background preloader

Camillebureau

Facebook Twitter

Le salaire minimum mensuel est désormais bien plus élevé en Allemagne qu'en France. Selon Eurostat le salaire minimum mensuel est de 1473 euros en Allemagne contre 1458 euros en France.

Le salaire minimum mensuel est désormais bien plus élevé en Allemagne qu'en France

Une vraie révolution. Voilà une démonstration en grandeur nature que «pour gagner plus il faut travailler plus»! Heureux comme Dieu en France, et prospère comme un smicard en Allemagne. Tout le monde connaît bien sûr le premier dicton, qui est d'ailleurs d'origine allemande. Mais il va falloir s'habituer au second: un travailleur payé au salaire minimum gagne désormais plus en Allemagne qu'en France. Chacun sait que l'Allemagne ne s'est convertie que tout récemment au salaire minimum. Perte d'une des rares supériorités.

Travail-Emploi - Marché du travail - Séries longues - Mise à jour 2014. Résumé Tout en fluctuant selon les cycles économiques, le marché du travail en France métropolitaine a connu depuis 1955 la création nette d'environ 6 millions d'emplois.

Travail-Emploi - Marché du travail - Séries longues - Mise à jour 2014

Depuis un demi-siècle, le marché de l'emploi a également vécu de profondes mutations : féminisation, tertiarisation, salarisation, diversification des formes d'emploi, baisse du taux d'activité des jeunes. Le taux de chômage a connu durant les dernières décennies deux tendances distinctes : le chômage a régulièrement progressé dans les années 1970 et 1980, et s'est depuis maintenu à un niveau élevé, avec des oscillations au gré de la conjoncture.

Sommaire Publication 6 millions d'emplois nets créés en presque 60 ans Fin 1955, on comptait 20,4 millions d'emplois en France métropolitaine (figure 1). Cette tendance générale à la hausse (encadré) a été rythmée par l'effet des cycles conjoncturels. En moyenne, les jeunes diplômés cherchent un emploi onze semaines. 35 heures : ces cinq erreurs qui ont pénalisé l'économie française. Interprétation, calcul, analyse et surtout anticipation.

35 heures : ces cinq erreurs qui ont pénalisé l'économie française

Un ouvrage liste les nombreuses erreurs commises par Martine Aubry au moment de créer la loi sur les 35 heures, malgré les études qui en soulignaient les dangers. «C'est de la folie, on va dans le mur» pour les chefs d'entreprise, «C'est super, je vais bénéficier de plus de temps libre sans que mon salaire soit affecté» pour les employés ou encore «On va se faire avoir» pour les ouvriers. Telles sont les réactions à propos des 35 heures que Jérôme Dutel a pu recueillir durant sa carrière professionnelle dans le secteur privé.

Dans son dernier ouvrage, 35 heures, 35 erreurs (Les éditions de Passy), cet ancien directeur commercial de multinationales spécialisées dans les hautes technologies informatiques a listé 35 erreurs qui ont conduit à la création de cette loi. Le Figaro en a retenu cinq. • Diminuer la durée du travail sans changer les salaires • Absence de dialogue social • «Les salariés ne sont pas des robots» Le taux de chômage au sens du BIT est quasiment stable au deuxième trimestre 2014. Vers une année record pour la fraude aux allocations chômage. En 2013, Pôle emploi avait détecté plus de 100 millions d'euros de fraude sur l'ensemble de l'année.

Vers une année record pour la fraude aux allocations chômage

Si le rythme constaté à fin septembre se confirme, Pôle emploi pourrait déceler 120 millions d'euros de fraude cette année. Un record. Le constat est accablant. Selon un rapport que s'est procuré le quotidien Le Monde, l'année 2014 pourrait être une année record concernant la fraude à Pôle emploi. Le bilan provisoire fait état d'un montant de 90 millions de fraude détectée par l'organisme à fin septembre 2014. En 2013, la fraude détectée sur l'ensemble de l'année s'était établie à 100 millions d'euros. Autre élément préoccupant, la hausse du montant des préjudices subis par rapport aux préjudices évités. Pôle emploi se veut de plus en plus vigilant face à ce problème. Hausse du taux de chômage au troisième trimestre 2014. Taux de chômage Le taux de chômage augmente au troisième trimestre 2014 En moyenne sur le troisième trimestre 2014, le taux de chômage au sens du BIT s’élève à 10,4 % de la population active en France, après 10,1 % au deuxième trimestre.

Hausse du taux de chômage au troisième trimestre 2014

En France métropolitaine, avec 2,8 millions de personnes au chômage, le taux de chômage atteint 9,9 % et augmente de 0,2 point par rapport au trimestre précédent. Il retrouve son niveau du troisième trimestre 2013. Taux de chômage au sens du BIT Estimation à +/- 0,3 point près du niveau du taux de chômage et de son évolution d’un trimestre à l’autre Champ : population des ménages, personnes de 15 ans ou plus. Le chômage atteint un nouveau record. Encore un record pour le chômage: fin novembre 3,488 millions de demandeurs d’emploi sans activité étaient inscrits à Pôle emploi, un chiffre en augmentation de 27.400 (+0,8%) par rapport au mois précédent, a annoncé mercredi le ministère du Travail.

Le chômage atteint un nouveau record

En un an, la hausse atteint 5,8%. Outremer compris, 3,75 millions de chômeurs de catégorie A (sans aucune activité) étaient sur les listes de l’opérateur. En comptant les demandeurs d’emploi ayant exercé une petite activité, le total atteint 5,176 millions en métropole et 5,478 millions avec l’outre-mer (+0,4%). Aucune classe d’âge n’est épargnée: +0,5% chez les jeunes, et +1% chez les seniors. Sur un an, l’explosion se poursuit chez les plus de 50 ans (+11,1%) et la hausse atteint 1,5% chez les moins de 25 ans. «L’amélioration de la conjoncture en 2015 s’accompagnera de la poursuite d’une politique de lutte contre le chômage offensive», assure le ministre. La durée effective du travail en France est une des plus faibles d’Europe. La durée effective de travail en France et en Europe - Document de travail N.29, Janvier 2012 Gilles KOLEDA Amandine BRUN-SCHAMME Des données inédites montrent que la durée effective moyenne du travail en France est une des plus faibles en Europe.

La durée effective du travail en France est une des plus faibles d’Europe

La baisse de la durée légale du travail à 35 heures a atteint cet objectif mais manqué celui de la création d’emplois et de partage du travail.