background preloader

Droite tendance FN

Facebook Twitter

Quand le FN faisait exploser la droite lors des élections régionales de 1998. “C’est un résultat historique.

Quand le FN faisait exploser la droite lors des élections régionales de 1998

La dernière fois que le FN a fait parler de lui lors d’un scrutin régional c’était en 1998 lorsqu’il avait répandu le chaos à droite dans l’entre-deux tours”, réagit à chaud l’historien Nicolas Lebourg au lendemain du premier tour des élections régionales de 2015. Si le Front national est aujourd’hui capable de conquérir seul des régions, il avait surtout étalé son pouvoir de nuisance il y a 17 ans. Le sursaut anti-FN hier dans les régions. Le sursaut anti-FN hier dans les régions Mrsll, d ntr crrspndnt.

Le sursaut anti-FN hier dans les régions

L drt clssq d Prvnc-lps-Côt-d'zr (Pc) sv l fc hr. L sl hc, c'st q'll n' pls d vsg: q ds cctrcs, près l Scrfc q'll s'st j. mtn, ls 37 ls RPR-DF rrvnt ss dvss q vndrd, qnd lr ldr Frnçs Ltrd vt t ms n mnrt lrs d'n vt hs cls, 21 cntr 16. Pr l trsèm tr, L s prsnt tt d mêm, ps pr ggnr: pr «tmgnr», fc cx d sn grp q vlnt jr ls «crtns tls» FN, cmm l l'crt. Cntr l, l y Glbrt Stllrd, n RPR, x-mdcnst, djnt mr d Nc, Jcqs Pyrt (RPR, x-FN). n drôl d zèbr, cmm cx q crnt sr s crvt. jrd'h, l n prfss pls q'n sl vc: l chss L. Estrosi joue la diabolisation du FN mais réécrit l'histoire.

Les années Médecin. Christian Estrosi: "Il m'a offert ma chance dans ma ville..." - Nice-Matin. Face au FN, l’équation impossible de Christian Estrosi. Qui est Paul-Marie Coûteaux, l'homme qui inspire les discours quasi-identiques de Fillon et Le Pen ? - LCI. PORTRAIT - Derrière leur pupitre, François Fillon et Marine Le Pen ont prononcé quasiment mot pour mot le même discours... à quelques jours d'intervalle.

Qui est Paul-Marie Coûteaux, l'homme qui inspire les discours quasi-identiques de Fillon et Le Pen ? - LCI

Et si Paul-Marie Coûteau n'est pas la plume des deux candidats, son livre "L'Europe vers la guerre" les a en tout cas inspirés. Charlotte Anglade Le même discours, quasiment mot pour mot. Ce lundi 1er mai, Marine Le Pen a donné le dernier meeting de sa campagne à Villepinte, en Seine-Saint-Denis. Ses mots, prononcés devant 25.000 personnes, selon les organisateurs, ont étrangement fait écho à ceux prononcés par François Fillon le 15 avril dernier au Puy-en-Velay, en Haute-Loire.

Depuis ses débuts, l’énarque zigzague sur l'échiquier politique. Il soutiendra d’ailleurs la candidate lors des législatives de 2007, dans la quatorzième circonscription du Nord-Pas-de-Calais. Pour atteindre ses objectifs, l'essayiste n'a donc pas hésité prêter main forte au candidat LR durant la campagne du premier tour. Présidentielle : Le micro-parti d’extrême droite Siel soutient Le Pen. Paul-Marie Coûteaux revendique la paternité du discours de François Fillon plagié par Marine Le Pen - Le Lab Europe 1.

DROITS D'AUTEUR - Mais que s'est-il donc passé pour que Marine Le Pen, lors de son grand meeting parisien d'entre-deux-tours de la présidentielle, pompe aussi allègrement des passages entiers d'un discours prononcé par François Fillon dans le cadre de la même campagne, tout juste deux semaines plus tôt ?

Paul-Marie Coûteaux revendique la paternité du discours de François Fillon plagié par Marine Le Pen - Le Lab Europe 1

Si tous les élus FN et proches de la candidate interrogés mardi 2 mai revendiquent officiellement un "clin d’œil" et donc un appel du pied à l'électorat de l'ancien Premier ministre, qu'ils cherchent à convaincre en vue du second tour, un homme est peut-être plus spécifiquement derrière cette sombre affaire.

Paul-Marie Coûteaux aurait-il ainsi conseillé les deux responsables politiques pour la rédaction de ce *discours commun* ? ALLIANCE POLICE NATIONALE - Home. Le MNR, parti d’extrême droite, appelle à voter Fillon au premier tour. La formation de Bruno Mégret part du principe que Marine Le Pen est « assurée d’être qualifiée pour le second tour » de l’élection présidentielle.

Le MNR, parti d’extrême droite, appelle à voter Fillon au premier tour

François Fillon ne s’attendait probablement pas à ce soutien. Le Mouvement national républicain (MNR), parti d’extrême droite, a appelé ses sympathisants, mardi 18 avril dans un communiqué, à voter pour le candidat du parti Les Républicains dès le premier tour de l’élection présidentielle. A cinq jours du premier tour du scrutin, la formation d’extrême droite créée par Bruno Mégret en 1999 considère, en effet, que Marine Le Pen (Front national) est déjà « assurée d’être qualifiée pour le second tour ». Désireux d’« écarter du second tour » Emmanuel Macron (En marche !) Et Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), qu’il considère comme des « représentants de la gauche “immigrationniste” et mondialiste », le MNR « invite les Français à assurer la présence de François Fillon au second tour ». Vérification de sécurité nécessaire. 1er média d'opinion de droite. Le Parti de la France. AVANT GARDE. Régionales: Qui est Franck Allisio, la nouvelle recrue de Marion Maréchal Le Pen?

POLITIQUE L'ancien président des Jeunes Actifs des Républicains a rejoint le Front national...

Régionales: Qui est Franck Allisio, la nouvelle recrue de Marion Maréchal Le Pen?

Mickael Penverne Publié le Mis à jour le Qui est Franck Allisio ? Un militant qui a choisi des « convictions » contre son « confort, ses intérêts, l’habitude » comme il se décrit lui-même ou un homme aigri de n’avoir jamais été obtenu la place qu’il souhaitait, comme on le raconte aux Républicains ? Jusque-là inconnu du grand public, l’ancien président des « Jeunes actifs » des Républicains s’est fait un nom dimanche en annonçant sa démission du mouvement et son ralliement au Front national. Originaire de Marseille, Franck Allisio a adhéré à l’UMP dès sa création, il y a une douzaine d’années. . « Il m’avait contacté pendant la campagne des municipales, se souvient plus précisément Bruno Gilles, sénateur-maire du 3e secteur et secrétaire départemental des Républicains. Déçus de droite Franck Allisio a ensuite tenté sa chance à Avignon.

. « Faire basculer (...) des déçus de droite» Le porte-parole de Marion Maréchal-Le Pen félicite "le candidat de la gauche" - Nice-Matin. Franck Allisio, symbole des jeunes ambitieux qui quittent Sarkozy pour le FN. Depuis qu'elle a interpellé Nicolas Sarkozy à l'antenne de RTL, Madeleine est devenue le symbole des Français passés au Front national parce que déçus de la droite.

Franck Allisio, symbole des jeunes ambitieux qui quittent Sarkozy pour le FN

Franck Allisio ne s'appelle pas Madeleine mais comme elle, il est originaire de Marseille et a rejoint le FN. Comme elle, il figure désormais sur la liste des électeurs que Nicolas Sarkozy veut ramener à lui. Dimanche, le président des Jeunes actifs, un mouvement qui regroupe les trentenaires encartés chez Les Républicains, a annoncé qu'il rejoignait Marion Maréchal-Le Pen.

Tous ceux qui l'ont côtoyé confient à L'Express leur surprise. "Je suis tombé du lustre, lâche Roger Karoutchi, qui l'employa dans son cabinet du temps où il était secrétaire d'Etat aux Relations avec le parlement. "Nous regrettons que Franck Allisio ait choisi de sacrifier toutes les valeurs que nous défendons pour un plat de lentilles", l'enterrent ses anciens collègues des Jeunes actifs.

Un parcours tortueux "C'est faux, affirme Franck Allisio. Franck Allisio (LR) : «Pourquoi je rejoins le Front national» INTERVIEW - Le président des Jeunes actifs, le mouvement des trentenaires chez Les Républicains, a décidé de rallier le FN et Marion Maréchal Le Pen en Paca.

Franck Allisio (LR) : «Pourquoi je rejoins le Front national»

A 35 ans, cet ancien collaborateur de Roger Karoutchi et Pierre Lellouche explique au Figaro qu'il ne veut «pas être une nouvelle fois complice de la trahison des électeurs». LE FIGARO.- Vous quittez les Républicains pour rejoindre le Front national et Marion Maréchal-Le Pen. Pourquoi? Franck ALLISIO.- Je prends cette décision aujourd'hui car j'ai compris que l'on ne pourra pas changer mon parti de l'intérieur. La déconnexion, le fossé, entre ce que pensent les électeurs et nos dirigeants ne cesse de s'agrandir. Le président des "Jeunes actifs" des Républicains rejoint le FN. "J'ai adressé ce matin ma démission à Nicolas Sarkozy en tant que président des Jeunes actifs des Républicains.

Le président des "Jeunes actifs" des Républicains rejoint le FN

J'ai également précisé dans cette lettre que je quittais ma famille politique", a expliqué Franck Allisio, 35 ans, à la permanence du FN à Marseille, accompagné de plusieurs cadres du FN, notamment la tête de liste Paca Marion Maréchal Le Pen. "Ce n'est pas une décision facile, ça prend du temps à mûrir. Il était beaucoup plus simple et plus confortable d'y rester", a poursuivi M. Allisio, précisant qu'il avait fait 5 ans de cabinet ministériel sous des gouvernement de droite et qu'il aurait sans doute pu y retourner en cas de victoire des Républicains. "A un moment donné, il faut choisir entre son confort, ses intérêts, l'habitude, et ses convictions", a expliqué ce militant depuis 12 ans à l'UMP/LR. Les Jeunes actifs ont réagi dans un communiqué à ce ralliement.