background preloader

Bac nord Marseille

Facebook Twitter

Fin de l’enquête sur l’ex-BAC nord de Marseille. BAC nord de Marseille: la justice cherche toujours ses ripoux. Questions autour du meurtre d'un indicateur de la police. Des policiers de la BAC Nord sont soupçonnés d'avoir divulgué le statut d'informateur du dealer Lyès Gouasmia à ses concurrents LE MONDE | | Par Yves Bordenave et Laurent Borredon - Marseille, Aix-en-Provence Envoyés spéciaux Quand elle a appris que des policiers de la BAC Nord de Marseille pourraient être impliqués dans la mort de son frère, Bélinda Gouasmia n'a pas été "choquée".

Questions autour du meurtre d'un indicateur de la police

Pas parce qu'elle s'en doutait, mais parce qu'elle n'y croyait pas: "C'était trop gros pour être vrai. " Lyès Gouasmia, 20 ans, a été tué d'une balle dans la poitrine, le 14 septembre 2008. BAC-Nord: Sébastien Bennardo, le « Zorro » des médias. Il y a une forme de naïveté chez Sébastien Bennardo.

BAC-Nord: Sébastien Bennardo, le « Zorro » des médias

Une franchise un peu désarmante. Beaucoup d’incohérences, aussi. Et l’on en vient à se demander comment cet ex-flic un peu instable a pu prendre une telle importance dans un dossier destiné à faire tomber une unité entière, la BAC-Nord de Marseille. Son livre, écrit avec la journaliste de Libération Patricia Tourancheau, ne répond pas vraiment à la question… mais révèle encore un peu plus l’étendue des relations incestueuses entre journalistes, hauts responsables policiers et magistrats qui ont présidé à la construction de l’affaire.

Il a été sobrement intitulé Brigade anti-criminalité. Le livre de S. Disons-le tout net: nous avons rencontré Sébastien Bennardo, comme de nombreux journalistes, dans un café du petit village du Var dans lequel il réside. Rapidement, l’injustice frappe l’apprenti policier. Heureusement, Sébastien Bennardo se révèle être un excellent flic. A partir de ce moment-là, les incidents s’enchaînent. Le conseil de discipline des policiers de la BAC Nord reporté. Le conseil de discipline prévu jeudi et vendredi pour statuer sur le sort de six policiers de l'ex-Bac Nord de Marseille a été reporté aux 17 et 18 décembre, a annoncé à l'AFP le syndicat Alliance.

Le conseil de discipline des policiers de la BAC Nord reporté

Alliance, qui défend les fonctionnaires mis en cause, et Unité SGP police-FO ont, comme ils l'avaient annoncé, boycotté la séance. Les policiers de la BAC Nord de Marseille racontent leur chute. Arrestation, mise en examen, détention provisoire, puis libération et retour sur le terrain : des flics racontent leur passage "de l'autre côté".

Les policiers de la BAC Nord de Marseille racontent leur chute

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laurent Borredon Dans le fourgon de police, un ange passe. Un homme encadré par deux policiers vient de se lancer dans une longue diatribe : « La prison, moi j'en fais pas, je suis pas un pédé. Les mecs qui vont en prison, c'est des pédés, ils y vont pour se faire enculer. » Des propos d'ivrogne, rien d'inhabituel en fin de soirée dans une petite ville du sud de la France. Sauf que, cette fois, il y a un ancien détenu dans la voiture.

Ce parcours, plusieurs d'entre eux ont accepté de le raconter au Monde. Les policiers jouent gros : l'administration, qui n'est plus à une contradiction près dans ce dossier, veut révoquer cinq d'entre eux sans attendre l'issue d'une instruction au point mort. Derrière l'affaire de la BAC nord de Marseille, une guerre des chefs qui ne dit pas son nom. Dès l'éclatement de l'affaire, le 2 octobre 2012, la hiérarchie de la sécurité publique est pointée du doigt.

Derrière l'affaire de la BAC nord de Marseille, une guerre des chefs qui ne dit pas son nom

Sur le coup, le brigadier-chef H. a été un peu surpris. BAC nord de Marseille : des charges fragiles. Huit policiers de la brigade anticriminalité, soupçonnés de dérives, sont passés en conseil de discipline, du 3 au 5 juillet.

BAC nord de Marseille : des charges fragiles

Les premiers conseils de disciplines sont passés, mais l'incompréhension demeure. Huit policiers de l'ex-brigade anticriminalité de la division nord (BAC-Nord) de Marseille ont été sanctionnés, du mercredi 3 au vendredi 5 juillet. Quatre d'entre eux ont pris entre un et deux mois de suspension ferme. Il s'agit de ceux qui sont mis en examen depuis octobre 2012 pour "vol en bande organisée, extorsion en bande organisée, acquisition, détention, et transport non autorisé de stupéfiants". Les autres ne sont pas concernés par la procédure judiciaire : trois ont été punis de sept ou quinze jours de suspension avec sursis ; un seul de sept jours ferme. BAC Nord de Marseille : la justice vise la hiérarchie. Quatre mois après la révélation des dérives de certains policiers de la brigade, la direction de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône a été perquisitionnée, a appris "Le Monde".

BAC Nord de Marseille : la justice vise la hiérarchie

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Yves Bordenave et Laurent Borredon - Marseille Envoyés spéciaux Quatre mois après le coup de filet contre la brigade anticriminalité (BAC) Nord de Marseille, Patricia Krummenacker et Caroline Charpentier, les deux juges chargées de l'instruction, s'intéressent aux responsabilités éventuelles de la hiérarchie policière. Les patrimoines et le train de vie des quinze policiers de la BAC mis en examen pour "infractions à la législation sur les stupéfiants" et "vols en bande organisée" ont été passés au peigne fin. Ces derniers sont notamment suspectés d'avoir volé des stupéfiants et de l'argent aux délinquants qu'ils interpellaient. Les enquêteurs visent désormais leur encadrement.

> Lire aussi : Questions autour du meurtre d'un indicateur de la police (abonnés) BAC-Nord: Sébastien Bennardo, le « Zorro » des médias. Fin de l’enquête sur l’ex-BAC nord de Marseille.