background preloader

Bluetooth

Facebook Twitter

Monitor the Bluetooth activity around you. Le Bluetooth, une technologie méconnue : Le Bluetooth, un peu d' Petite introduction : Le Bluetooth, une technologie méconnue. Le Bluetooth est souvent présent dans les téléphones et les PC portables, mais son utilité ne saute pas nécessairement aux yeux.

Petite introduction : Le Bluetooth, une technologie méconnue

Typiquement, c’est une norme qui permet de faire communiquer des appareils électroniques sans fil, par onde radio. Concurrent du Wi-Fi ? Non On compare souvent le Bluetooth à l’infrarouge et au Wi-Fi, mais ces trois technologies sont très différentes. L’infrarouge est relativement rapide (16 mégabits par seconde) mais a une portée très courte, les périphériques doivent être alignés et se voir, et surtout l’infrarouge ne sert qu’au transfert de données. Le Wi-Fi est une norme rapide (jusque 300 mégabits par seconde, voire plus, du moins en théorie), avec une grande portée (plus de 100 mètres) mais qui souffre d’une grande consommation et surtout qui est conçue pour créer des réseaux, pas pour connecter une oreillette, par exemple.

Les normes et les Classe : Le Bluetooth, une technologie méconnu. Généralement, un appareil Bluetooth est caractérisé par deux informations : sa version de la norme et sa Classe.

Les normes et les Classe : Le Bluetooth, une technologie méconnu

Compatibilité dans tous les sens pour la norme Mettons les choses au point : un appareil Bluetooth 2.1 + EDR (dernière version de la norme) est compatible avec un autre appareil en version 1.0b (la première utilisée commercialement). Bien évidemment, on ne tirera pas parti de certaines avancées apparues dans les dernières versions de la norme, mais ça fonctionne. Les différentes normes La version 1.0 du Bluetooth a été très peu utilisée et a été très vite remplacée par la version 1.0b, qui a été la première version proposée commercialement.

La version 1.1 du Bluetooth est une mise à jour mineure, qui apporte peu de choses : quelques corrections de bug par rapport à la version 1.0b, la possibilité d’utiliser des canaux non cryptés et l’ajout d’un signal permettant de connaître la puissance de réception. Mais comment ça marche ? : Le Bluetooth, une technologie méconnu. Le Bluetooth utilise une technologie radio pour la transmission des données, nous l’avons déjà vu.

Mais comment ça marche ? : Le Bluetooth, une technologie méconnu

La norme utilise une bande de fréquences ISM (Industriel Scientifique Médicale) qui se trouve dans les 2,4 GHz. Pour couper court (en partie) à la polémique, rappelons que « dans la bande des 2,4 GHz » ne signifie pas 2,45 GHz — la fréquence utilisée dans les fours à micro-ondes — et qu’il ne s’agit pas non plus de la fréquence de résonance de l’eau. Au passage, les fours à micro-ondes industriels travaillent aux environs de 900 MHz. Une bande encombrée Une autre technologie courante travaille dans la même bande, le Wi-Fi (en version 802.11b, 802.11g et 802.11n), et les récepteurs de beaucoup de claviers et de souris utilisent aussi cette bande de fréquence. Trois modes de transfert : Le Bluetooth, une technologie méconnu. Il existe trois modes de transfert en Bluetooth, la liaison synchrone, la liaison asynchrone et la liaison SCO (voix).

Trois modes de transfert : Le Bluetooth, une technologie méconnu

La liaison synchrone Les liaisons synchrones sont utilisées pour relier deux appareils qui doivent communiquer dans les deux sens à la même vitesse, par exemple une liaison entre deux ordinateurs, ou entre un PDA et un téléphone. La vitesse de transfert en synchrone est de 432 kilobits/s en bidirectionnel. Les données sont transmises en continu et si un problème survient durant le transfert, les données sont renvoyées directement. Concrètement, ce mode de liaison ne convient pas pour des transmissions vocales, par exemple, à cause du décalage possible qui est inacceptable. La pile Bluetooth et les stacks : Le Bluetooth, une technologie. Le Bluetooth utilise une architecture qui prend la forme d’une pile : chaque couche dépend de la partie inférieure et tout est empilé.

La pile Bluetooth et les stacks : Le Bluetooth, une technologie

La partie matérielle Une partie de la pile est matérielle, gérée par le contrôleur lui-même. Ce dernier peut être une puce indépendante ou être intégré dans une autre puce (avec le Wi-Fi, par exemple). La couche radio est gérée par le contrôleur, et indique les fréquences et la puissance nécessaire aux périphériques. La bande de base indique les types de liaisons que le Bluetooth peut utiliser. L’interface de contrôle (HCI) est indépendante du hardware et du software. La partie logicielle La couche L2CAP (Logical Link Control & Adaptation Protocol) est la partie logicielle qui permet de gérer les paquets et d’utiliser les différents profils.

La sécurité et le jumelage : Le Bluetooth, une technologie mécon. Le Bluetooth est un protocole sécurisé à l’origine, bien plus sûr que le Wi-Fi, par exemple.

La sécurité et le jumelage : Le Bluetooth, une technologie mécon

Une sécurité implicite La première chose qui protège le Bluetooth, c’est sa portée limitée : la majorité des équipements sont des périphériques de Classe 2, dont la portée excède rarement plus de 10 mètres. Il est possible d’utiliser des antennes directionnelles, mais cette pratique est marginale bien qu’assez simple à mettre en place : il suffit de relier le dongle Bluetooth à une antenne utilisée pour améliorer les réseaux Wi-Fi, car les fréquences utilisées sont proches. La deuxième chose, c’est que les périphériques Bluetooth sont indécelables par défaut : la majorité des périphériques doivent être explicitement placés en mode détection pour être vus par d’autres appareils que ceux auxquels ils sont jumelés.

Le Bluetooth et les Profiles : Le Bluetooth, une technologie méc. Nous l’avons vu, le Bluetooth utilise une architecture basée sur des Profiles, qui offrent des fonctions précises.

Le Bluetooth et les Profiles : Le Bluetooth, une technologie méc

Techniquement, le fonctionnement est assez simple : quand deux appareils disposent du même Profile, ils fonctionnent ensemble. En pratique En pratique, comme tous les appareils ne gèrent pas tous les Profiles, c’est parfois assez difficile de faire fonctionner deux appareils de marque différente. L’exemple le plus courant est l’A2DP (musique en Bluetooth) : tous les téléphones ne gèrent pas la norme.

De même, sur un ordinateur, le support de la norme est assez aléatoire : alors que les stacks commerciales sont compatibles, Microsoft ne fournit pas de support et Apple le limite à Leopard. Les Profiles les plus courants BIP - Basic Imaging Profile Un Profil dédié à la gestion des images. BPP - Basic Printing Profile Un Profil pour l’impression. CTP - Cordless Telephony Profil DUN - Dial Up Networking Profile. Les Profiles audio : Le Bluetooth, une technologie méconnue.

Avant de parler des Profiles audio, une parenthèse au sujet d’une croyance fausse : l’A2DP (Bluetooth stéréo) n’est absolument pas tributaire d’une version de la norme.

Les Profiles audio : Le Bluetooth, une technologie méconnue

C’est un Profile qui est indépendant de la norme utilisée et il est techniquement possible d’utiliser de l’A2DP avec une puce 1.0. La raison simple qui explique que ce Profile est généralement couplé à des appareils récents (et donc Bluetooth 2.0) vient des ressources nécessaires, assez importantes. A2DP - Advanced Audio Distribution Profile Un Profil dédié à la transmission audio de qualité. Contrairement aux Profil HSP et HFP, l’A2DP utilise une liaison ACL pour la voix, et offre une meilleure qualité. Il faut donc bien prendre en compte que même si la qualité est en hausse par rapport aux autres Profils, il y a compression des données, et donc pertes.

Autre particularité, le micro n’est pas pris en compte en même temps que le casque en mode A2DP, car le Profil est uniquement prévu pour de la musique. Conclusion, le futur : Le Bluetooth, une technologie méconnue. Nous espérons que ce dossier sur la technologie Bluetooth vous a plu et qu’il vous a montré que loin d’être un cousin du Wi-Fi en plus lent, le Bluetooth est surtout une technologie très complète et efficace.

Conclusion, le futur : Le Bluetooth, une technologie méconnue

iPhone, iPad, iPod touch: Supported Bluetooth profiles. Languages iPhone, iPad, and iPod touch support multiple Bluetooth profiles with the latest version of iOS.

iPhone, iPad, iPod touch: Supported Bluetooth profiles

You can learn the differences in Bluetooth-profile support from one device to the next. The following table lists supported Bluetooth profiles by device for the latest version of iOS. Additional Information Note: iOS requires that the remote Bluetooth device support an encrypted connection. Hands-Free Profile (HFP 1.6) Hands-Free Profile allows Bluetooth headsets and car hands-free kits to communicate with mobile phones.

Phone Book Access Profile (PBAP) Phone Book Access Profile allows the exchange of Phone Book Objects between iPhone and other Bluetooth devices*. Allow the car kit to display the name of the incoming caller Allow the car kit to sync the phone book so the user can make a call from the car display Advanced Audio Distribution Profile (A2DP) Audio/Video Remote Control Profile (AVRCP 1.4) Pause Play Stop Next track Previous track Browsing* Personal Area Network Profile (PAN)