background preloader

Banksters

Facebook Twitter

Banques des centaines de milliards d’amendes, c’est vous qui les payez ! Par Bruno Bertez. La question des amendes payées par les banques depuis la crise est une kolossale supercherie.

Banques des centaines de milliards d’amendes, c’est vous qui les payez ! Par Bruno Bertez

Vingt des principales banques mondiales ont payé 210 milliards d’euros d’amendes et d’indemnités sur les sept dernières années pour une série d’infractions, de délits et de comportements répréhensibles légalement et moralement. L’ampleur de ce montant, qui équivaut à une année de produit intérieur brut (PIB) de la Grèce ou du Portugal, freinerait les dividendes versés aux actionnaires et limiterait leur capacité à prêter. Voilà la propagande, comme si les banques en avaient tenu compte ! Les dividendes ont été versés grâce aux entourloupes comptables qui permettent de porter à l’actif des valeurs fictives manipulées et manipulables, par le Mark to Fantasy et la fiction de la conservation à géométrie variable jusqu’à l’échéance.

Les crédits consentis sur les bas taux actuels devront être dépréciés et seront un poids mort quand la reprise sera là et que les taux vont monter. Oligarchie financière: La Banque des Règlements Internationaux ossature du Nouvel Ordre Mondial. Qui contrôle l’argent ?

Oligarchie financière: La Banque des Règlements Internationaux ossature du Nouvel Ordre Mondial

Une banque centrale du monde, responsable devant personne et dont les membres ne sont pas élus Michael Snyder Economic Collapse Le 6 Février 2013 ~Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~ Une organisation internationale immensément puissante dont la plupart des gens n’a jamais entendu parler contrôle secrètement toute la source monétaire mondiale. Aujourd’hui, la BRI se compose de 58 banques centrales et elle a bien plus de pouvoir sur la performance de l’économie américaine (et au delà de toute autre économie) dans l’année à venir que n’importe quel politicien.

Malheureusement, seulement un tout petit nombre de personnes est au courant de ce que la BRI est en realité et encore moins de gens sont au courant des réunions sur l’économie mondiale qui se tiennent à Bâle tous les deux mois. Ces réunions firent l’objet d’un article récent du Wall Street Journal (in the Wall Street Journal…) Cela ne semble pas très “démocratique”. "La Grèce est un laboratoire pour tester des politiques effroyables" 22 octobre 2014 Article en PDF : Dans votre film "la tourmente grecque", une série de manipulations médiatiques sont exposées.

"La Grèce est un laboratoire pour tester des politiques effroyables"

Elles cherchent à justifier une véritable guerre économique et sociale contre la Grèce. Comment expliquez-vous, en tant que journaliste critique cette inversion des rôles et que les victimes, les citoyens grecs, soient présentées comme responsables de la crise ? C’est sur ce constat que j’avais commencé le tournage. Ces rumeurs, ces intox, ont bien sûr une fonction, celle de masquer une politique économique à l’œuvre, celle qui met en place une austérité effroyable vis-à-vis du peuple grec et des services publics avec un transfert massif de capitaux publics vers la spéculation internationale. "Mon ennemi, c'est la finance" La banque _ comment Goldman Sachs dirige le monde.

Les épargnants vont mourir ruinés (Jean-Michel Quatrepoint - 8 Juillet 2012) Indications sur le mystère autour de la chute des recettes de TVA. FINANCES La grande bouffe des usuriers dans Metamag. Auran Derien le Il est difficile de ne pas rire jaune lorsque l’on voit le spectacle sordide organisé par les usuriers qui, en France, ont commissionné un ministre pour protéger leur fructueux négoce.

FINANCES La grande bouffe des usuriers dans Metamag

Une pseudo-réforme financière occupe de pseudo-politiciens et déclenche un rire grinçant, car il vaut mieux en rire qu’en pleurer. C’est d’ailleurs l’état d’esprit de tous les économistes encore indépendants. Les financiers s’empiffrent sans fin Une règle fondamentale de la vie en société est d’empêcher les assassins de nuire. De plus, la règle économique d’une société à monnaie de crédit est que tout crédit est mis en circulation à l’occasion d’un investissement qui prépare lui-même ses conditions d’extinction.

On comprend que le monde politique français, tout dévoué au bien commun de la population, surtout depuis qu’elle a perdu sa substance européenne, se préoccupe de réformer les banques. Les pseudo-réformes d’un pseudo-ministre. Dettes publiques : le FMI appelle à une augmentation des impôts! Le FMI nous avait habitué à des appels réguliers et persistants à réduction des dépenses publiques des États, en Grèce par exemple.

Dettes publiques : le FMI appelle à une augmentation des impôts!

Voilà qu'il préconise de solliciter davantage les entreprises et les ménages ! Il estime ainsi que la dette publique des pays développés devrait atteindre le "pic historique" de 110% de leur produit intérieur brut en 2014. La solution ? A la surprise de nombreux experts et ONG, le Fonds monétaire international préconise de "tirer davantage de recettes des plus hauts revenus" dans un rapport sur la dette publique paru jeudi. "Il semble exister une marge suffisante dans beaucoup de pays avancés pour tirer davantage de recettes des plus hauts revenus", écrit ainsi le Fonds, qui note que la fiscalité pour les plus fortunés a été "nettement" baissée au cours des 30 dernières années.

Taxer l'épargne des ménages à hauteur de 10% >> Chypre: mais qui a eu l'idée de taxer les dépôts bancaires?