background preloader

Balagué Lola

Facebook Twitter

Qui sème le biodiesel ne récolte plus de riz, par Sylvie Kauffmann. Faut-il donner la priorité à la protection de l'environnement ou au nombre de bouches à nourrir ?

Qui sème le biodiesel ne récolte plus de riz, par Sylvie Kauffmann

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sylvie Kauffmann Dans son immense dénuement, la Birmanie avait malgré tout réussi à assurer son autosuffisance en riz, aliment de base dans ce pays, grâce à la production des rizières du delta de l'Irrawaddy. En submergeant le "grenier à riz" des Birmans, le cyclone Nargis a tout anéanti. La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules - Babelio. C'est bien, le bibliobus.

La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules - Babelio

Il passe une fois par mois, et s'installe sur la Place de la Poste. On connaît toutes les dates de l'année à l'avance. - Elles sont écrites sur une petite carte brune qu'on vous glisse dans un livre emprunté. Le 17 décembre, de 16 heures à 18 heures, on sait que le grand camion blanc balafré du sigle « Conseil général » sera fidèle au rendez-vous. C'est rassurant, cette mainmise sur le temps. Rien de mal ne peut vous arriver, puisque l'on sait déjà que dans un mois le salon de lecture ambulant reviendra mettre une petite tache de lumière sur la place. "Ces aliments qui rendent heureux" - Le livre de Marie-Laurence Grezaud. L’alimentation : du bien-être et du plaisir - Pharmelia Magazine. Pour respirer la santé, c’est bien connu, il faut d’abord manger varié et équilibré.

L’alimentation : du bien-être et du plaisir - Pharmelia Magazine

Sans oublier certains aliments en particulier qui sont réputés pour doper votre moral ou encore combattre votre stress. On veut tous manger pour vivre mais aussi pour se faire plaisir ! Vous allez tout savoir des vertus des fruits secs, du saumon, des bananes plantain… pour se nourrir enfin en nageant dans le bonheur ! Mugel O., Le bien eÌtre alimentaire Une revue de la litteÌrature. Sélection du Reader's Digest. Alimentation, cultures et religions. Chaque religion donne une interprétation de la symbolique et du statut de l’alimentaire, lecture dictée par le Divin qui indique à l’Humain son comportement vis à vis de la nourriture terrestre.

Alimentation, cultures et religions

Les aliments font partie intégrante de notre histoire, de notre vie sinon de notre destin. La théologie, discours du religieux qui interprète ce que le divin dans sa langue indique et les Textes liturgiques sont, là, l’expression du divin dans le langage de l’Humain. La conception du bonheur dans les cultures d'ailleurs. Le bonheur, dans la pensée occidentale, est l’aboutissement d’une démarche et d’une construction aboutissant à un état durable de plénitude et de satisfaction ou encore, une jouissance d’une situation.

La conception du bonheur dans les cultures d'ailleurs

Il est à la confluence de plusieurs registres, le sensible, le social, les affects. Pour l’Occident, les représentations socialement et historiquement construites du bonheur s’articulent à l’individualisme : il est un état émotionnel momentané ou durable de l’individu et moins du collectif ; c’est une notion subjective et en même temps normative. Qu’il se situe dans une aspiration individuelle ou collective, qu’il soit au bout d’une quête pour un avenir matériellement meilleur – une promesse pour demain – ou dans le mythe d’un âge d’or appartenant à un passé lointain – un temps révolu et perdu à jamais –, le bonheur est à la fois nostalgie et promesse. Il est associé au temps. Le bonheur est-il un concept universel, partagé entre les humains ? Entre gastronomie et malbouffe : Le bonheur de l'ordinaire - Linguatech Éditeur.

L'alimentation est à l'ordre du jour, tant par les dérapages de la sécurité alimentaire, connus ces derniers temps, que par les soucis sanitaires qu'ils ont renforcés.

Entre gastronomie et malbouffe : Le bonheur de l'ordinaire - Linguatech Éditeur

Bien manger est incontestablement un ingrédient d'une bonne qualité de vie. Mais les dangers du dogmatisme peuvent sévir dans ce domaine comme dans bien d'autres. La survalorisation de la cuisine gastronomique, mise de l'avant par de nombreuses émissions consacrées à la cuisine, risque de faire oublier les vertus d'une bonne cuisine ordinaire. À propos d'ordinaire, il m'est revenu en tête une expression, utilisée couramment en son temps par ma mère : faire l'ordinaire, c'est-à-dire préparer les repas quotidiens de la famille. Ce sens de ordinaire est attesté depuis le XVe siècle. BTS GEMEAU, le Blog » L’alimentation, une source de bonheur. L’alimentation est une nécessité à tout être vivant pour vivre mais elle peut aussi avoir une autre fonction que la survie, Il est possible de ressentir des émotions avec certains aliments qui joue avec notre système nerveux, hormonale et mental.

BTS GEMEAU, le Blog » L’alimentation, une source de bonheur

L’alimentation peut être source de bonheur : Selon les aliments consommés par les personnes, les sensations qui en ressortent pourront être totalement différentes. Selon la personne, la perception d’un même repas aura un impact différent d’un individu à un autre. Certains aliments permettent d’être heureux, de se sentir bien, par exemple les aliments sucrés, gras sont les plus souvent évoqués mais au contraire de ça les aliments « fins » provenant de grands restaurant ou d’une épicerie fine sont eux aussi des déclencheurs de bonheur chez certaines personnes. Le bonheur peut être procuré par les personnes avec qui les repas sont partagés: Alimentation : le bonheur n'est pas - toujours - dans l'assiette !

Le Bimsa 173. "Ces aliments qui rendent heureux": oui, le bonheur passe par l’assiette - LCI. Viande rouge probablement cancérogène, excès de sucre, danger du gluten…Les effets néfastes d’une certaine alimentation sont régulièrement passés au crible par les scientifiques.

"Ces aliments qui rendent heureux": oui, le bonheur passe par l’assiette - LCI

A contre-pied de cette tendance, Marie-Laure Grézaud, journaliste santé, et Bernard Fontanille, médecin urgentiste, révèlent dans leur ouvrage - à paraître ce jeudi 2 juin - les aliments qui rendent heureux. Car oui, certains font du bien au moral. Les auteurs ont répondu aux questions de metronews. D’où est venue l’idée de cet ouvrage ? Marie-Laure Grézaud : On parle beaucoup des dangers de l’alimentation mais pas assez de ses bienfaits. Peut-on être heureux en mangeant mieux? Les aliments qui rendent heureux - Aliments du bonheur. Sommaire « Bien manger, c’est le début du bonheur », assène une publicité pour un camembert.

Les aliments qui rendent heureux - Aliments du bonheur

Et si c’était vrai ? Lors de la quatrième édition des Assises de Nestlé, en novembre dernier, sociologues et spécialistes de l’alimentation ont souligné l’importance du plaisir de manger. La nutrition bien-être : le bonheur se trouve dans l’assiette ! Bonne nouvelle : ce que nous mangeons peut nous aider à garder, à trouver ou à retrouver notre entrain !

La nutrition bien-être : le bonheur se trouve dans l’assiette !

Avoir en permanence la pêche, la banane ou encore la patate, on en rêve… Pour cela, il faut cultiver le plaisir alimentaire en suivant son instinct. Car on éprouve plus de satisfaction quand on mange ce qui nous fait envie ! Et pourtant, de nombreuses personnes font l’inverse. Qui n’a pas entendu « J’aimerais tant manger des frites mais je ne peux pas » ou bien « Si je mange cet éclair, je prends 1 kilo instantanément » ? Ce raisonnement mène à des frustrations qui minent le moral et peuvent être responsables de « craquages » alimentaires, qui font culpabiliser et entament encore plus le moral.