background preloader

Bwah92

Facebook Twitter

Cyberattaque aux Etats-Unis: 100.000 objets connectés piratés - Le Parisien. Près de 100.000 objets connectés ont pu être piratés et utilisés pour mener la vaste cyber-attaque qui a paralysé de nombreux sites internet la semaine dernière aux Etats-Unis, a indiqué mercredi le prestataire de services visé par l'attaque.La société Dyn, qui redirige les flux internet vers les hébergeurs, a été victime vendredi d'une attaque par déni de service qui consiste à submerger un serveur de requêtes et qui a perturbé pendant plusieurs heures l'accès à Twitter, Spotify et beaucoup d'autres sites populaires.

Cyberattaque aux Etats-Unis: 100.000 objets connectés piratés - Le Parisien

"On travaille encore sur les données mais l'estimation à l'heure actuelle fait état de 100.000" points de départs de l'attaque, a commenté le vice-président de Dyn, Scott Hilton, dans un blog, confirmant que des objets connectés avaient été piratés pour mener cette offensive "complexe et sophistiquée".Cette attaque a mis en lumière les "vulnérabilités" de ces objets connectés (caméras, réfrigérateurs...) et "la nécessité de s'y attaquer", a poursuivi M. Une cyberattaque massive perturbe de gros sites internet dont Twitter, Amazon, eBay... L’accès à toute une série de sites dont Twitter, Spotify, Amazon ou eBay a été gravement perturbé vendredi aux États-Unis pour des millions d’utilisateurs à la suite d’une cyberattaque dirigée contre un prestataire de services.

Une cyberattaque massive perturbe de gros sites internet dont Twitter, Amazon, eBay...

Les pirates s’en sont pris à plusieurs reprises dans la journée à la société Dyn, qui redirige les flux internet vers les hébergeurs et traduit en quelque sorte des noms de sites en adresse IP. L’attaque a pris la forme d’un déni de service distribué (DDoS), qui consiste à rendre un serveur indisponible en le surchargeant de requêtes et qui est souvent mené à partir d’un réseau de machines zombies (« botnet ») elles-mêmes piratées et utilisées à l’insu de leurs propriétaires.

La liste des victimes n’a cessé de s’allonger, incluant également Reddit, Airbnb, Netflix et les sites de plusieurs médias (CNN, New York Times, Boston Globe, Financial Times, The Guardian…). [...] Le Parisien. Un virus informatique paralyse un hôtel de luxe en Autriche. Le Romantik Seehotel Jägerwirt est la cible d'attaques informatiques à répétition, qui ont notamment empêché de délivrer des cartes d'entrée dans les chambres.

Un virus informatique paralyse un hôtel de luxe en Autriche

Le Romantik Seehotel Jägerwirt vit un cyber-cauchemar depuis maintenant six mois. L'hôtel situé sur les rives du lac Turrach, dans les Alpes autrichiennes, a subi une attaque informatique le 6 décembre dernier. L'attaque a paralysé le système informatique de l'hôtel, bloquant la création de nouvelles cartes pour accéder aux chambres en plein début de saison. «Nous avons été attaqués environ tous les deux mois depuis cet été, explique au Figaro la propriétaire de l'hotel, Christina Brandstätter. Les pirates nous ont menacé d'exposer nos données si nous ne leur payions pas 2 bitcoins» (environ 1700 euros). La police autrichienne enquête toujours sur les auteurs des attaques. Donald Trump, la Russie et la cybersécurité. Le bras de fer continue.

Donald Trump, la Russie et la cybersécurité

Le FBI, la CIA et la NSA campent sur leurs positions, affirmant que la Russie a bel et bien perturbé l'élection présidentielle américaine, qui a abouti à la victoire du candidat républicain Donald Trump. Le président élu, s'il reconnait qu'une cyberattaque a bien eu lieu au moment du vote, affirme que celle-ci n'a eu strictement aucun effet sur le résultat du scrutin.

"Donald Trump n'a pas intérêt à donner crédit à ces accusations, qui pourraient fragiliser le principe même de son élection, il est au contraire tenté de vouloir banaliser le sujet" nous explique Nicolas Arpagian, expert en cybersécurité. Une controverse qui devient cependant hautement politique, en particulier après les sanctions décidées par Barack Obama en expulsant 35 diplomates russes.

Le JT. Microsoft plaide pour une Convention de Genève du numérique. L'entreprise américaine souhaite endiguer la prolifération des cyberattaques étatiques.

Microsoft plaide pour une Convention de Genève du numérique

La prolifération des attaques informatiques pèse même sur les épaules des géants du numérique. Airbus DS et Atos s'allient pour contrer la cybercriminalité. Singapour va couper ses services publics d'Internet par mesure de sécurité. Les fuites de données confidentielles sont légions, comme en atteste l'actualité chaque semaine.

Singapour va couper ses services publics d'Internet par mesure de sécurité

Pour s'en prémunir au niveau étatique, Singapour cherche à implémenter un système qui couperait l'accès de tous ses systèmes informatiques, y compris ceux des services publics, à Internet. La reconnaissance de l’iris déverrouillera 300 millions de smartphones en 2021. Le lancement du Galaxy Note 7 en août 2016 a déclenché un intérêt nouveau pour la reconnaissance biométrique par balayage de l'iris.

La reconnaissance de l’iris déverrouillera 300 millions de smartphones en 2021

Le dernier smartphone vedette de Samsung embarque en effet cette technique d’authentification jugée plus sûre et plus commode que celle de reconnaissance des empreintes digitales. Selon ABI Research, elle est appelée à se généraliser sur les smartphones haut de gamme jusqu’à équiper près de 300 millions de terminaux en 2021. Lever les obstables aux paiements mobiles Cette technique consiste à identifier un individu par les formes de son iris en en analysant des images 3D obtenues par un système combinant caméra vidéo et un balayage infrarouge. "Comme l'iris est une caractéristique immuable et tout à fait unique du corps humain, sa reconnaissance offre une solution sûre d’authentification, estime Marina Lu, analyste chez ABI Research.

Paiement en ligne : une nouvelle solution pour des transactions plus sûres.