background preloader

Milieu social

Facebook Twitter

Milieuxsocial catherine. Grande grève des mineurs d'Anzin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Contexte[modifier | modifier le code] Avec la découverte de la continuation du gisement houiller dans le Pas-de-Calais en 1841, la Compagnie des mines d'Anzin, qui se trouvait jusque là en situation de quasi-monopole, fut soumise à plus forte concurrence, face à des sociétés plus modernes. Répercutant sur son personnel les nouvelles contraintes de rentabilité, elle connut plusieurs grèves dans la seconde moitié du XIXe siècle, qui affectèrent la ville d'Anzin dont elle demeurait le principal employeur, et où les corons furent occupés par la troupe à plusieurs reprises[3].

En 1882, le krach de l'Union générale, né de spéculations boursières des milieux catholiques, mit en difficulté les compagnies minières pour plusieurs années. En 1883, Émile Basly créa à Anzin le premier syndicat de mineurs. Causes directes[modifier | modifier le code] C'est en 1884 qu'éclata la grande grève des mineurs d'Anzin. Déroulement[modifier | modifier le code] Autour de Germinal d'Emile Zola (La condition ouvrière au XIXe siècle), PAE lycée Gambier de Lisieux. LA CONDITION OUVRIERE AU XIXème siècle Laurence Levannier, Magali Coieffey et Yohan PasquetSaisie informatique par : Stéphanie Ernoult, Yohan Pasquet, Magali Coieffey et Laurence Levannier Au XIX ème siècle, les ouvriers sont très mal payés, les conditions de travail sont très dures, certains gémissent sous le poids de l'exploitation sans cesse accrue : privés d'argent, affamés, ils manquent de logements, et vivent dans une horrible promiscuité.

Corruption et vices règnent, et l'existence de ces malheureux, auxquels une étincelle pourrait rendre leur dignité d'hommes, se passe entre l'alcool et les femmes. Telle est la vision que nous propose Zola. I-FORMATION D'UNE CLASSE OUVRIERE AU XIX ème SIECLE 1-La classe ouvrière chez Zola Il n'est pas facile de représenter la société telle qu'elle existait avant la révolution industrielle. 2- L'apparition de la classe ouvrière C'est la machine qui crée la classe ouvrière. 1-Les mutuelles pour s'entraider 3-Les syndicats pour unir les ouvriers. 31-zola-germinal--1. Émile Zola : Germinal (1885) Germinal (1885) d’Émile Zola Introduction à l’œuvre « Germinal ! Germinal ! Germinal ! » Le 5 octobre 1902, tel est le cri unique que scande une délégation des mineurs de Denain, venue accompagner Zola jusqu’à sa dernière demeure.

Quel chemin parcouru ! Les mineurs du cimetière Montmartre avaient raison : Zola, c’est d’abord « l’homme de Germinal », celui qui donnait aux journaux socialistes l’autorisation de reproduire son roman avec des mots comme les suivants : « PrenezGerminal et reproduisez-le. À bien des égards, Germinal semble un roman « daté », dont le temps a érodé la portée : la fermeture du dernier puits d’extraction de charbon, le 21 décembre 1990, dans le Pas-de-Calais, a transformé l’œuvre de Zola en témoignage historique au mieux, en document contestable au pire. Sans doute faut-il, des lots, expliquer autrement pourquoi ce roman a connu un succès constant et suscite encore aujourd’hui la même admiration et la même émotion qu’il y a un siècle.

Synopsis Le titre Les Levaque : Germinal de Emile Zola.