background preloader

Techniques et langage cinématographiques : éléments d'analyse

Facebook Twitter

The Art of the Opening Shot. Le Montage : Les fabricants de l’info - Modules vidéos. Les images de films avant et après leurs retouches. Dans une vidéo, un spécialiste de la colorisation montre l’impact de la retouche couleur sur une séquence au cinéma.

les images de films avant et après leurs retouches

Tout comme la plupart du temps en photographie, les images au cinéma sont très souvent retouchées. Ainsi, il existe une très grande différence entre celles qui sortent brutes de la caméra, et celles que l’on découvre par la suite à l’écran. Les images modifiées en post-production prennent de nouvelles couleurs, et selon là teinte l’ambiance de la scène peut changer de manière radicale. Dans une vidéo se basant sur le film The House On Pine Street de Aaron and Austin Keeling, Taylre Jones, un spécialiste de la colorisation, montre l’impact de la retouche couleur sur une séquence : tour à tour, on voit les visages clairs s’assombrir et devenir inquiétants, l’herbe terne devenir verdoyante, la lumière du jour blanchâtre devenir bleutée.

Grâce aux changements sur l’image, la couleur comme la poésie des plans s’intensifie de manière bluffante. Plus c'est long, plus c'est bon : ces plans-séquences merveilleux - Liste de 166 films. En images : à quoi ressemblent les films et séries sans effets spéciaux ? Au cinéma, les effets spéciaux ont pris une place considérable dans les productions et permettent de créer des univers de plus en plus étendus. C’est bien simple, il est aujourd’hui possible de tout imaginer à l’écran tant les techniques sont développées : animaux sauvages, explosions, villes… Mais à quoi ressemblent les tournages lorsque l’on enlève tous ces artifices ? Après avoir appris plusieurs de ces tours de passe-passe dans une vidéo sur le Loup de Wall Street, cette série de photos illustre parfaitement la place centrale qu’occupent les effets spéciaux dans les grosses productions cinématographiques de ces dernières années.

L’Odyssée de Pi d’Ang Lee Alices aux pays des merveilles de Tim Burton Gravity d’Alfonso Cuaron Le Monde fantastique d’Oz de Sam Raimi. Principes de base du cinéma. La lumière est à la base de toute vision, c'est elle qui (se) réfléchit, module, sculpte, met en valeur ou cache… C'est elle aussi qui contient les couleurs et les formes, les objets se contentent de les réfléchir ou de les absorber.

Principes de base du cinéma

Nous verrons aussi que la caméra, n'est pas que l'œil du réalisateur au sens figuré, technologiquement aussi, elle est très proche du fonctionnement de l'œil… Donc, commençons par les bases ! Composition de la lumière La lumière est un rayonnement électromagnétique visible par l'œil humain, qui se se propage en ligne droite dans le vide de l’espace à la vitesse de 300 000 km/s. Mais sur terre dès qu'elle rencontre une surface ou un objet elle se diffuse ou se réfléchit. La lumière du soleil permet bien sûr de voir mais est aussi la première source de chaleur et d'énergie des écosystèmes terrestres, via la photosynthèse.

Principes de base du cinéma. Le montage est l'action de choisir et d'assembler des plans de bases dans un ordre donné et cohérent pour servir la narration.

Principes de base du cinéma

Les plans ainsi montés formeront eux-mêmes, les différentes séquences du film. Il sera suivi, ou précédé, des effets spéciaux, et du montage audio. Le tout formant le montage final (final cut). Au début du cinéma le montage n'existé pratiquement pas. Réalisation / Montage. Lignes de temps. Le logiciel Lignes de temps met à profit les possibilités d’analyse et de synthèse offertes par le support numérique.

Lignes de temps

Inspirées par les «timelines» ordinairement utilisées sur les bancs de montage numérique, Lignes de temps propose une représentation graphique d’un film, révélant d’emblée, et in extenso, son découpage. Story-board de cinéma : des esquisses pour un film. Les métiers du cinéma. La décomposition du mouvement. Contexte historique La technique de la photographie offre aux scientifiques des possibilités nouvelles.

La décomposition du mouvement

A partir des années 1870, le Français Etienne-Jules Marey (1830-1904) et dans son sillage l’Américain Eadweard Muybridge (1830-1904) se servent d’instantanés photographiques pour décomposer le mouvement des êtres vivants. En dissociant, en figeant, en analysant les poses successives de leurs modèles, les deux hommes peuvent capturer le détail des activités sportives ou des gestes de la vie courante. Par le biais de ces séquences rapprochées, ils obtiennent avec précision les images de ce qu’on ne peut percevoir à l’œil nu. En arrêtant le temps et le mouvement, ils réussissent à voir l’invisible. Analyse des images Interprétation Les travaux révolutionnaires de Marey et Muybridge ont eu immédiatement des applications. Le rapport image/musique au cinéma. Echelle des plans et cadrage - espace-art-college. Mouvements de caméra. Histoire illustrée du storyboard. Silence, on bruite ! Vous ne vous en doutez peut-être pas, mais presque tout ce que vous entendez dans un film est bruité.

Silence, on bruite !

Story-board de cinéma : des esquisses pour un film»Accueil. "MacGuffin", héros de l'ombre de milliers de films. L'effet Vertigo de Hitchcock : du génie au cliché. Cinéma : comment faire croire qu'un acteur sait bien jouer ? Le "fond vert", grand-père des effets spéciaux né... en 1940. En images : à quoi ressemblent les films et séries sans effets spéciaux ? Story-board de cinéma : des esquisses pour un film»Accueil. Brève Histoire des effets spéciaux. Voici en quelques lignes et images l’Histoire des effets spéciaux dans le cinéma.

Brève Histoire des effets spéciaux

Le père de nos pères : Méliès Georges Méliès (1861 – 1938)Le père des effets spéciaux au cinéma. Les trucages au cinéma sont aussi vieux que le cinéma lui-même, c’est Georges Méliès (1861 – 1938), magicien de formation qui en fut le père. C’est au cours d’une panne de caméra lors d’un tournage sur la place de l’Opéra que Méliès « invente » son premier effet spécial : sa caméra se bloque par suite d’un défilement défectueux de la pellicule.

Une minute se passe avant qu’il puisse remettre en route le mécanisme. Méliès fut un cinéaste très prolifique, il réalisa plus de 500 courts métrages tout au long de sa carrière. Faux Raccord - Emission. Le plan. Carnet_son. Enchaîner deux plans. Grosseurs, angles, composition. Lumières, couleurs. Le Cadre. La représentation de la profondeur. Le son au cinéma. À la naissance du cinéma, en 1895, il est déjà question de synchroniser le son à l’image.

Le son au cinéma

Des dizaines d’expériences de synchronisation disque-film se sont succédées au début du vingtième siècle, avec en tête de file le Cameraphone, en 1908, vite rejoint par nombre d’imitateurs : les Vivaphone, Electrograph, Phoneidograph, Picturephone, Phonoscope, Chronophone (de Gaumont en 1910), Cine-phone (Grande-Bretagne), et enfin Kinetophone (Edison 1913). Montage : ordonner le récit. Montage : effets.

Une vidéo hommage à l'évolution des effets spéciaux au cinéma. Dans la tête d'un monteur son. Storyboard, première mise en image. Storyboard, première mise en image Le storyboard est la première mise en image du film définition du storyboard (par Diane Russell), Les differentes caractéristiques d'un storyboard (par Diane Russell),