background preloader

Documents selectionés

Facebook Twitter

Agence Nationale pour l'amélioration des conditions de travail. Les indicateurs de productivité. Il est capital que le chef d'entreprise se dote de critères pour évaluer la productivité de son affaire. Car ce sont eux qui lui permettent de mesurer l'efficacité de son organisation et de comparer très concrètement ses performances à celles de ses concurrents, en recoupant les données de leur compte d'exploitation et celles fournies par la presse, les organismes professionnels, les clients communs...

Quels indicateurs suivre ? Tout dépend des caractéristiques de l'entreprise... et des objectifs de son dirigeant. Ce dernier peut, par exemple, choisir de mesurer la production globale horaire, pour s'assurer qu'elle s'accroît avec le temps. On peut aussi s'intéresser au prix de revient d'une heure de production, qui fournit une indication claire de sous-activité ou de suractivité. Mais de multiples autres indicateurs sont envisageables. Définition Productivité. En économie, la productivité est définie comme le rapport, en volume, entre une production et les ressources mises en œuvre pour l'obtenir. La production désigne les biens et/ou les services produits.

Les ressources mises en œuvre, dénommées aussi facteurs de production, désignent le travail, le capital technique (installations, machines, outillages...), les capitaux engagés, les consommations intermédiaires (matières premières, énergie, transport...), ainsi que des facteurs moins faciles à appréhender bien qu'extrêmement importants, tels le savoir-faire accumulé.

La productivité peut aussi être calculée par rapport à un seul type de ressources, le travail ou le capital. On parle alors de productivité apparente. Une mesure couramment utilisée est celle de productivité apparente du travail. On peut également calculer une productivité apparente du capital. Définition de l'indicateur "rémunération" - Travail. C’est la rémunération globale au sens de l’article L. 3221-3 du code du travail qui doit être prise en compte. Celle-ci comprend le salaire de base mais également les avantages en nature ou primes payées directement ou indirectement par l’employeur, ces différents éléments pouvant être distingués pour améliorer l’analyse. Le tableau croisé mentionnera la rémunération moyenne globale, accompagnée, si nécessaire, d’une colonne mentionnant l’existence ou l’absence de spécificités propres à l’entreprise en terme de rémunération ou d’avantages en nature (primes liées à des sujétions particulières telles que le travail posté, le travail de nuit, les astreintes ou encore l’existence de logements de fonction visant une population particulière, etc… ) Au regard des spécificités de rémunération existant dans l’entreprise, le choix pourra être fait de choisir plutôt la rémunération médiane que la rémunération moyenne.

Travail , emploi, coût du travail, Insee. L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié le 22 février 2012 une étude comparative de l’évolution des coûts de la main d’oeuvre (salaires, charges sociales et frais de formation professionnelle à la charge de l’employeur), de 1996 à 2008 dans l’Union européenne à 15 (UE à 15). Cette étude permet notamment d’évaluer les situations relatives de la France et de l’Allemagne. En 2008, l’Allemagne et la France font partie des pays ayant un coût du travail élevé au sein de l’UE à 15. Dans l’industrie, les coûts horaires français et allemand sont de même niveau, autour de 33 euros. Toutefois, des disparités existent selon le secteur industriel considéré. Ainsi, dans l’industrie automobile, le coût horaire allemand est supérieur de 29% à celui observé en France (43,14 contre 33,38 euros). L’Insee indique que le coût du travail joue sur la demande de travail et par suite sur le niveau de l’emploi.

A P R E H - Association Pour la Réadaptation et l'Épanouissement des Handicapés. Le Foyer d’Accueil Médicalisé Les BaousLe Foyer d’Hébergement Les Baous 1425, route de Saint Jeannet 06140 VENCE - Tél. : 04 93 24 50 10 Directeur : David CHAVIGNY Le 1er décembre 2012, le Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) "Les Baous" a ouvert ses portes. Cet établissement accueille 20 personnes en situation de handicap moteur ayant besoin de l'accompagnement d'une tierce personne pour les actes essentiels ou d'un soutien et suivi médical régulier. Bénéficiant d’un double financement assuré par le Conseil Général des Alpes-Maritimes et l’Agence Régionale de Santé, le Foyer assure un accompagnement socio-éducatif et un suivi médical constant mis en œuvre par une équipe pluridisciplinaire constituée de personnels éducatifs et soignants.

Les prestations proposées offrent la possibilité à chacun et dans le respect de leur projet personnalisé de développer leurs potentiels et leurs capacités : activités multimédia, peinture, décoration, cuisine, bricolage et autres sorties à thèmes. Activite-humaine-presentation-2401.pdf. Le collectif de travail, une ressource pour l’entreprise. Le travail se fait rarement seul. Il est naturellement collectif et collaboratif. A l'heure où l'on parle de la perte du collectif au travail, je voudrais revenir sur l'un des aspects positifs que peut apporter le travail : ce sentiment de faire partie d'un collectif, d'une équipe.

Il est important de noter que lorsque l'on interroge les salariés français sur ce qui comptent le plus pour eux en termes de qualité de vie au travail, la réponse est les relations entre collègues (enquête ANACT 2009).Du collectif peuvent naître des échanges, des apprentissages, des complicités, des solidarités, de l'entraide, de l'émulation, du rire mais aussi des tensions, des jalousies, des clans...

La vie, en somme ! Le collectif de travail, un terreau fertile A quoi reconnait-on un collectif de travail dans une entreprise ? Un ensemble de règles et d’obligations vont se mettre en place entre eux. On le sait, au travail, le temps est compté et les espaces d'échanges ont tendance à réduire. Travail-Emploi - Les déterminants du coût du travail en France. Facteur humain. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le facteur humain est la contribution humaine impliquée dans un événement, incluant l'erreur humaine.

Le facteur humain concerne également, en psychologie, les mécanismes qui existent entre ce qui est perçu par l'homme et les réactions conscientes ou inconscientes qui en découlent. Par exemple l'émotion créée par la vue d'une photographie d'art ou par l'écoute d'une mélodie faisant intervenir de nombreux éléments mis en mémoire, et notamment son vécu, est une activité incluse dans les facteurs humains. La compréhension de ses mécanismes fait partie des facteurs humains.

Le facteur humain concerne également l'étude des raisons aboutissant à une erreur humaine. Enjeux[modifier | modifier le code] Ce concept intervient dans l'étude actuelle et prospective de l'interaction des comportements humains avec leur environnement et notamment dans le domaine de la sécurité publique, du risque industriel, de la sécurité alimentaire, etc. 6. Salaire, coût du travail. Dans le langage courant, le salaire c’est la rémunération du travail, c’est donc à la fois un revenu et un coût.

La rémunération du travail salarié est un coût pour l’entreprise, c’est le coût salarial, alors que le salarié retient comme rémunération de son travail ce qu’il perçoit effectivement, son salaire net. Les deux dimensions du salaire La différence entre les deux approches et importante comme le montre le schéma suivant : Le salaire net c’est le salaire perçu par le salarié, il figure en bas de la feuille de paye.

Le salaire net est obtenu - en ajoutant au salaire brut de base les différentes primes attribuées aux salariés et les majorations éventuelles pour les heures supplémenatires - en déduisant les cotisations sociales et la CSG (contribution sociale géénralisée) qui sont à la charge du salarié. Le coût salarial est constitué par l’ensemble des dépenses qui incombent à l’entreprise pour l’emploi d’un salarié. Des précisions chiffrées sur le site de l’URSSAF à cette adresse. Sciences RH. Gestion du capital humain. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La gestion des ressources humaines (GRH), ou plus anciennement gestion du personnel, recouvre l'ensemble des pratiques mises en œuvre pour administrer, mobiliser et développer les ressources humaines impliquées dans l'activité d'une organisation.

Ces ressources humaines sont l'ensemble des collaborateurs de tous statuts (ouvriers, employés, cadres) appartenant à l'organisation mais aussi -et de plus en plus liés- à elle par des rapports de sujétion (ainsi les collaborateurs des sous-traitants sont considérés comme faisant partie de fait du périmètre des ressources humaines de l'entreprise)[1]. Enjeux[modifier | modifier le code] La motivation positive et la motivation négative ont chacune leur efficacité. La sanction peut être démotivante pour l'intéressé. Ce point est essentiel, car il caractérise une part des obligations contractuelles (statutaires pour un fonctionnaire) d'une entreprise (d'un service public) envers son salarié. L'activité humaine constitue-t-elle une charge ou une ressource pour l'organisation ? - Réviser le cours - Sciences de gestion.

L'individu, par son activité de travail, produit de la valeur et constitue ainsi une véritable ressource pour l'organisation. La gestion de cette ressource nécessite de la préserver, de l'évaluer et de la rétribuer en relation avec ses contributions, dans une recherche de performance. 1. L'activité de travail La distinction entre qualification et compétence Le niveau de qualification et les compétences des salariés créent de la valeur et contribuent ainsi à la performance de l'organisation. Qualification professionnelle : ensemble des capacités professionnelles d'un salarié. L'impact des conditions de travail sur le fonctionnement de l'organisation Les conditions de travail déterminent le cadre dans lequel le salarié exerce son activité professionnelle. Pour l'entreprise, de bonnes conditions de travail sont la garantie d'attirer les meilleurs candidats au recrutement, d'avoir des équipes motivées et efficaces. 2.

La rémunération individuelle La rémunération collective 3. À retenir.