background preloader

Limite et critique IA

Facebook Twitter

L’intelligence artificielle de la Google Car est un conducteur comme les autres. Voiture autonome Google Avant de voir des voitures autonomes envahir les rues, les constructeurs doivent passer une barrière considérable, celle de la législation.

L’intelligence artificielle de la Google Car est un conducteur comme les autres

Et le lobbying de Google commence à payer, les autorités américaines commencent à envoyer des signaux positifs. Dans sa conception du véhicule autonome, Google considère qu’embarquer un volant ou des pédales pour qu’un conducteur (ou passager ?) Reprenne le contrôle en cas de soucis est contreproductif, voire dangereux. Leur absence provoque cependant un vide juridique aux États-Unis, la loi considérant un véhicule comme possédant un volant et des pédales, et conduite par un humain. Pourquoi le travail et l'emploi vont disparaître. Depuis cent ans, la technologie crée plus d'emplois qu'elle n'en supprime.

Une étude sur la relation entre technologie et emplois en Angleterre et dans le pays de Galles depuis 1871 montre que la technologie supprime bien des emplois mais qu'elle en crée d’autres ailleurs.

Depuis cent ans, la technologie crée plus d'emplois qu'elle n'en supprime

Voici à quoi va ressembler «le deuxième âge de la machine» Dans un livre stimulant, deux chercheurs du MIT décrivent la société dans laquelle nous sommes entrés et donnent à voir notre futur Dans Le Deuxième Âge de la machine - travail et prospérité à l’heure de la révolution technologique, un livre stimulant paru en français chez Odile Jacob, Erik Brynjolfsson et Andrew McAfee, deux chercheurs du MIT (le fameux Massachusetts Institute of Technology de Boston) décrivent de façon passionnante la société dans laquelle nous sommes entrés.

Voici à quoi va ressembler «le deuxième âge de la machine»

Les technologies numériques ont désormais bouleversé tous les pans de notre industrie et les paramètres de notre société comme l’avaient fait au XVIIIe siècle la vapeur et l’électricité lors de la Révolution industrielle, c’est-à-dire lors du Premier Âge de la machine. Alors, à quoi ressemble –et va ressembler– le Deuxième Âge de la machine? Visite guidée en dix points. Les 37 projets d’Elon Musk contre les dangers de l’intelligence artificielle. Avec Bill Gates et Stephen Hawking, le milliardaire américain Elon Musk fait partie des grandes figures qui ont exprimé, ces derniers mois, leur inquiétude vis-à-vis des progrès de l’intelligence artificielle (IA).

Les 37 projets d’Elon Musk contre les dangers de l’intelligence artificielle

En guise de passage à l’acte, le célèbre PDG du constructeur de voitures électriques Telsa et de SpaceX a attribué la semaine dernière des millions de dollars dans 37 projets de recherche destinés à prévenir les risques liés à l’IA. Lire : Des scientifiques américains s’inquiètent de l’évolution de l’intelligence artificielle Une démarche initiée en janvier : il avait alors donné 10 millions de dollars (9 millions d’euros) au Future of Life Institute (FLI), un organisme américain à but non lucratif qui se focalise, peut-on lire sur son site, sur « les risques potentiels du développement d’une intelligence artificielle de niveau humain » et qui « travaille à atténuer les risques existentiels auxquels doit faire face l’humanité ».

A Compilation of Robots Falling Down at the DARPA Robotics Challenge. Et si les voitures sans conducteur étaient programmées pour nous tuer? "Intelligence artificielle" militaire: pourquoi les scientifiques s'inquiètent. Intelligence-artificielle-les-machines-sont-elles-nos-amies_1509924. Les définitions de l'intelligence artificielle varient, mais prenons une des plus simples, que vous pouvez trouver dans l'encyclopédie Larousse en ligne : "Ensemble de théories et de techniques mises en oeuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence humaine".

intelligence-artificielle-les-machines-sont-elles-nos-amies_1509924

Cette interprétation, quoique tout à fait valide, parait toutefois obsolète au vu des énormes avancées réalisées dans ce domaine au jour d'aujourd'hui. En effet, la victoire du superordinateur Deep Blue face au grand maître d'échecs Gary Kasparov en 1996 fut tout sauf théorique. Des machines conscientes ? Le point d'interrogation à ce jour, c'est la place que pourraient occuper ces machines 'pensantes' dans notre société de demain. Eh oui, la notion d' "intelligence" artificielle suggère une capacité de prise de décision, ce qui tendrait à rendre imprévisible son mode de rationalisation. Au Japon, des robots humanoïdes pour vous accueillir dans cet hôtel high-tech unique.

Toujours disponibles, toujours souriants et qui parlent toutes les langues… les robots humanoïdes ont fait beaucoup de progrès ces dernières années (cf. cette vidéo que nous avons tournée lors d'un salon high-tech de Las Vegas en janvier 2015).

Au Japon, des robots humanoïdes pour vous accueillir dans cet hôtel high-tech unique

Cet été, si vous partez en vacances du côté de Nagasaki au Japon, pourquoi ne pas essayer l'hôtel Henn-na ? Celui-ci, qui doit ouvrir en juillet dans un parc d'attractions et accueillera en son sein des robots humanoïdes. Une première mondiale. Ces employés d'un nouveau genre seront polyglottes : ils seront capables d'accueillir les clients dans pas moins de quatre langues (chinois, japonais, coréen et anglais), révèle le Telegraph.

L’intelligence artificielle inamicale : réalité ou fantasme ? Les recherches en intelligence artificielle font de tels progrès que des scientifiques réputés, comme le physicien Stephen Hawking, voient dans l’I.A. un danger pour l’Homme.

L’intelligence artificielle inamicale : réalité ou fantasme ?

Pourtant, selon les spécialistes, nous sommes très loin de voir un jour surgir une I.A. inamicale. “Terminator”, “2001, l’odyssée de l’espace”, “I, Robot” sont autant de films de science-fiction montrant comment l’intelligence artificielle deviendra un jour consciente d’elle-même, jusqu’à nous supplanter et menacer notre intégrité physique. Pourtant, dans la réalité, nous sommes loin, très loin de ce type de scénario. Jean-Gabriel Ganascia, expert en intelligence artificielle et philosophe, chercheur au LIP6, le Laboratoire d’informatique de Paris 6, raconte l’histoire de l’I.A. : “ce terme est né en 1955, aux États-Unis. Il s’agissait d’étudier l’intelligence avec les machines, en simulant ses différents aspects”. “L’I.A. est plus dangereuse que les armes nucléaires” I.A.