background preloader

2nde Geo Groenland

Facebook Twitter

RD 201303. Groenland: l'exploitation des terres rares - Regards d'étudiants. L’Europe convoite les terres rares et les diamants du Groenland. Jusqu’où les Etats vont-ils pousser leur quête effrénée de ressources naturelles ?

L’Europe convoite les terres rares et les diamants du Groenland

Dernière étape en date, relatée par le Guardian : l’Europe cherche à ouvrir une nouvelle frontière, en explorant les glaces encore vierges du Groenland, à la recherche de minerais – or, fer, uranium, zinc, terres rares et autres diamants. Dans un monde où le prix de l’énergie flambe, poussant les pays à rechercher toujours plus loin et plus profond de nouvelles sources d’approvisionnement en hydrocarbures et minerais, les immenses ressources du sous-sol du Groenland, largement inexploitées, attirent les convoitises. Et ce, d’autant plus fortement que l’accélération de la fonte de la calotte glaciaire de la plus grande île du monde – 97 % de la surface de l’Inlandsis avait dégelé à la mi-juillet, selon les dernières données satellites – ouvre la possibilité d’accéder à ces richesses dans les décennies à venir.

Mais l’Europe n’est pas la seule en lice. Audrey Garric. L'Arctique : région d'avenir pour l'Union européenne. L'Arctique : nouvelle frontière des relations internationales Région jusque-là à la marge des échanges mondiaux, l'Arctique est passé du statut de périphérie à celui de nouvelle frontière des relations internationales, du fait des conséquences du changement climatique.

L'Arctique : région d'avenir pour l'Union européenne

Le cercle polaire arctique (66° nord) permet à un État traversé par celui-ci d'être arctique. Groenland_20-04. 187600f. Le Groenland, un carrefour entre l'Europe et l'Arctique ? Rapport d'information n° 152 (2014-2015) de M.

Le Groenland, un carrefour entre l'Europe et l'Arctique ?

André GATTOLIN, fait au nom de la commission des affaires européennes, déposé le 4 décembre 2014 Disponible au format PDF (786 Koctets) au nom de la commission des affaires européennes (1) sur l'avenir du Groenland, Par M. André GATTOLIN, Sénateur. Kalaallit Nunaat est le nom inuit du Groenland. Jusqu'au changement de statut de l'île française de Saint-Barthélémy le 1er janvier 2012, le Groenland était la seule collectivité à avoir quitté la communauté européenne par référendum en 1982. Aujourd'hui, il est au coeur des mutations que connaît la région arctique sous l'effet du réchauffement climatique.

Ces mutations permettent aussi d'accéder aux richesses d'un sous-sol que la glace isolait et qui fond de plus en plus vite. Alors que le Groenland cherche désespérément les moyens économiques et financiers d'assumer son indépendance, l'Union européenne décide de se doter d'une véritable « politique intégrée et cohérente pour la région arctique ». 1. Les glaces du Groenland : témoins et acteurs du changement climatique. Accueil › Les glaces du Groenland : témoins et acteurs du changement climatique Cette exposition a été réalisée par Valérie Masson-Delmotte, Masa Kageyama, Maurine Montagnat Rentier et David Salas Y Mélia, ainsi que par Fabrice Beau pour les illustrations, en partenariat avec l'Académie de Versailles (voir l'ours).

Les glaces du Groenland : témoins et acteurs du changement climatique

L'exposition complète (basse définition) Lettres de diffusion : Gérer mes abonnements. Quand les partisans du Brexit s’inspirent du Groenland. Au Groenland.

Quand les partisans du Brexit s’inspirent du Groenland

Crédits : Damien Degeorges Le 1er février 1985, le Groenland quittait la Communauté économique européenne, ancêtre de l’Union européenne. Ce moment de l’Histoire européenne – le Groenland est à ce jour le seul territoire à avoir quitté le Marché commun – est peu connu du grand public, mais ne manque pas d’être rappelé par les partisants du Brexit. Un sujet qui revient d’ailleurs régulièrement dans les médias britanniques, notamment sur la BBC. Union européenne vs. indépendance ?

A l’évidence, le Royaume-Uni n’est pas le Groenland. L’enjeu de la pêche, central pour l’économie groenlandaise, a conduit à un rejet de cette adhésion au sein de la population groenlandaise. En 1979, le Groenland a élu son premier et unique représentant au Parlement européen, Finn Lynge, du parti Siumut, d’orientation social-démocrate et opposé à l’adhésion de l’île arctique à la CEE.