une expression de l'univers religieux et de la foi des hommes du Moyen Âge. Conques a préservé de très nombreuses sculptures romanes (tympan du Jugement dernier, chapiteaux historiés) et conserve un trésor de reliquaires, recouverts d’or et d’argent, d’émaux, de camées, d’intailles (pierres dures et fines gravées en creux pour servir de sceau ou de cachet) et de pierres précieuses.Un premier monastère fut fondé à l'époque carolingienne par l'abbé Dadon, puis une nouvelle église fut construite au XIe siècle, entre 1041 et 1082 selon les principes de l'art roman.

Entre temps, un moine rapporta les relique de sainte Foy qu'il avait dérobées. la statue reliquaire de sainte-Foy de Conques 2) vocabulaire. 10 arguments clés pour vendre des séjours autour du tourisme religieux. Lieux sacrés, histoire des grandes religions, lieux paisibles pour faire un break : le tourisme spirituel est un marché de niche à ne pas négliger - DR : Wikipédia Nul besoin d'être un fervent chrétien pour vendre des séjours spirituels à vos clients.

Aujourd'hui, les voyageurs intéressés par le tourisme religieux, ou plus globalement les séjours spirituels, sont de plus en plus nombreux. Attirés par les lieux sacrés, l'histoire des grandes religions, ou tout simplement à la recherche de lieux paisibles pour faire un break, le tourisme spirituel est un marché de niche à ne pas négliger. Il combine découverte culturelle, naturelle et même gastronomique. Autres articles Séduire le nouveau touriste spirituel Il n'assiste pas à l'office chaque dimanche et ne porte pas de croix à son cou. Commencer avec des produits basiques Les agences qui ne sont pas habituées à vendre ce type de voyages peuvent débuter avec les deux grands classiques, à savoir un séjour à Lourdes et à Rome. Le tourisme religieux en France : les destinations clés en régions! – PARCOURS FRANCE, le Salon pour vivre et réaliser vos projets en régions ! Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, l’industrie touristique connait une profonde mutation : Si les touristes sont chaque année plus nombreux, ils s’adonnent également à des pratiques nouvelles.

Ainsi, le tourisme religieux s’est grandement développé au cours du siècle dernier, et « se fonde d’abord sur une dévotion à la mémoire – animée par exemple par la sépulture d’un saint, le berceau du Prophète, le lieu d’éclosion d’une tradition religieuse ou d’apparition d’une figure légendaire » . Le marché du tourisme religieux a été traditionnellement porté par les pèlerinages (comme la visite d’Israël, le Vatican, ou Rome avec un objectif religieux derrière ce voyage) et les voyages de missionnaires.

Mais ces dix dernières années, ce marché s’est significativement élargit. Crédit photo : Flickr (Tomas Llorente) Plus globalement, ce type de tourisme permet de conserver certains monuments qui ont abandonné partiellement ou totalement leurs pratiques religieuses. Ariane Pépin.