background preloader

Animalisme

Facebook Twitter

Vegan Biologist | Fighting pseudoscience and irrationality within and outside the vegan community | Page 2. A time a go media made a great deal of the IARC classification of processed meat as IARC group 1 carcinogens. One could see alarming headlines like this: Vegans were sharing this all over the place ecstatically. Well, it is kind of a big deal that food is put on this list, since it’s very […] Read more "Short: Processed meat = smoking? Not really" An image that constantly circulates in various places is this: As much as I agree with veganism, distorting facts to make a point is not the way to go. In fact, it’s counterproductive. Definitions Herbivore An herbivore is an organism that feed exclusively or mainly on plants. Read more "Humans are not herbivores" One thing that really bothers me is the use of the word “natural” in arguments for… well anything. Read more "Naturally natural" Something that seems to be worrying to a lot of people – maybe even more within the vegan community – are genetically modified organisms (GMO).

Read more "The fear of GMO" Reprogramming Predators: the case for high-tech Jainism and a pan-species welfare state. David Olivier - La souffrance des animaux sauvages | Estivales de la question animale. Traces de la conférence Diaporama PowerPoint | Vidéo 1 | Vidéo 2 Résumé de la présentation Au sein du mouvement animaliste, une minorité petite mais grandissante pense que la souffrance des animaux sauvages importe moralement et qu'il sera, tôt ou tard, justifié d'intervenir contre cette souffrance-là aussi. D'autres ont pour idéal un monde où les humains laisseraient simplement les non-humains vivre leur vie «tranquilles» dans une nature libérée de l'influence humaine polluante, destructrice. Mon propos dans cette présentation ne sera pas tant de défendre une thèse que de simplement montrer et analyser la réalité de la vie dans la nature - réalité qu'il me semble important de connaître, dès lors que l'on prend au sérieux la sentience.

Dans une nature «saine», les animaux vivent-ils en santé? La présentation comportera, par la force des choses, des séquences difficiles; je les rassemblerai à la fin. Le montant total de souffrance par an dans le monde naturel dépasse l'entendement. Pourquoi je ne suis pas écologiste. Dessins par Doudou Ce texte fut proposé en automne 1988 à la revue écologiste Silence… et fut refusé, parce que, nous fut-il dit, il n’exprimait que des « états d’âme ». Les quelques militants que nous étions alors de ce qui en France ne s’appelait pas encore libération animale pensions que le mouvement écologiste – réputé pour son « ouverture » et dont certains d’entre nous nous étions longtemps sentis proches – était au moins capable de supporter ce débat. Face à la censure et à la violence des railleries nous dûmes déchanter. L’écologie a récemment en France été l’objet d’attaques assez violentes dont le succès auprès d’un certain public est surtout dû, me semble-t-il, au ressentiment anti-écologiste de tous ceux qui à un titre ou à un autre veulent pouvoir continuer à polluer sans entraves.

J’espère que le lecteur saura faire la différence entre ces attaques-là et celle-ci. Ce texte, après avoir circulé de la main à la main, fut publié dans la revue nantaise Le Farfadet. §. Malaise à "Libération" après la chronique de Luc Le Vaillant. Sans le savoir, Libération a publié un numéro prémonitoire ce mardi 8 décembre. Plutôt que le dossier intitulé “Tous à coté de la plaque” consacré aux réponses à apporter à la montée du FN, c’est une chronique de Luc Le Vaillant qui est aujourd’hui au centre des discussions sur les réseaux sociaux. Le hashtag #LibéRacisme se retrouvait même en première position des “Tendances” de Twitter ce mardi matin. L’objet du courroux généralisé est une chronique au titre digne d’un mauvais roman de gare : “La Femme voilée dans le métro“. En quelques lignes au style ampoulé, le journaliste Luc Le Vaillant, en charge de la fameuse Der du journal consacrée aux Portraits, raconte une rencontre fictive dans le métro et dans un climat post-attentats, avec une femme musulmane vêtue d’une abaya noire, qui la recouvre de la tête aux pieds mais ne cache pas son visage : “Elle a la puissance de celles qui aimantent à parité l’attention et la répulsion, la fascination et la détestation.

“Ce n’est pas tenable. La secte végane, beaucoup s’en sortent, mais la pression est telle qu’ils n’osent pas en parler !! – Je n'en pense pas moins! L’obnubilation des végans, jusqu’à la négation de l’évidence, jusqu’à l’absurde, est le premier signe de la dérive sectaire. Je m’y suis très souvent confronté et je n’ai pas peur de dire aujourd’hui clairement que je suis passé expert sur le sujet. Le moindre propos négatifs sur les végans engendrent un flot ininterrompu d’injures, fait de vous un esclave du capitalisme, un mouton des médias, un crédule inconscient, le tout appuyé sempiternellement par les mêmes arguties qui vont d’absurdes à débiles !

Et je n’utilise pas ce mot vainement. J’explique souvent que si les végans sont des végétaliens, les végétaliens ne sont pas des végans. A la limite, je dirai qu’on reconnaît plus volontiers un végan à ce qu’il dit plus qu’à ce qu’il bouffe. Végétalien, c’est un mode de vie, végan, c’est une dérive sectaire. Le visionnage de ces videos vous prendra une bonne demie-heure, mais vous verrez, c’est instructif. Ecoutez Morgan Vous allez voir, c’est édifiant ! Aussitôt soutenue et encouragée. “Okja” : un cochon transgénique et le Front de Libération Animale à l’écran… Pari raté. – Vegactu. Circulez, y a rien à voir – A propos d’Okja, de Bong Joon-Ho Avant toute chose, cette citation tirée d’une interview accordée à la revue Cinémateaser par Bong Joon-Ho, réalisateur d’Okja : Il y a un œuf dur sur la table, pendant la scène finale d’Okja. On ne le voit pas très bien mais j’ai expressément demandé aux accessoiristes à ce qu’il y en ait un.

Le message d’Okja n’est pas de demander aux gens de devenir végan – c’est pour ça que je tenais à cet œuf dur, et Mija adore la soupe de poulet. […] Vous savez, les animaux se dévorent entre eux, c’est courant dans la nature. Hop, ça, c’est dit. Autant dire d’emblée que la sensation animaliste du moment inspire la méfiance. Deux données de base rendent l’indulgence difficile : 1) Même si l’humanité entière devenait welfariste et flexitarienne, il faudrait toujours des abattoirs. 2) S’il est simple de ne pas consommer de viande, il l’est moins de prendre la décision de devenir végétarien. Allons, regardons le film. 1.

…Pardon. 2. 3. 4. 5. 6. Humans are not herbivores | Vegan Biologist. An image that constantly circulates in various places is this: As much as I agree with veganism, distorting facts to make a point is not the way to go. In fact, it’s counterproductive. Definitions Herbivore An herbivore is an organism that feed exclusively or mainly on plants. Herbivores typically have adaptations towards a specialization of eating and digesting plant matter. This could include but is neither limited to nor has to have flatter teeth to grind plant matter, long intestines, gut microbiome to digest cellulose and other hard-to-digest parts of plants. Carnivore A carnivore is an organism that feed exclusively or mainly on animal tissue. Omnivore Omnivores are organisms that feed on both animal tissue and plants. Classifications Class of diet is not a taxonomic taxon – that is a unit in biological classifications (the science of taxonomy) such as genus or species.

A clear example how this is true is that you’ll find carnivores that are cats, fungi, worms and even plants. Evolution. Dr. Melanie Joy: "Veganism Will Be The Dominant Ideology" Klaus from Plant Based News recently sat down with psychologist Melanie Joy Reuse this contentBack to top of the page PBN Contributor: Klaus Mitchell Klaus is the editor and founder of Plant Based News. Since you're here......we’ve got a small favour to ask. Thank you! Oops! Disclaimer: The opinions expressed in this article are prepared in the author's capacity and do not necessarily reflect the views and opinions of Plant Based News itself. Human Lives Are Not More Important Than Animal Lives.

A commentary by Captain Paul Watson Is a human life worth more than a gorilla, a whale or any other species? I’m going to tread on some very sensitive toes with this commentary but I think it needs to be said. My perspective is biocentric, whereas most of humanity looks on reality from an anthropocentric point of view. I do not expect the anthropocentric mind to understand my position. My position is that a human life is not more important than the life of a gorilla or a whale. This is is going to make some people angry as hell, but that does not concern me. Columnist Dave Bry recently wrote in The Guardian: As much as I love animals – and I love them very much – the idea that the life of a cat or a dog or a lion or a gorilla is as important as the life of a human is a terrible one, a wrong one, an insulting one.

Personally I think this statement by Bry is asinine, insensitive and absurd. A few years ago when I was teaching at UCLA I asked my students this question: “You mean like seaweed?” Prominent scientists sign declaration that animals have conscious awareness, just like us. Why we should give moral consideration to sentient beings rather than ecosystems - Animal Ethics. One view that is often defended by environmentalists is that we should care primarily about ecosystems or biocenoses, and that we should be ready to sacrifice individuals for the sake of them. A biocenosis is the sum of all the living entities in a certain area or ecosystem. Ecosystems are systems which consist of biocenoses and the non-living entities present in the areas where they live and with which they interact. Groups of individuals and ecosystems are different from sentient individuals in many respects, the most significant difference being that only the latter are sentient. The view that ecosystems are what matter parallels others that claim that it is species or living entities, rather than sentient individuals, that matter.

This view is generally known as ecocentrism. The philosophical basis of this position is ethical holism. According to this position the “good” of the whole takes moral precedence over the interests of the parts. What ecocentrism means Lawrence E. Wade, M. Here’s the #1 Reason to Stop Eating Chicken - Mercy For Animals. Because chickens are much smaller than pigs or cows, many more of them need to be killed to get the same poundage of meat. Comprising 95 percent of the land animals raised and killed for food in the U.S., chickens also lead some of the most miserable lives of all farmed animals. But that’s just the beginning. Shockingly, not a single federal law protects animals during their lives on factory farms.

What’s more, the law that’s supposed to protect animals at the slaughterhouse, the Humane Methods of Slaughter Act, doesn’t extend to birds, leaving chickens with virtually no protection from abuse. Countless undercover investigations by Mercy For Animals at chicken farms have documented workers violently punching, beating, and stabbing animals, and ripping off their heads while the birds were still alive and conscious. See for yourself: Fortunately, with amazing plant-based products hitting store shelves all the time, replacing chicken with humane meat-free alternatives has never been easier! La vitamine B12, fiche nutrition - Vegan Pratique. Que l’on soit ou non vegan ou végétarien, tout le monde consomme des aliments enrichis à travers les produits d’origine animale enrichis via l’alimentation des animaux, les aliments végétaux enrichis ou les suppléments. De nos jours, la vitamine B12 est produite sans problème par fermentation bactérienne et en quantités nettement supérieures aux besoins de l’humanité ; il est donc facile de ne pas être carencé et d’absorber en toute sécurité la bonne quantité de vitamine B12.

Ce progrès technique permet de proposer une diversité de choix pour s’assurer d’un apport fiable, que ce soit par les suppléments, les aliments végétaux enrichis. Toutes les formes de vitamine B12 proviennent de la même source. Des ampoules de vitamine B12 en solution buvable sont disponibles dans toutes les pharmacies et sans ordonnance. On trouve aussi des compléments de B12 dans la plupart des boutiques bio et diététiques, ainsi que dans les magasins vegan. Les suppléments en Vitamine B12 se prennent facilement.

Gary Yourofsky - Analyse d'une imposture.

Oeufs