background preloader

2nde hist L'elargissement du monde

Facebook Twitter

Comment Christophe Colomb a inventé la mondialisation - 4 mars 2013. Le Nouvel Observateur Dans votre livre «1493», vous démontrez que Christophe Colomb n'a pas seulement découvert l'Amérique et le Nouveau Monde en 1492, mais qu'en raison d'un enchaînement d'échanges et d'événements aussi complexes qu'imprévisibles il a de fait créé un autre monde. 1493 est-il pour vous l'an 1 de la mondialisation, ainsi que l'année de la plus grande révolution humaine, économique et écologique qu'ait connue notre planète?

Comment Christophe Colomb a inventé la mondialisation - 4 mars 2013

Charles C. Mann L'année 1493 n'a pas été le déclencheur de la plus grande révolution qu'ait connue notre planète, mais elle a été un moment très important. Il y a deux cents millions d'années, notre Terre était composée d'une unique masse continentale terrestre connue sous le nom de Pangée. Sous l'effet des forces géologiques, ce supercontinent a éclaté et sa séparation a donné naissance aux cinq continents que nous connaissons actuellement.

A la conquête du monde, Le journal de bord de Magellan. "L'Aigle et le Dragon. Démesure européenne et mondialisation au XVIe siècle", de Serge Gruzinski. LE MONDE DES LIVRES | • Mis à jour le | Par Roger Chartier, historien, professeur au Collège de France En juin 1517, huit navires portugais quittent Malacca pour la Chine.

"L'Aigle et le Dragon. Démesure européenne et mondialisation au XVIe siècle", de Serge Gruzinski

Le roi Manuel a décidé d'envoyer une ambassade à l'empereur Zhengde. Elle est conduite par Tomé Pires (1465 ? -1524 ou 1540), un bon connaisseur du monde asiatique. Chargé de l'achat des épices pour le roi, il a rédigé un livre intitulé Suma oriental ? Les débuts sont prometteurs avec l'entrée des Portugais à Canton puis, au printemps de 1520, une aimable entrevue avec l'empereur à Nankin. Cet épisode, effacé des mémoires et oublié par les historiens, est à l'origine du dernier livre de Serge Gruzinski, L'Aigle et le Dragon, construit sur un diptyque qu'impose la chronologie.

Cette étonnante "synchronie planétaire", faite d'histoires parallèles mais aussi d'histoires qui bifurquent, commande la passionnante enquête de Serge Gruzinski. Portrait du sultan Mehmet II. Gentile Bellini[1], peintre officiel de la Seigneurie à Venise, réalisa ce portrait pendant son séjour à la cour ottomane de 1479 à 1481.

Portrait du sultan Mehmet II

L’œuvre jouit à juste titre d’une grande célébrité. Elle reflète la nature et les modalités des relations diplomatiques entre la cité italienne et l’empire ottoman à la fin du XVe siècle, en même temps que le climat cosmopolite qui régnait à la cour de Mehmet II (1451-1481), féru de culture occidentale. Le sultan est présenté en buste à l’intérieur d’une arcature reposant sur un soubassement de marbre couvert d’une étoffe luxueuse. Richement vêtu, il se détache sur un arrière-plan sombre, sous une arcade très décorée. La composition est rigoureuse. Prisonniers de l’Empire Céleste : le désastre de la première ambassade portugaise en Chine 1517-1524.

Pascale Girard & João Viegas (ed.), Prisonniers de l’Empire Céleste : le désastre de la première ambassade portugaise en Chine 1517-1524, Paris, Chandeigne, 2014, 352 p., 27,00 € ISBN : 9782367320762 «Brûlez tout ce qui est chinois» s’écrie Cristóvão Vieira; ils enlèvent de «jeunes enfants pour les faire rôtir et les manger» s’insurge Dai Jing, rédacteur de la monographie du Guangdong.

Prisonniers de l’Empire Céleste : le désastre de la première ambassade portugaise en Chine 1517-1524

La première ambassade des Portugais en Chine fait suite à leur conquête de Malacca, en août 1511, et à leur entrée dans les réseaux de commerce de l’Insulinde. Tomé Pires, chargé de conduire la mission auprès de l’empereur de Chine, débarque à Canton en septembre 1517. Cependant, la présence des Portugais est loin d’être ami- cale : ces derniers explorent la rivière des Perles et tentent d’édifier une forteresse à son embouchure. De plus, une ambassade malaise vient dénoncer les exactions des nouveaux maîtres de Malacca. I. Blois 2015 - Atelier Espé - Séquence pédagogique : rencontres et confrontations d’empires dans la première mondialisation à partir de "L’aigle et le Dragon" de Serge Gruzinski. Cette séquence pédagogique exceptionnelle, qui s’est poursuivie par une pièce de théâtre écrite et jouée par ses élèves de 2nde, vous est présentée par Laurent Guitton, alors professeur à Roubaix.

Blois 2015 - Atelier Espé - Séquence pédagogique : rencontres et confrontations d’empires dans la première mondialisation à partir de "L’aigle et le Dragon" de Serge Gruzinski.

Elle est le fruit de son enthousiasme pour le livre de Serge Gruzinski "L’aigle et le Dragon", histoire comparée de 2 projets de conquête parallèles, ayant eu lieu au même moment, en 1517, celle des Portugais en Chine et celle des Espagnols au Mexique et de la collaboration qu’ils ont menée ensemble. Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de leur atelier d’octobre 2015 et les documents de travail que Laurent a bien voulu nous confier. Laurent Guitton - L’origine du projet : Très impressionné et enthousiasmé par le livre de Serge Gruzinski, j’ai voulu en faire un travail pédagogique en 2012 que je continue. Depuis 2013 je communique avec lui et nous échangeons régulièrement. Serge Gruzinski - Notre rencontre est née d’un double constat : Questions du public :