background preloader

Presse écrite

Facebook Twitter

Ces médias qui veulent réduire leur empreinte environnementale. Comment lancer « Plan B », une série hebdomadaire de vidéos sur l’écologie, sans se préoccuper de son empreinte carbone ?

Ces médias qui veulent réduire leur empreinte environnementale

C’est la question que se sont posée, il y a un an, Charles-Henry Groult et l’équipe vidéo du journal Le Monde. « On ne pouvait pas traiter de sujets environnementaux si on ne se montrait pas à la hauteur de cet enjeu », tranche le chef du service vidéo. Charles-Henry Groult s’est alors lancé un défi : calculer l’impact environnemental de la production de ces contenus. Il a mis en place un outil interne, sur Excel, prenant en compte les trajets ainsi que la consommation électrique des appareils photo et ordinateurs nécessaires à la réalisation d’une vidéo. « Ça ne prend pas longtemps à remplir. Il suffit d’indiquer le nombre de kilomètres parcourus, le mode de transport, le nombre de jours de tournage et de montage », expose-t-il. Les résultats permettent aux journalistes de réaliser à quel point un trajet en voiture peut dégrader à lui tout seul un bilan carbone. Quel avenir pour la presse écrite "papier" en France.

La presse française se précarise, remet en cause la rentabilité de l’impression papier et encore plus en pleine crise du Coronavirus.

Quel avenir pour la presse écrite "papier" en France

Dans un communiqué, le syndicat du livre SGLE CGT va jusqu’à demander « un financement exceptionnel pour assurer la continuité de la presse. » Comment appréhender l’avenir de la presse écrite « papier » en France ? Depuis l’annonce gouvernementale de confinement, les ventes de presse écrite « papier » sont en chute libre en raison de la fermeture progressive des points presse. Le 18 mars, le chiffre d’affaires de la vente de quotidiens a baissé de 43,7 % et celui des magazines de 45,4 %. Internet et la presse papier - Site de internet-cultures-economies !

"Internet peut il détruire la presse papier?

internet et la presse papier - Site de internet-cultures-economies !

" Le thème principal étant "Internet, nouvelles cultures, nouvelles économies", j'ai choisi comme sous thème "internet et la presse papier" afin de mettre face à face les deux styles de presse. Pour expliquer mon sous thème, j'ai pris comme problématique "internet peut il détruire la presse papier ? " De façon à y répondre je vais montrer les avantages et les inconvénients de la presse papier et de la presse en ligne.

Je terminerais par une conclusion. 1. 074000165. Le tirage des quotidiens de 1945 à 2018. Séries longues de la presse éditeur de 1985 à 2018 (provisoire) Médias : "Si la tendance continue, ceux qui se désintéressent de l'actualité seront majoritaires" Jamais les Français ne se sont aussi peu intéressés à l'actualité.

Médias : "Si la tendance continue, ceux qui se désintéressent de l'actualité seront majoritaires"

Le baromètre 2020 de la confiance dans les médias réalisé par Kantar pour le journal La Croix révèle que seuls 59% des Français interrogés s'intéressent aux informations avec très grand ou assez grand intérêt (voir l'infographie en bas de page). Toutefois, la confiance envers les médias traditionnels (presse écrite, radio, télévision) connaît un léger regain alors que celle envers internet est en baisse. Internet reste malgré tout l'une des principales sources d'information des Français. Le paradoxe concerne également la consommation de l'information : une partie du public se désintéresse de l'actualité mais la consommation de l'information ne semble pas diminuer, au contraire.

Guillaume Goubert, le directeur du journal La Croix, s'interroge sur les raisons de ce manque d'intérêt du public pour l'actualité, concerne-t-il les sujets traités ou le traitement de ces sujets ? 59% des Français s'intéressent à l'actualité. Baromètre 2019 : les Français blasés par l'actualité (ou son traitement dans les médias) En un an, l'intérêt porté à l'actualité par les Français interrogés a dégringolé de huit points, d'après le baromètre de confiance des Français dans les médias, publié mercredi.

Baromètre 2019 : les Français blasés par l'actualité (ou son traitement dans les médias)

La crédibilité accordée à la radio, la télé et les journaux reste globalement stable, tandis que la confiance accordée à Internet baisse. Le premier constat est alarmant. En un an, l’intérêt pour l'actualité des Français interrogés s'est érodée de huit points : seuls 59 % d’entre eux disent encore y porter un grand intérêt, selon le baromètre de confiance des Français dans les médias, publié comme chaque année par le journal La Croix et la société d'étude d'opinions Kantar. 13 % affirment même n'avoir qu'un intérêt "très faible" envers l'actualité, en hausse de 4 points.

Crédibilité plutôt stable pour la radio, les journaux et la télé Les choses se sont-elles passées comme la radio les raconte ? Les jeunes plébiscitent Internet... mais n'y accordent pas leur confiance Les journalistes toujours critiqués.