background preloader

Projet Vasa

Facebook Twitter

PoseidonSciences. Wood damage from Teredo worms in the marine environment Shipworms, also called by mariners as the ‘termites of the sea’ belong to the genus called Teredo, the most notorious of which is Teredo navalis, originally native to the Caribbean Sea.

PoseidonSciences

It is actually a clam that tunnels through wood submerged in the sea. Though the Teredo serves an ecological value in degrading timber that falls to the ocean, it has also caused considerable damage to wooden boats even since man first ventured out to sea. Shipworms have been a bane to ancient mariners till the advent of copper clad ships by the 18th century and modern toxic coatings. Marine borer. Teredo navalis. Teredo navalis, Schiffsbohrwurm, Schiffsbohrmuschel, Shipworm, Shipworms, Teredo worm, Teredo worms. LES ALTERATIONS DU BOIS. Le polypore hartigü produit une pourriture blanche du sapin, au niveau des plaies fermées par les chancres et les chaudrons.

LES ALTERATIONS DU BOIS

Le bois perd tout consistance et les arbres se brisent au moindre effort. Le polypore boréalis produit une pourriture à peu près semblable sur le sapin et sur l'épicéa, mais on ne peut pas observer de fructifications sur l'arbre vivant. Les champions qui attaquent indifféremment les résineux et les feuillus sont principalement les champignons du pourridié (armillaire) et ce la pourriture brune. BateauxBois.fr » Les qualités du bois pour la marine, et ses défauts. Posted on Déc 12, 2011 under Construction navale, les bois de marine | Le bois a son empreinte, tout comme celles de nos mains, il provient d’un être vivant, » l’arbre « .

BateauxBois.fr » Les qualités du bois pour la marine, et ses défauts.

Par conséquent, chaque essence a son identité, ainsi qu’à l’intérieur d’ une même essence. Cette identité est reconnaissable par des signes distinctifs de croissance, dureté, couleur provenant des conditions de vie dans laquelle l’arbre a évolué : qualité et épaisseur du sol, son exposition à la lumière sur tel ou tel versant, le drainage du sol pour son approvisionnement en eau, climat et syviculture, sans oublier les accidents météorologiques, ou de croissance, blessures etc…La qualité du bois est une notion toute relative en fonction de son utilisation, puisqu’à chaque usage, les professionnels savent où trouver la meilleure essence pour la charpente, les placages, l’ameublement et bien entendu à l’usage pour la construction marine tel que le chêne champêtre isolé à croissance rapide bien connu pour sa dureté.

La construction navale en bois aux XVIIe et XVIIIe siècles. Les bois de marine. On aurait tendance à l’oublier, pourtant l’usage du bois a permis le développement de la marine et à travers elle un bouleversement des civilisations.

Les bois de marine

Son impact considérable sur les forêts se retrouve aujourd’hui. La construction navale est également à l’origine d’un artisanat et d’un savoir-faire important. Les vieux gréements renaissent Les vieux gréements font l’objet d’un regain de popularité, notamment grâce aux fêtes nautiques qui permettent de les redécouvrir. Plusieurs chantiers de reconstruction ont été lancés pour ressusciter des joyaux en bois, notamment ceux de l’Hermione et de la Recouvrance. L’ONF a ainsi été partenaire de la reconstruction de la goélette de chasse la Recouvrance en souvenir des relations très étroites qui ont lié la Marine Royale et les Eaux et Forêts pendant des siècles. Les vieux gréements font l’objet d’un regain de popularité, notamment grâce aux fêtes nautiques qui permettent de les redécouvrir.

C'est une évidence : le bois flotte. LES ALTERATIONS DU BOIS. Deux vers mangeurs d'os découverts dans l'Antarctique - 14 août 2013. Si vous abandonnez une épave de bateau en bois au fond de la plupart des océans du monde, il ne faudra que quelques dizaines d'années pour que cette dernière soit rongée par tout une faune xylophage.

Deux vers mangeurs d'os découverts dans l'Antarctique - 14 août 2013

Il en va de même pour les débris osseux des poissons ou des mammifères marins. Différentes études ont montré que les débris de bois et les ossements de baleines étaient la proie d'un large éventail de micro-organismes marins qui s'en nourrissent, des mollusques xylophages s'attaquant aux coques des navires et des vers nécrophages de la famille des Osedax qui percent des trous dans les os des vertébrés. Mais ce qui est vrai dans la plupart des océans, ne l'est par forcément dans l'Antarctique. L'Antarctique, un cas particulier. En effet, cet océan est complètement dépourvu d'arbres depuis au moins 30 millions d'années, ce qui signifie qu'hormis des épaves de navire échouées relativement récemment, aucun élément en bois n'a été introduit dans l'écosystème marin. Une colonisation très rapide. Progenetic dwarf males in the deep-sea wood-boring genus Xylophaga (Bivalvia: Pholadoidea) Sunken plant debris (sunken wood, hereafter) in deep-sea environments harbours an idiosyncratic fauna that is based directly or indirectly on wood decomposition (Turner, 1973, 1978).

Progenetic dwarf males in the deep-sea wood-boring genus Xylophaga (Bivalvia: Pholadoidea)

This resource is ecologically comparable with deep-sea whale-falls, because of its ephemeral nature (Distel et al., 2000). The obligate wood-boring and wood-consuming (xylophagous) bivalve genera Xylophaga, Xylopholas and Xyloredo, all belonging to the family Xylophagaidae (Turner, 2002; we here regard it as an independent family based on unpublished molecular phylogenetic data of TH), occur primarily in the deep sea, extending down to the hadal zone, from polar to tropical regions (Knudsen, 1961; Schiøtte, 2005). They have been recognized as the most important organisms that convert refractory sunken wood into a food source available to other members of the community (Turner, 1973; Distel & Roberts, 1997; Distel, 2003). The reproduction of Xylophagaidae is poorly known so far. Figure 1. Figure 2. Figure 3. Bacterial endosymbionts in the gills of the deep-sea wood-boring bivalves Xylophaga atlantica and Xylophaga washingtona. Morphological and Genetic Diversity of the Wood-Boring Xylophaga (Mollusca, Bivalvia): New Species and Records from Deep-Sea Iberian Canyons.

Material and Methods Sampling areas Blanes (BC) and La Fonera (LFC) Canyons are shelf-incised, long canyons at the Catalan margin of the Northwest Mediterranean Sea, along the “Costa Brava” shoreline (Fig.1).

Morphological and Genetic Diversity of the Wood-Boring Xylophaga (Mollusca, Bivalvia): New Species and Records from Deep-Sea Iberian Canyons

Their heads are separated by almost 38 km of relatively shallow shelf (Fig. 1). BC is north–south oriented; it extends in total 184 km to the Channel of Valencia at approximately 2600 m depth [23]. LFC, oriented almost NW–SE, extends 110 km long to a maximum depth of approximately 2550 m [24], [25]. Avilés Canyon (AC) is one of the world's deepest canyons. Experimental deployments. Ziegler 2014. Biodiversity in Dead Wood - Jogeir N. Stokland, Juha Siitonen, Bengt Gunnar Jonsson.