background preloader

Processus 3

Facebook Twitter

Déclaration CA12. Déclaration CA3. Impôts 2015 : barème de l'impôt sur le revenu. Impôt sur le revenu (France) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Impôt sur le revenu (France)

Pour les articles homonymes, voir IR. L'impôt sur le revenu (IR) est un impôt direct français. Il est mis en place de 1914 à 1916, pour moderniser le système fiscal de l'État, soit plus de 70 ans après son équivalent britannique (1842). Voté le , loi du , la première année d'imposition est l'année 1916, par décret du ). Il subit de nombreuses modifications par la suite, dont, en 1926 notamment, la suppression de l'impôt sur les portes et fenêtres. Déclaration tva : comment déclarer votre tva. Étape 1 Enregistrez les données de TVA dans vos comptes Chaque facture émise et reçue est décomposée entre :

Déclaration tva : comment déclarer votre tva

Modification de l'exigibilité de la TVA à la suite d'une option - Les différents cas d'option. 998-PGPTVA - Base d'imposition - Fait générateur et exigibilité - Modification de l'exigibilité de la TVA à la suite d'une option - Les différents cas d'option1 TVA - Base d'imposition - Fait générateur et exigibilité - Modification de l'exigibilité de la TVA à la suite d'une option - Les différents cas d'option Pour les prestations de services, le fait générateur de la TVA se produit au moment où la prestation de services est effectuée, la taxe étant exigible en principe lors de l'encaissement des acomptes, du prix ou de la rémunération (article 269 du code général des impôts (CGI)).

Modification de l'exigibilité de la TVA à la suite d'une option - Les différents cas d'option

Toutefois, en ce qui concerne l'exigibilité, le premier alinéa de l'article 269-2-c du CGI prévoit en faveur des prestataires de services, la faculté d'opter pour le paiement de la taxe d'après les débits. Par ailleurs, les entrepreneurs de spectacles peuvent, sur option, acquitter la TVA d'après les bordereaux de recettes. Sont donc successivement examinées : A. 1. . - les avocats (cf. 2. 3. B. C. 1. 2. BIC- Base d'imposition - Rectifications extra-comptables.

5709-PGPBIC - Base d'imposition - Rectifications extra-comptables14 BIC - Base d'imposition - Rectifications extra-comptables Pour obtenir le résultat net fiscal, il convient parfois en raison de l'existence de certaines dispositions spécifiques, de faire subir au résultat net comptable des rectifications extra-comptables positives (réintégrations) ou négatives (déductions). ll y a lieu également de tenir compte, pour la détermination du résultat fiscal, des abattements fiscaux et des déductions dont peuvent bénéficier certaines entreprises.

BIC- Base d'imposition - Rectifications extra-comptables

Ces rectifications et abattements apparaissent dans le tableau n° 2058 A (CERFA n° 10951) de « détermination du résultat fiscal » qui doit être joint à la déclaration annuelle des résultats des entreprises placées sous le régime d'imposition du bénéfice réel normal ou dans le tableau n° 2033 B (CERFA n° 10957) joint à la déclaration annuelle des résultats des entreprises placées sous le régime simplifié d'imposition.

A. . - déficits antérieurs ; B. 1. 2. Comment déterminer le résultat fiscal d'une entreprise ? Calcul du résultat fiscal L'impôt dû sur la période d'imposition est calculé en multipliant le résultat fiscal dégagé par l'entreprise par le taux d'imposition.

Comment déterminer le résultat fiscal d'une entreprise ?

Le résultat fiscal ne doit pas être confondu avec le résultat courant ou résultat comptable de l'entreprise (correspondant à la différence entre les produits et les charges). Il existe en effet des différences entre les règles comptables, déterminées par le plan comptable général (PCG), ou règlement n°99-03 du comité de la réglementation comptable, et les règles fiscales, précisées par le code général des impôts (CGI). Le calcul du résultat fiscal se fait à partir du résultat comptable. Le résultat imposable est un résultat comptable corrigé. En cours d'exercice, les opérations sont enregistrées en appliquant les règles comptables, sans tenir compte des règles fiscales. Impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés ? Imposition des bénéfices Lorsque une entreprise est soumise à l’impôt sur le revenu (IR), l’exploitant (ou l’associé) paye l’impôt sur les bénéfices d’activité.

Impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés ?

Les pertes dégagées par l’activité peuvent être déduites des revenus du foyer fiscal. En revanche, si elle est soumise au régime de l’impôt sur les sociétés (IS), l’entreprise est directement redevable de l’imposition. Certaines sociétés sont par nature soumises à l’IR alors que d’autres relèvent automatiquement de l’IS ; le choix de la forme juridique de l’activité est donc important car il aura des conséquences sur les modalités d’imposition. Régime fiscal des rémunérations Les rémunérations versées à l’exploitant ou aux associés d’une entreprise soumise à l’IS sont déductibles du résultat de cette dernière.

L’associé qui n’exerce pas de fonction rémunérée dans l’entreprise est imposé personnellement à l’IR uniquement si des dividendes lui sont versés. Gestion des déficits de l’exploitation. TVA : les régimes d'imposition. Que vos bénéfices soient imposés à l'impôt sur le revenu (catégorie BIC ou BNC) ou à l'impôt sur les sociétés, vous êtes concerné par ce régime en tant que redevable de la TVA, si votre chiffre d'affaires H.T est compris entre : 82 200 € et 783 000 € pour les activités d'achat-revente, de vente à consommer sur place et de fourniture de logement ; 32 900 € et 236 000 € pour les activités de prestations de services ou non commerciales.

TVA : les régimes d'imposition

Attention : - les entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur aux limites du régime simplifié d'imposition mentionnées à l'article 302 septies A du CGI mais dont le montant de la TVA exigible l'année précédente est supérieur à 15 000 euros relèvent du régime réel normal (dépôt mensuel de déclaration n° 3310 CA3) ; Vous êtes également placé sous ce régime si vous relevez normalement de la franchise en base de TVA et que vous avez opté pour le paiement de la TVA au RSI.

Aider les entreprises à exporter. TVA collectée, TVA déductible et TVA due. TVA collectée, TVA déductible et TVA due sont souvent confondues.

TVA collectée, TVA déductible et TVA due

Pourtant, chacun de ces termes correspond à une des étapes d'un mécanisme très simple. TVA collectée Si vous êtes vendeur, la TVA collectée est la TVA que vous mentionnez sur vos factures. Elle est collectée pour le compte de l'Etat et ne vous appartient donc pas. TVA déductible Lorsque vous effectuez des achats (charges), vous vous acquittez généralement de la TVA.