background preloader

Motivation

Facebook Twitter

Dessiner son parcours professionnel, pour en tirer des enseignements. 1 Les mots « participant(s) et « enseignant(s) » sont utilisés dans un sens épicène. 2 « Université de Printemps 2009 : Métiers et pratiques d’enseignants : échanger, analyser, construi (...) 3 Informations : 1Cet article s’inscrit dans la réflexion et les actions de l’Institut de Pédagogie universitaire et des Multimédias (IPM) de l’Université Catholique de Louvain (UCL) concernant l’accompagnement du développement professionnel des enseignants1.

Il présente un atelier qui vise à soutenir, chez les enseignants du supérieur, une posture réflexive par rapport à leur développement professionnel. Il a été conçu dans le cadre d’une formation continue proposée aux enseignants de Hautes Ecoles et d’Universités, par l’IPM de l’UCL, en collaboration avec des Hautes Ecoles : l’Université de Printemps 20092. 4L’atelier dont il est question dans cet article se réfère à la seconde perspective. 3.1. 3.2. 4.1. Figure 1 Figure 2 Figure 3 Figure 4 4.2. 4.3. La clé de la motivation scolaire. L'art de donner l'envie d'apprendre. Socle de Pédagogie, donner l'envie d'apprendre est vraisemblablement un des objectifs les plus difficiles à atteindre en formation.

Envie d'apprendre et étymologie du mot "Savoir"... Un peu d'étymologie ne fait jamais mal ... et mon ancienne professeure de latin-grec serait ravie de cette référence de ma part, elle qui m'en a tant voulu d'avoir abandonné les langues mortes en terminale ! Connaissez-vous l'étymologie du mot "Savoir" ? Le mot "savoir" vient du latin SAPERE - "avoir du goût"- "exhaler une odeur" - "sentir par le sens du goût" et, au figuré - avoir du discernement, du jugement, être sage.

La pédagogie désignerait ainsi l'Art de donner du goût ? Etre pédagogue pour donner de la saveur... aux savoirs. La Pédagogie, l'Art de donner du goût ? Pour donner l'envie d'apprendre, le pédagogue pourrait être, en quelque sorte, un cuisinier chargé de relever les saveurs et de délivrer les goûts. Pourquoi donner l'envie d'apprendre est-il important ? - de valoriser à sa juste mesure, Cessons de démotiver les élèves : 18 clés pour favoriser l’apprentissage. Le rôle de l’enseignant doit évoluer. Il n’est plus celui qui « oblige » des élèves à effectuer des tâches pour lesquelles ils ne sont pas motivés mais celui qui « accompagne » des sujets en devenir à travers la mini-crise affective et cognitive que constitue tout apprentissage, en sachant que c’est au terme de cette épreuve que se produit la "récompense endogène cérébrale".

Sa tâche essentielle revient donc à éviter que les élèves se démotivent pour l’apprentissage, car si cela se produit, ils risquent de chercher ailleurs dans la motivation d’addiction (drogues, alcool, jeux, conduites à risque, violence, …) des sources exogènes alternatives d’excitations et de plaisir. QUESTIONS à Daniel Favre En quoi les neurosciences peuvent-elles aider à mieux comprendre les élèves qui apprennent ?

L’apport des neurosciences est très important pour éclairer la pédagogie. Elles ont en effet montré que les processus cognitifs et émotionnels ne fonctionnent pas isolément. SOURCE Éditions DUNOD, 2010. 30 propositions pour encourager les enfants efficacement. Complimenter consiste à dire une formule d’appréciation positive sur un fait, une action accomplie, passée ou sur un état, sur la personne. Par exemple, affirmer qu’un dessin est joli,qu’un enfant est un bon garçon/ une bonne fille car il/ elle a fini son assiette,qu’un enfant est beau.

On peut féliciter gratuitement, énoncer un compliment à la va-vite, à l’envolée, en jetant un coup d’œil rapide au dessin que l’enfant nous tend fièrement, parfois même sans le penser. Le compliment n’engage pas la discussion, peut avoir un côté enfermant, l’enfant se voit coller une étiquette. Certains psychologues mettent même en garde contre les compliments contre-productifs. Les enfants peuvent même devenir dépendants des compliments, ne plus être capables d’agir sans compliment de la part d’un tiers, ils en oublient leur motivation intrinsèque (voir cet article à propos de la motivation intrinsèque). Les enfants attendent des félicitations mais pas seulement.

L’encouragement efficace implique donc :