background preloader

Croyances limitantes

Facebook Twitter

« La chasse aux ‘’croyances limitantes’’ permet de prendre sa vie en main et d’en devenir l’acteur » Pour la deuxième fois, le blog reçoit Marjorie Llombart, experte auprès des femmes à la recherche du métier qui les fait vibrer. Souvent confrontée à des cas où les propres croyances des personnes se révèlent des freins majeurs au changement, la coach a accepté d’évoquer ce sujet pour Les Nouveaux Audacieux. Entretien autour de ces pensées négatives qui peuvent arbitrer la réussite ou l’échec d’une reconversion. Qu’appelez-vous une « croyance limitante » ? Pour commencer, j’aime à citer une pensée du Dalaï Lama : « Sème une pensée, tu récolteras un acte ; sème un acte, tu récolteras une habitude ; sème une habitude, tu récolteras un caractère ; sème un caractère, tu récolteras une destinée ».

Autrement dit, pour changer les résultats de ses actions, il faut commencer par changer ses pensées, ses croyances. Pourquoi ces croyances « limitantes » sont-elles si puissantes ? Quelles sont les grandes familles de « croyances limitantes » ? Comment reconnaître à coup sûr une croyance limitante ? Se débarrasser de ses croyances limitantes avec la PNL. “Je n’y arriverai jamais”, “Ce n’est pas possible”, “Je ne suis pas digne de”, “Je ne peux faire confiance à personne”, “J’aurais pu mieux faire”, “Je ne prends jamais les bonnes décisions”, “Je ne suis pas créatif”… Toutes ces petites phrases qui parasitent l’esprit et favorisent les mécanismes d’auto-sabotage sont désignées en PNL (Programmation NeuroLinguistique) par le terme de “croyances limitantes”. Les croyances limitantes sont généralement acquises dans l’enfance, avant 7 ans mais peuvent être également le résultat d’expériences ultérieures.

Elles influent directement sur le comportement, la performance, la communication et sont renforcées au fil des expériences négatives. Ce cercle vicieux peut être cassé e n remplaçant les croyances limitantes par des croyances positives, aidantes, et visant à atteindre l’excellence. Je vous propose un plan d’action en fin d’article. Ces croyances positives sont désignées par le terme de “Présupposés de la PNL”. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. À quel point êtes vous prêt à repousser vos propres limites. Qu’ont en commun ceux qui réussissent ? La réponse peut être la volonté de repousser leurs limites actuelles jour après jour malgré l’inconfort, le sacrifice de la satisfaction immédiate et l’incertitude que cela génère.

Dans le monde du sport il est reconnu que les sportifs repoussent sans cesse les limites de leur corps et de leur mental et ceci au prix de la douleur de l’effort et de la douleur physique. «La ténacité mentale, et la capacité à gérer et même à tirer profit et à traverser la douleur, est un facteur de différenciation clé entre les mortels et les immortels à la course», affirme Mary Wittenberg, présidente des New York Road Runners.

À quel point êtes-vous prêt à repousser les limites de votre mental dans tous les aspects de votre vie ? Une petite présentation de votre zone de confort s’impose… Oui elle est bien là, vous la connaissez par cœur, elle est confortable et moelleuse comme un couette de lit épaisse en hiver. Comment déjouer votre cerveau ? 1. 2. 3. Comment détruire vos croyances limitantes ? | Les Outils du Mentaliste. Dans le dernier épisode, nous avons vus qu’une croyance est une certitude. Une certitude que vous n’envisagez même plus de remettre en cause. Cette croyance s’appuie sur votre histoire, différentes expériences vous ont conduit à penser comme ça.

Pour reprendre la table comme métaphore, une croyance s’appuie sur vos expériences qui représentent les pieds. En coupant ses pieds, votre table deviendra bancale, donc votre croyance n’aura plus aucun effet. Il faut donc remettre cette croyance en cause, pour supprimer ce sentiment de certitude. Vous avez eu le temps de faire votre liste des croyances qui vous limitent ?

Pour complètement la détruire, je vous conseille de suivre la procédure qu’indique Anthony Robbins, dans son livre L’éveil de votre Puissance Intérieure. La méthode que je vous propose se déroule en 3 étapes : Remettre en cause votre croyance par 7 questionsLa remplacer par son antithèse« Conditionner » votre comportement par des visualisations A vous de casser les pieds ! Exercices pour apprendre à piloter votre cerveau grâce à la PNL (Richard Bandler) Richard Bandler est le co-inventeur de la Programmation Neuro-Linguistique. Dans son livre « Un cerveau pour changer« , il nous propose quelques exercices pour apprendre à piloter notre cerveau. Pourquoi piloter notre cerveau ? Parce que nous avons la capacité d’influer sur nos pensées pour garder un moral au beau fixe et réussir ce que nous entreprenons. Nous aurions tort de nous en priver ! Mais rassurez-vous, si vous tenez absolument à tout voir en noir plutôt qu’en bleu ou en rose, la PNL est aussi faite pour vous.

Elle fonctionne dans les deux sens. Avez-vous remarqué comme nous pouvons changer d’état d’esprit à la simple évocation d’un mauvais souvenir ? La Programmation Neuro-Linguistique nous permet de contrôler ces images qui affluent. En fait, nous avons dans notre cerveau une salle de cinéma. Nous possédons la faculté de maitriser précisément ce que nous imaginons. Exercice : Passons tout de suite dans le vif du sujet avec un cas pratique. Prenez un souvenir très déplaisant. Les croyances les plus répandues que nous avons sur autrui (suite) Nous avions vu la semaine dernière cinq des dix croyances les plus répandues sur l’Autre. Voici cette semaine la suite de ce classement (qui, je le rappelle, n’en a que le nom) avec toujours à la clé une ou plusieurs pistes à explorer pour tenter de voir les choses un peu différemment.

Certes, cette croyance pourrait s’apparenter à soi-même, mais elle débouche invariablement sur une autre croyance qui s’y attache tout naturellement: « … donc l’Autre a tort, à priori » J’avais partagé avec vous une expérience relative à cette croyance dans « La guerre des mondes« . Nous sommes ici en plein dedans. Équipement de série, oui, mais avec un sacré vice de fabrication! Qui peuvent-ils être? Question: « Qu’est-ce qui vous fait dire que votre réalité est LA Réalité? En tout cas chez mon voisin, c’est une réalité; sa pelouse est nickel, pendant que la mienne ressemble à la savane africaine :-). Question: « Et si ce qui vous manque, vous le cherchiez dans ce que vous avez? Comment mieux gérer nos émotions ? Tania Lafore nous explique dans cette vidéo à quel point les émotions sont utiles. Utiles car elles révèlent la satisfaction ou l’insatisfaction de nos besoins.

D’où l’importance de s’entrainer à les identifier, les accepter, les verbaliser et passer à une phase de demande relativement aux besoins déclencheurs. Vous découvrirez également l’intérêt de cultiver les émotions agréables en agissant sur nos pensées, nos attitudes ou encore notre environnement. En effet, les voies neuronales se renforcent ainsi, facilitant l’accès aux états d’âme positifs. Source : Pour compléter, je vous conseille quelques lectures sur le site : Les besoins fondamentaux qui nous animent tous selon Marshall B. L’ABC des pensées : comprendre pour mieux les maitriser 22 infos essentielles sur nos émotions (+ outils pour les exprimer) Les 4 clés de la communication non violente (CNV) Comment le corps affecte l’esprit : voici les mouvements du bonheur. Top 10 des croyances sur soi.

Vous connaissez mon intérêt pour les croyances, que je considère être la pierre angulaire dans tout processus de changement. Pour rappel, une croyance est une pensée construite et très personnelle dont nous avons l’intime conviction qu’elle est valide, vraie, réelle, authentique et véritable et qui nous sert de repère dans nos actes quotidiens, notre vision du monde, nos jugements sur nous-mêmes, les autres ou le temps. Parfois, voire même souvent, nos freins, nos blocages, nos difficultés quotidiennes sont issues de certaines de ces croyances qui se qualifient alors de limitantes. Voyons cette semaine, le top 10 des croyances limitantes sur nous-mêmes et quelques pistes pour les ramollir un peu.

A noter qu’il n’y a pas une croyance plus limitante qu’une autre; elles le sont toutes à priori et à des degrés divers pour chacun. Aussi, ne regardez pas le classement comme une échelle d’importance. Ah! Déjà, la réussite est un concept trop vague pour s’y appuyer assurément. Les croyances : comment tout rater à cause d'une simple pensée. Sept 06 « Je suis un nul » « Je n’arriverais à rien » « Je loupe tout ce que j’entreprends ! » Continuez de penser comme ça et vous n’arriverez VRAIMENT à rien. Trop de monde pensent comme ça, avant même de commencer quelque chose, ils partent perdant. Votre cerveau est assez incroyable, il suffit que vous soyez sûr de quelque chose pour qu’il fasse tout ce qui est en son pouvoir pour la réaliser.

Par exemple, si vous vous dites toujours « Je n’arriverais à rien », votre cerveau va tout faire pour que vous loupiez tout ce que vous entreprenez. Magique, non ? Mais, si vous êtes sûr de vous et que la voix dans votre tête dit « Tu vas y arriver, tu en es capable ! On appelle ce sentiment de certitude une croyance, qu’on va classer en 2 catégories : Les croyances PositivesLes croyances Limitantes Pour atteindre tous vos objectifs, je vous propose de travailler sur vous en 3 étapes : Identifier vos croyances limitantesSupprimer vos croyances limitantesCréez des croyances positives.

Comment fonctionne une croyance ? Le blog des Rapports Humains. Nous avons vu la semaine dernière quelle était la structure d’une croyance. Nous l’avions comparée à un temple composé de piliers principaux et secondaires auxquels il est parfois utile de faire quelque travaux de rajeunissement ou de modification de structure. Un accompagnement en coaching professionnel peut remplir cette mission. Nous allons voir aujourd’hui comment fonctionne une croyance ou un système de croyances, quelle est sa dynamique, son évolution, sa capacité à se camoufler ou à agir au grand jour bref tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les croyances sans jamais osé le demander.

Depuis notre premier jour et jusqu’au dernier, nous évoluons en permanence en relation avec notre environnement ou plutôt nos environnements. Notre condition d’être humain, notre culture, notre éducation, nos expériences constituent un ensemble d’éléments en interaction qui construisent notre représentation du monde, qui rappelons-le est propre à chacun.

La vie est dure. J’explique. L'alignement pour atteindre ses objectifs. Un groupe, une entreprise, les systèmes en général travaillent plus efficacement lorsque chaque « équipe » qui le compose coopère et travaille vers l’atteinte d’un même objectif. De même, un individu peut fonctionner de façon plus efficace si chacune de ses composantes coopèrent. Cet alignement peut être obtenu en étant vigilant à différents niveaux. Le modèle des niveaux logiques est un modèle de la PNL créé par Robert Dilts à partir du travail de Gregory Bateson. Ce modèle est un moyen puissant de changement car il le découpe en différentes catégories d’information. Il peut être utilisé pour clarifier ses pensées sur soi-même, son équipe, son projet, sa société…Le mieux est de commencer par soi-même.

Les règles pour changer les choses sont différentes à chaque étage de la pyramide. Changer à un niveau inférieur pourra avoir un effet à un niveau supérieur par contre changer à un niveau supérieur aura toujours un effet à un niveau inférieur. Environnement Où travaillez-vous le mieux ? Savoir ce que l’on veut. Savoir ce que l’on veut est souvent un défi. C ela change en permanence, cela peut entrer en contradiction avec autrui ou d’autres parties de soi… Parfois, on peut obtenir ce que l’on pensait vouloir vraiment et se sentir déçu.

Cela signifie très probablement que ce n’était pas ce que l’on voulait vraiment. Avant même de formuler un objectif, il est nécessaire de savoir ce que l’on veut. Alors comment faire pour mettre toute les chances de son côté et obtenir ce que l’on veut vraiment ? 2 questions permettent de s’assurer de ce que l’on veut vraiment : « Qu’est-ce que je veux ? Qu’est-ce que je veux ? Souvent il arrive d’être plus sûr de ce que l’on ne veut pas de ce que l’on veut : « Je ne veux plus crier sur mes enfants ! Dans ce cas il est bon de se poser la question à l’envers en se demandant « Mais finalement, qu’est-ce que je veux ? Et quand vous formulez ces souhaits. Quel impact cela aura-t-il sur ma vie ? Vous voulez savoir ce que vous voulez vraiment et atteindre vos objectifs ? Quels apports des Neurosciences dans la pratique du coaching.

Ma formation au Coaching a été faite auprès de l’organisme Result Coaching Systems qui intègre les avancées des Neurosciences dans la pratique du coaching. Je souhaite aujourd’hui partager avec vous quelques apports significatifs des Neurosciences dans la pratique du coaching. Ce que l’on cherche à faire en coaching, c’est à créer du changement et des nouvelles bonnes habitudes pérennes c’est-à-dire à créer de nouvelles connexions cérébrales. Or on se rend compte que la motivation et l’information ne suffisent pas à créer du changement.

Car il est bien plus complexe que ce que l’on pense et fait appel à de nombreuses zones cérébrales et celles-ci peuvent nécessiter plus ou moins d’énergie pour fonctionner. Les Neurosciences par leur éclairage sur les fonctionnements du cerveau permettent un changement plus efficace et moins douloureux. Le changement a une influence directe sur une zone du cerveau, en particulier sur le cortex préfrontal, qui est assimilable au “processeur”. 3 étapes pour une détox mentale. Les découvertes au sujet de la plasticité cérébrale ont révélé que nous pouvons créer de nouvelles connections cérébrales même à l’âge adulte. Nos habitudes sont ancrées en nous au travers de connexions cérébrales. Nous ne sommes ainsi pas lié à un destin prédéterminé. Nous avons la possibilité d’influer sur nos habitudes. Il est possible de remplacer nos habitudes négatives par des modes de fonctionnement, des ressentis émotionnels ou des pensées qui nous aident dans nos quotidiens et qui contribuent à notre développement.

En faisant cela nous nous ouvrons la possibilité d’accéder à des relations plus satisfaisantes avec les autres ou soi-même, à des zones d’excellence insoupçonnées et à soulager nos quotidiens d’une bonne dose de stress, lequel a un impact positif direct sur notre santé. 1. Accéder à la pensée Les pensées négatives ont un effet direct sur notre capacité de penser. 2. 3. Vous souhaitez développer de nouvelles habitudes positives ? Le top des 8 croyances anti-confiance en vous. En avez-vous une de cette liste ? | Les Outils du Mentaliste. Pour continuer sur notre lancée des croyances, voyons 8 croyances qui vous empêcheront d’avoir confiance en vous. 1. Je dois être aimé par la majorité des gens La seule personne de qui vous devez être vraiment aimée c’est VOUS. 2. Je dois faire plaisir à tout le monde D’une part, vous ne pouvez pas faire plaisir à tout le monde. Ensuite, vous n’avez pas à faire plaisir à tout le monde. 3.

Personne n’arrive à réussir tout ce qu’il veut. 4. Au choix : serai mariéserai divorcéchangerai de jobserai en vacancesserai guériet j’en passe les meilleurs … N’attendez rien pour être heureux. Vivez chaque jours comme si c’était le dernier 5. Vous pouvez finir par : Je ne peux rien faire pour changer quoi que ce soit. A cause de qui, j’en a rien à faire. Même si vous n’avez rien fait. Seuls ceux qui ne font rien ne font pas d’erreurs. A vous de tout faire pour vous en sortir. Si vous pensez ne rien pouvoir faire, réfléchissez ou visualisez … 6.

Personne n’est inférieur à personne. 7. 8. Ces croyances limitantes qui vous empêchent d'avancer dans la vie | L'univers de l'attraction. Les croyances limitantes (Partie 1) Les croyances limitantes (Partie 2) Les questions magiques. Les croyances, notre façon de voir la vie. Comment éviter les jeux psychologiques avec le triangle de Karpman.

Quelques petites graines à planter pour cultiver l'estime de soi. Coaching. Living Company par Gilles Carlier d'Odeigne: L’Art de la Dialectique. 1 - La boîte à outils (classée par ordre alphabétique) 5M, 7M – Diagramme d’Ishikawa. Méthode QQOQCCP ou méthode des 5W2H. QQOQCCP. La méthode QQOQCCP, un outil d’analyse simple et performant.

6 3 qqoqccp. QQOQCCP qui, quoi, ou, quand, comment, combien, pourquoi. Ordonnancement : Règles de priorité. PDCA, Roue de Deming : demarche d’amélioration continue. 5M Ishikawa.