background preloader

Revue de presse - La Guerre en Syrie

Facebook Twitter

Cette revue de presse vise à retracer la guerre en Syrie depuis le début des conflits jusqu'à aujourd'hui.

Syrie : la bataille d’Alep en 21 cartes. Progressant mètre par mètre, les troupes de Bachar Al-Assad ont encerclé les rebelles à Alep depuis le début du mois de juillet, tournant décisif dans la guerre civile.

Syrie : la bataille d’Alep en 21 cartes

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Breteau Les dernières nouvelles d’Alep, en Syrie, ne sont que litanie de bombardements, de quartiers et hôpitaux visés, de civils tués comme encore mercredi 30 novembre. 5 graphiques pour comprendre la situation en Syrie, 5 ans après le début de la guerre. SYRIE – La guerre en Syrie, après avoir provoqué une crise migratoire majeure en Europe, entre mardi 15 mars dans sa sixième année avec la relance des efforts internationaux pour un règlement politique favorisé par une trêve initiée par Américains et Russes.

5 graphiques pour comprendre la situation en Syrie, 5 ans après le début de la guerre

Les armes ont-elles vraiment une chance de se taire? Nul ne peut le dire tant le conflit, qui a fait près de 300.000 morts et 5 millions de déplacés, est complexe et met en jeu une multitude d'acteurs sur le terrain. La crise débute le 15 mars 2011 lorsque, dans le sillage du Printemps arabe, de petites manifestations sont violemment dispersées à Damas par le régime tenu d'une main de fer depuis 45 ans par Hafez al-Assad puis son fils Bachar. Cette révolte pacifique réclamant des réformes politiques s'est progressivement transformée en une guerre qui s'est complexifiée avec la montée en puissance de groupes jihadistes et l'entrée en jeu d'acteurs extérieurs. » À voir également sur le HuffPost: En Syrie, la moitié de la population a dû fuir la guerre - La Croix. La guerre en Syrie provoque le plus grand déplacement de population dans le monde depuis des décennies.

En Syrie, la moitié de la population a dû fuir la guerre - La Croix

Combien de Syriens sont-ils partis ? Le conflit en Syrie, qui a débuté en mars 2011 par la répression sanglante de manifestations antigouvernementales avant de dégénérer en guerre civile, a déplacé près de la moitié des habitants du pays, contraints de fuir leurs foyers. Environ 3,2 millions de personnes se sont réfugiées dans les pays voisins, comme la Turquie, le Liban et la Jordanie, et le nombre de personnes déplacées à l’intérieur du pays atteint désormais 7,6 millions. Selon le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), l’exode massif des Syriens est « la crise humanitaire la plus dramatique auquel le monde est confronté depuis très longtemps ». > À lire En Syrie, un conflit figé. Conflit en Syrie : la guerre oubliée. FIGAROVOX/ENTRETIEN - Alors que le monde a les yeux tournés vers le conflit israélo-palestinien, Georges Malbrunot rappelle que les combats font toujours rage en Syrie.

Conflit en Syrie : la guerre oubliée

Georges Malbrunot est journaliste au «Figaro», spécialiste du Moyen-Orient. Il a notamment écrit «Le Nouvel Irak. Un pays sans État». Syrie : sarin, une preuve dure comme pierre. Tout concordait, les témoignages des victimes et des voisins, le récit du médecin, les symptômes des blessés.

Syrie : sarin, une preuve dure comme pierre

Tout concordait, mais il manquait une preuve irréfutable d’un bombardement au sarin dans la nuit du 13 au 14 avril 2013. A la mi-mars, onze mois après l’attaque contre la maison de Yasser Yunis, un mécanicien de 27 ans d’Alep, qui a coûté la vie à sa femme et à ses deux fils, Yahyah, 5 mois, et Sadiq, 18 mois (édition du 9 mai 2013), Libération a finalement obtenu cette preuve. Classé «Confidentiel défense», le rapport d’analyses des échantillons (du gravier prélevé sur place le 27 avril et rapporté en France le 4 mai 2013 par l’envoyé spécial du journal) conclut sans aucun doute possible à l’emploi de sarin, un neurotoxique inodore. Syrie: Alep : L'UE durcit le ton contre Moscou.

Les 28 pays de l'Union européenne, réunis en sommet jeudi à Bruxelles, ont «fermement condamné» la participation de la Russie à l'offensive du régime syrien contre Alep, mais ont évité la référence à de possibles sanctions qui suscitait des réticences, de l'Italie notamment.

Syrie: Alep : L'UE durcit le ton contre Moscou

Le texte finalement adopté par les 28 dirigeants de l'UE, diffusé dans la nuit de jeudi à vendredi, ne mentionne plus le recours possible à «des mesures restrictives (sanctions, ndlr) complémentaires» visant des «soutiens» du régime de Damas, comme le faisait un projet d'accord consulté jeudi matin par l'AFP. «L'Union européenne est en train d'envisager toutes les options disponibles si les atrocités continuent», peut-on simplement lire dans les conclusions. Pour une «cessation immédiate des hostilités» à Alep Les 28 y demandent aussi «une cessation immédiate des hostilités» à Alep, comme l'a rappelé Donald Tusk, président du Conseil européen. Aboutir à une voix unique. SYRIE. Alep, un cimetière à ciel ouvert : énième négociation sans illusion. "La France ne peut plus rester silencieuse face à ce qui pourrait être le plus gros massacre d'une population civile depuis la Seconde Guerre mondiale", a encore déploré cette semaine François Delattre, le représentant permanent de la France auprès des Nations unies.

SYRIE. Alep, un cimetière à ciel ouvert : énième négociation sans illusion

Mais malgré le carnage qui s'opère en ce moment à Alep, les "réunions d'urgence" s'enchaînent, sans illusions et sans effets. Bientôt six ans après le début du conflit syrien et cinq veto russes au Conseil de sécurité de l'ONU, le paroxysme de l'horreur est sans cesse repoussé. Car les alliés de Damas, Moscou en tête, restent inflexibles. Cette semaine, après un nouvel échec de résolution à l'ONU, l'ambassadeur britannique Matthew Rycroft a fustigé un Conseil de sécurité "totalement incapable d'agir".