background preloader

Enfants Roms

Facebook Twitter

Nantes

Destruction des progres progression des destructions. Bidonville - habitat précaire. Expulsion. 4. CAHROM 2012 6 FR Rapport thématique sur l'absentéisme scolaires chez les enfants roms. Gawron anaïs. ROMEUROPE. "Ados en bidonville et en squats : l’école impossible ?

ROMEUROPE

- Etude sur la scolarisation des jeunes âgés de 12 a 18 ans" Collectif pour le droit des enfants Roms a l’éducation Paris, le 27 septembre 2016 Le Collectif pour le droit des enfants roms à l’éducation publie aujourd’hui une étude qui montre que pour de nombreux adolescents âgés de 12 à 18 ans vivant en bidonvilles et en squats, l’école reste inaccessible.

Les maires de Saint- Ouen et de Maubeuge nous rappellent que cette exclusion est souvent le fait d’une instrumentalisation politique scandaleuse, alors même que les refus de scolarisation, assumés ou plus dissimulés, nourrissent la perpétuation d’une exclusion que l’école doit pourtant combattre ! Les résultats de cette étude montrent avant tout l’urgence à agir. CONTACT PRESSE :Manon Fillonneau CNDH Romeurope06 68 43 15 15 manon.fillonneau@romeurope.org Facebook : www.facebook.com/CNDHRomeuropeTwitter : @CNDH_Romeurope Paris, le 31 août 2016 Paris, le 25 août 2016 Page FACEBOOK. Etude cdere ados bidonville ecole impossible. Education. La moitié des jeunes des bidonvilles et squats déscolarisés. Plus de la moitié des jeunes de 12 à 18 ans vivant dans des bidonvilles et squats en France ne sont pas scolarisés.

Education. La moitié des jeunes des bidonvilles et squats déscolarisés

L’étude à l'origine de ce constat, publiée mardi, a été menée entre novembre 2015 et juillet 2016, dans le cadre d’une enquête du Collectif pour le droit des enfants roms (CDERE) à l’éducation, auprès de 161 adolescents qui vivent dans 34 bidonvilles et squats. Parmi les jeunes interrogés, « majoritairement originaires de Roumanie et de Bulgarie, qui se reconnaissent souvent comme Roms ou désignés comme tels », 53 % ne vont pas à l’école (contre 7 % sur l'ensemble des jeunes en France). Le taux atteint 67 % si l’on prend en compte les enfants scolarisés mais « non assidus ». Les 16-18 ans très touchés Et chez les personnes interrogées âgées de 16 à 18 ans, le taux de déscolarisation atteint 96 %.

Apprendre une langue

Accueil des roms en europe. Scolarisation des enfants roms : des camions-écoles dans le Nord. En théorie, la loi ne fait aucune différence.

Scolarisation des enfants roms : des camions-écoles dans le Nord

Qu'ils soient Français, Américains, Chinois, Papous ou Roms, tous les enfants de 6 à 16 ans ont une obligation d'instruction sur le territoire français, et donc un droit à la scolarisation (voir la circulaire sur la scolarisation des enfants étrangers ici). Mais en réalité : un tiers seulement des 2.000 enfants roms en âge d'être scolarisés le sont, et souvent de manière très instable. ENQUETE ►►► Comment la France utilise les milliards de Bruxelles Dans la métropole lilloise, l'enseignement catholique a créé un service de "camions-écoles" qui se déplacent au fil de la semaine de campements en terrains vagues.

Un camion bleu pour les maternelles, vert pour les primaires, et jaune pour le collège. "Vous voyez à l'intérieur de ce camion que je peux conduire avec un permis B ordinaire, tout est aménagé. Roms : «J'ai huit ans, je voudrais aller à l'école, s'il vous plaît» «Merci de me laisser aller à l’école pour devenir chauffeur.»

Roms : «J'ai huit ans, je voudrais aller à l'école, s'il vous plaît»

C’est Fernando qui parle, face caméra. Un petit brun de huit ans, l’air grave. Il s’exprime en romani, sa langue natale, n'ayant pas encore eu la possibilité d'apprendre le français. Roms. Developing a network of mediators: Mediators build a bridge between Roma communities and the outside world.

Roms

Their job is to act as "ambassadors of trust" between Roma communities and local public insitutions – for example, getting Roma children into local schools, making sure that families get proper health care, helping Roma secure decent housing and find jobs that will bring them out of long term unemployment and back into salaried work.

Council of Europe experts will travel to 15 countries this year to work with specialised trainers and equip the mediators with the additional skills they need to gain full confidence of local public insitutions and the Roma community. After the training, the mediators will immediately start putting into practice what they have learned. Progress. will be assessed at a later training session. Campaigning to overcome prejudice – Dosta! 134000207. ETUDESCO. Paroles de tchavés. Exils intra-muros. Roms : une vie après le bidonville ? Par Julia Beurq En France, on estime à entre 15 000 et 20 000 les personnes vivant encore dans des squats et des bidonvilles, dont bon nombre sont issues des minorités roms d’Europe de l’Est.

Roms : une vie après le bidonville ?

Depuis dix ans, de nombreuses mairies expérimentent des dispositifs pour intégrer ces familles et résorber leur mal-logement. Quel bilan en tirer ? En 2005, la région Île-de-France attribuait une « Aide à l’éradication des bidonvilles » à hauteur de 500 000 euros. Cet argent a financé des sites d’hébergement, appelés « villages d’insertion », à condition qu’ils respectent trois critères : un maximum de 80 occupants, le relogement temporaire de ces personnes dans des logements modulaires hors du bidonville, et leur accompagnement social.

Il en reste ailleurs en France, à Strasbourg, Marseille et Lille, mais les mairies expérimentent aussi d’autres systèmes, à cause de résultats parfois médiocres des villages. Mitko, jeune bulgare passé par le village d’insertion de Bagnolet (93) entre 2007 et 2011.

Contact

FILM & LIVRE. Communauté Roms.