L’IFEC rejoint l’Observatoire de l’Immatériel et engage les professionnels du chiffre Les experts-comptables qui accompagnent au quotidien la vie des entreprises savent que la mesure des actifs immatériels est devenue un enjeu primordial. C’est pour cela que l’Institut Français des Experts-Comptables (IFEC), le syndicat représentatif de la profession, promeut une approche pragmatique et opérationnelle adaptée aux besoins réels des PME. Un nouveau regard sur la valeur de l’entreprisePour permettre aux experts-comptables de conseiller concrètement leurs clients sur la prise en compte des actifs immatériels de leur entreprise, l’IFEC s’engage à promouvoir des démarches innovantes : 1 - l’IFEC lance son 1er séminaire sur la Valorisation des Actifs Immatériels, les 21 et 22novembre 2011, à Paris. L’IFEC rejoint l’Observatoire de l’Immatériel et engage les professionnels du chiffre
A VOIR ! La croissance de demain - Centre d'analyse stratégique - 2011
Et si les entreprises étaient aussi au service du Bien commun ? par Roger Nifle 1. Les entreprises et " le Bien commun " La pression monte et la question du rapport entre les intérêts de l’entreprise ou ses parties prenantes et ceux des sociétés où elles exercent leurs activités est posée. Le plus souvent on trouve soit une assimilation du bien de l’entreprise et sa réussite avec le bien commun, identifié par exemple au développement économique ; soit au contraire une antinomie entrel’intérêt particulier des entreprises et l’intérêt général de la collectivité. Dans ce dernier cas, identifiant dirigeants et actionnaires aux intérêts de l’entreprises d’une part, et personnel et monde environnant à l’intérêt général d’autre part, le conflit et le rapport de force forment l’équation qui fait science et vérité dans un grand nombre de milieux. Le19 ème et le 20 ème siècle ont vu cet affrontement idéologique consommer beaucoup d’énergie. Et si les entreprises étaient aussi au service du Bien commun ? par Roger Nifle
Pourquoi mesurer les actifs immatériels ? Les économies occidentales sont devenues en une décennie massivement immatérielles. Selon une étude de la Banque mondiale, l’économie française est immatérielle à 86 %. Sur les grandes places financières, l’évolution est de même nature. Pourquoi mesurer les actifs immatériels ?