background preloader

Violence obstétricale et solutions

Facebook Twitter

PODCAST: Reframing the ‘natural birth’ vs. ‘medicalized birth’ dichotomy with Ness Fraser » Feminist Current. In this episode we explore the debate around “natural birth” vs.

PODCAST: Reframing the ‘natural birth’ vs. ‘medicalized birth’ dichotomy with Ness Fraser » Feminist Current

“medicalized birth” — an issue that has been quite controversial among women, feminists, and, more generally, society as a whole. But is that dichotomy a necessary one? Is natural birth “better,” is medicalized birth “worse?” Birth is a feminist issue. When discussing the politics of reproductive rights, many of us focus on abortion access and care (which is essential, of course), and forget about the other side of the coin — that birth and birth choices are also a feminist issue; and many women are being kept in the dark, unaware of and denied their options.

Birth is a feminist issue.

The spectrum of reproductive choice doesn’t end once a person decides to continue with a pregnancy — choosing to be pregnant is only a small piece of the reproductive choice puzzle. For many, birth choices are veiled by the idea that birth is a dangerous thing that needs to be controlled in a hospital, highly medicated, and under constant observation and instruction. What’s left is a culture that distrusts womens’ physiological ability to birth their babies; a culture that believes that women and their bodies are too incompetent to make their own decisions about birth. And let’s be real — some of us are starting to believe it.

Like this: L'obstétrique est-elle trop paternaliste ? Compte rendu CALM. Amnesty International dénonce les violences faites aux femmes pendant l'accouchement. Cette vidéo, réalisée par Amnesty International, montre la violence que subit une femme pendant son accouchement...

Amnesty International dénonce les violences faites aux femmes pendant l'accouchement

Le but de l’association : atteindre un nombre proche de zéro "vue". Cette vidéo, réalisée par Amnesty International, dénonce les violences et l'humiliation que subissent le femmes pendant leur accouchement, en Uruguay et dans d'autres pays. Elle n'est pas sans rappeler certains aspects de l'accouchement en France, dont les structures manquent de moyens humains. Plus du quart des césariennes pourraient être évitées. En France, les césariennes se sont multipliées ces quatre dernières décennies dans les cliniques et hôpitaux pratiquant des accouchements.

Plus du quart des césariennes pourraient être évitées

Or, d'après cinq chercheurs, dont deux de l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), 28 % de celles qui sont pratiquées en France auraient pu être évitées. L'étude, publiée dans la revue ACTA, a été menée sur un échantillon de près de 15 000 femmes sur quatre ans. D'après les chiffres de 2009, un accouchement sur cinq est aujourd'hui réalisé par césarienne, contre 14 % en 1991. Le point du mari. "Point du mari" après l'accouchement : je n'y ai pas cru... jusqu'à ce que je le voie. Une sage-femme préparant une femme à l'accouchement à la maternité de l'hôpital d'Angers, le 25/10/13 (J-S.EVRARD/AFP) Si toutes les professions colportent leur lot d’histoires "invraisemblables mais c’est vraiment arrivé, je te jure on me l’a raconté", autant vous dire que l’obstétrique, qui touche à la fois au mystère de la naissance et à celui du corps des femmes, détient probablement la palme dans ce domaine.

"Point du mari" après l'accouchement : je n'y ai pas cru... jusqu'à ce que je le voie

C’est pendant mes études, par la rumeur interne à l’école de sage-femme, que j’ai pour la première fois découvert une de ces histoires racontées à mi-voix : le point du mari. Ce délicat euphémisme désigne une pratique barbare et mutilante qui consiste après un accouchement, lors de la suture d’une déchirure ou d’une épisiotomie, à recoudre le vagin "plus serré", dans le but d’une sensation sexuelle plus intense pour le partenaire. Un médecin suturait toujours les vagins de la sorte. Le point du mari : quand l'épisiotomie tourne à la chirurgie sexuelle. Le point du mari : mythe ou journalisme au rabais? « Point du mari, le mythe d’une chirurgie destinée à donner plus de plaisir aux hommes » (le titre a depuis été modifié).

Le point du mari : mythe ou journalisme au rabais?

En 3000 signes, le journaliste jette à la poubelle sans aucune nuance l’intégralité des témoignages de femmes, méprise leur souffrance et balaie d’un revers de main les descriptions pourtant circonstanciées des sages-femmes (si vous souhaitez en savoir plus, je vous renvoie vers le témoignage d’Agnès Ledig) Un mythe. Le « point du mari » VIOLÊNCIA OBSTÉTRICA - A voz das brasileiras. Retratos da violência obstétrica. Pour le droit de choisir son accouchement. Derrière le « point du mari », le traumatisme de l'épisiotomie. Ce geste clandestin consisterait, pour un chirurgien, à recoudre une incise faite lorsque l'enfant risque de déchirer le périnée de sa mère par quelques points de suture supplémentaires.

Derrière le « point du mari », le traumatisme de l'épisiotomie

Retour sur un sujet tabou. 1000 témoignages d'accouchements. 1000 témoignages en 1 an : pourquoi?

1000 témoignages d'accouchements

=> pour un accouchement respecté et pour une naissance respectée ! Lors de votre grossesse, de votre accouchement et de votre allaitement, ou celui de votre compagne, le personnel hospitalier a-t-il respecté vos demandes et vos souhaits ? Maisons de naissance : 5 choses à savoir. NAISSANCE - Une chambre avec un lit, parfois une salle de bain, pas de matériel médical, une ambiance cocon, voilà à quoi ressemble la salle d'accouchement d'une maison de naissance.

Maisons de naissance : 5 choses à savoir

Tandis qu'un nombre croissant de femmes choisissent d'accoucher à domicile pour éviter des maternités qu'elles jugent surmédicalisées, les maisons de naissance proposent une alternative qui conjugue encadrement médical et confort pour la future maman. Bientôt une réalité en France? Peut-être. Ce jeudi 28 novembre, la proposition de loi de la sénatrice Muguette Dini (UDI) doit être examinée par l'Assemblée nationale. Si la loi est votée, les maisons de naissance pourraient être autorisées à titre expérimental en France pendant une durée de 5 ans.

D'après le rapporteur de la proposition de loi à l'Assemblée, Yannick Favennec, 10% des femmes enceintes souhaiteraient accoucher dans des maisons de naissance. La honteuse histoire de la mortalité maternelle. Cet article est le deuxième de notre série en six épisodes «Longue vie».

La honteuse histoire de la mortalité maternelle

A lire également: 1. Comment seriez-vous mort il y a cent ans? 3. Pourquoi vous êtes encore en vie 4. Tu mets ta vie et celle de ton bébé en danger, idiote. C'est bien connu, les femmes sont futiles, frivoles, incultes et limitées intellectuellement. C'est la raison pour laquelle elles se sont vu longtemps interdire le droit de vote, la gestion de leur patrimoine, l'ouverture d'un compte en banque, et même le droit au travail salarié sans l'autorisation de leur mari. Certes, la situation a bien évolué au cours du XXème siècle où des femmes ont décroché des diplômes de haut niveau, sont arrivées en nombre sur le marché du travail et ont accédé aux fonctions les plus prestigieuses.

Certes, tous ces indices semblent démontrer que les femmes auraient des compétences et des capacités comparables à celles des hommes. Il existe pourtant un domaine où les femmes restent bien des idiotes écervelées : le domaine de l'accouchement. Derrière ces accusations, se cachent en réalité l'idée d'incompétence. Chaque personne étant unique, la meilleure façon d'accoucher varie d'une femme à l'autre.

Birth trauma: in the eye of the beholder. Planned hospital birth versus planned home birth. Témoignage: Réflexions sur la colère. Presque deux ans se sont écoulés depuis mon dernier article sur cette page ; deux années pendant lesquelles j’ai grandi, fortifiée par la merveilleuse naissance de ma fille, intimement transformée, plus forte et plus sereine, moins en colère sans doute. Recommandations de l'OMS. Des femmes accouchent même sous la torture. La violence contre les femmes, en particulier du fait de leurs proches, est une constance dans les sociétés patriarcales. En France, les estimations s'accordent sur un nombre de 10% des femmes victimes de violences conjugale.