background preloader

Google

Facebook Twitter

Les géants du Web à la chasse aux ADN. Pour la nouvelle année, offrez un test ADN !

Les géants du Web à la chasse aux ADN

23andme, champion des ventes de tests ADN grand public, fait des prix de groupe ! En France, les analyses génétiques dépendent d’une prescription médicale. Mais sur Internet, on trouve des tests génétiques de salive censés exprimer en pourcentage notre prédisposition à développer un jour une maladie dégénérative. Depuis 2013, les informations liées aux cancers, aux maladies cardio-vasculaires, au diabète ou à Alzheimer, jugées trop sensibles par la Food and Drug Administration (FDA) américaine, n’étaient plus communiquées par 23andme, une filiale de Google, alors cantonnée aux recherches généalogiques. Mais c’était sans compter sur la pugnacité de sa directrice, Anne Wojcicki, l’ex-femme de Sergueï Brin, cofondateur du moteur de recherches. Libéralisation. Voici à quoi «rêve» le réseau d'intelligence artificielle de Google. Les ingénieurs de Google en charge du développement de l’intelligence artificielle du moteur de recherche ont publié un post fascinant révélant à quel point les ordinateurs prennent de l’autonomie créative, un sujet central pour que l’intelligence artificielle soit plus qu’un outil trop «robotique» et se rapproche de la sensibilité humaine.

Voici à quoi «rêve» le réseau d'intelligence artificielle de Google

L’outil de Google est un réseau de neurones artificiels, un réseau informatique qui s’inspire du fonctionnement biologique des neurones pour apprendre. Comme les ingénieurs le détaillent sur le blog de recherche de Google, ce réseau «apprend» à identifier des objets sur des images grâce à des couches successives qui se concentrent chacune sur un aspect (couleur, forme, orientation, etc.): c’est de cette manière que le réseau arrive progressivement à faire la distinction entre un oiseau, une porte, une fourchette ou une voiture après avoir passé en revue des millions d'images en entraînement.

Galerie inceptioniste. Les 5 projets fous que Google concocte dans son labo - Rue89 - L'Obs. Le groupe promet des avancées scientifiques tous azimuts : cerveau électronique, voiture sans conducteur, réalité augmentée, transhumanisme, conquête spatiale...

Les 5 projets fous que Google concocte dans son labo - Rue89 - L'Obs

Elles semblent bien loin les années où Google n’était qu’un moteur de recherche. Le groupe est désormais partout, du téléphone aux systèmes d’exploitation en passant par la messagerie et les réseaux sociaux. Il deviendra même bientôt un fournisseur d’accès Internet haut débit aux ambitions mondiales. Google multiplie les projets, propose ses produits et services dans tous les rouages de l’économie numérique, avec plus ou moins de succès.

Google devient la marque la plus puissante du monde. Google a supplanté le groupe informatique Apple en tant que marque mondiale la mieux valorisée, selon le classement annuel des cent noms les plus puissants, publié mercredi 21 mai par le cabinet Millward Brown.

Google devient la marque la plus puissante du monde

Ce classement, nommé BrandZ, calcule la valeur des marques en fonction de leur performance financière et de leur image auprès des consommateurs. Google, devenu célèbre grâce à son moteur de recherche, a vu sa valorisation décoller de 40 % comparé au précédent classement, pour atteindre 158,84 milliards de dollars. Comment échapper aux services de Google au quotidien. Difficile d'échapper totalement à Google quand ses services nous sollicitent de toute part. The Guardian a toutefois tenté de donner quelques clés pour boycotter la multinationale . A l'origine de cette démarche, une protestation contre les tactiques d'évasion fiscale du géant du web qui est actuellement auditionné par le parlement britannique . Une enquête de Reuters soupçonne en effet Google de réaliser des ventes au Royaume-Uni bien que le directeur général britannique affirme le contraire.

Si cela était avéré, le régime fiscal de Google au Royaume-Uni pourrait être revu à la hausse. publicité. Est-il temps de ne plus faire confiance à Google? Peut-on vivre sans Google? Google va peut-être devoir payer la plus grande pénalité imposée par la Fédéral Trade Commission américaine: 22,5 millions de dollars pour la violation des réglages vie privée des utilisateurs de Safari (le navigateur d’Apple).

Peut-on vivre sans Google?

Ce cas n’est qu’un parmi d’autres montrant les problèmes de vie privée soulevés par Internet et particulièrement Google, qui n’est jamais bien loin de ces débats. Alors la vraie question est peut-être: est-ce que l’on peut vivre sans Google? Google se lance dans les objets connectés et s’incruste chez vous. Hier soir, Google annonçait sur son blog le rachat de la très jeune entreprise Nest, fabricant d’objets connectés.

Google se lance dans les objets connectés et s’incruste chez vous

Vous savez, ces gadgets avec lesquels les médias vous bassinent depuis deux semaines, les stars du CES 2014 – la grand-messe de l’électronique à Las Vegas – censés interagir avec leur environnement, analyser des données en temps réel... Chez Nest, pas question de produire des fourchettes ou des brosse à dents connectées, on préfère se concentrer sur des choses plus essentielles (ou utiles ?). Le catalogue ne propose ainsi que deux modèles pour l’instant : Fonds Google pour la presse: essayons d'y voir plus clair. Après les 5 millions d’euros promis à la presse belge francophone en décembre 2012 par un «accord de partenariat», ce sont, en février 2013, 60 millions d'euros qui alimenteront en France un fonds numérique.

Fonds Google pour la presse: essayons d'y voir plus clair

Selon le communiqué de presse de Google, il s’agit de la «décision» –et non d’un «accord»– de Google de favoriser la lecture de la presse sur support numérique. Cette décision s’accompagne d’une volonté, non pas d’indemniser, mais d’aider la presse française à optimiser ses recettes publicitaires numériques, grâce à un «partenariat» engagé depuis 2011. publicité. Google et la presse française se sont dit oui. Google va vous laisser télécharger vos données. Une bonne nouvelle arrive du département Don't be evil («ne soyez pas malveillants», le slogan de l'entreprise) de Google: vous pouvez désormais télécharger une copie de votre agenda Google ou de vos mails.

Google va vous laisser télécharger vos données

Cette nouveauté fait partie des options de Google Takeout («Google à emporter») qui incluent YouTube, Drive et plusieurs autres services. Ils sont développés par une équipe d'ingénieurs de Google qui s'est nommée le Data Liberation Front («Front de Libération des Données», et oui, c'est une référence aux Monty Python). publicité Les données de votre agenda Google sont disponibles depuis le 5 décembre 2013, et l'option pour télécharger vos mails sera active d'ici janvier 2014. Allez juste dans vos paramètres de compte, cliquez «Télécharger vos données» et sélectionnez celles qui vous intéressent. 1. 2. Eric Schmidt: «Google n'est pas obligé de traiter tout le monde pareil» Eric Schmidt a une semaine européenne chargée.

Eric Schmidt: «Google n'est pas obligé de traiter tout le monde pareil»

Il a inauguré avec Nicolas Sarkozy le nouveau quartier général de Google en France mardi 6 décembre et doit parler, toujours à Paris, lors de l’édition 2011 de la conférence Le Web. Ces deux derniers moments seront sans doute plus agréables que celui passé lundi 5 décembre avec Joaquín Almunia, le commissaire européen à la concurrence. Google investit dans l'intelligence artificielle. Quand Google censure des sites LGBT.

Google se lance dans les objets connectés et s’incruste chez vous. L'Allemagne se rebiffe contre big brother. Le réveil est brutal car tardif.

L'Allemagne se rebiffe contre big brother

Pendant des années, les Allemands ont refusé de voir qu’ils étaient vus. En gardant la tête dans le sable, ils pouvaient nier l’évidence et éviter de constater que «Big Brother» les épiait sans relâche. Et puis en pleine torpeur estivale, ils ont été pris de panique. Il a suffi d’une simple annonce de Google pour transformer en torrent un long fleuve qui semblait si tranquille. Le géant américain a révélé le mois dernier que Street View serait disponible avant la fin de l’année sur vingt villes allemandes. Publicité. Est-il temps de ne plus faire confiance à Google? Les bases secrètes britanniques gênées par Google Street View.

Google Street view ne pourra pas archiver tous les rues du monde. Le Daily Mail rapporte en effet que le géant américain a dû enlever, le 19 mars dernier, des photos de plusieurs bases militaires de son service Street View suite à une demande du gouvernement britannique. Ces clichés enfreindraient la loi sur le secret défense, et pourraient «servir à des terroristes ou des gouvernements étrangers hostiles». Parmi les sites concernés par cette opération de cyber-nettoyage, le quartier général du MI-5, un centre de recherche gouvernemental sur les armes atomiques ou encore les bases du Special Boat Service et Special Air Service. Du côté de Google, cette interdiction semble être parfaitement acceptée. «Si des erreurs sont faites de notre part, nous enlevons les images du service, a déclaré le 20 mars un porte-parole du groupe. Google peut identifier tous les numéros des rues de France en une heure. A mesure que Google collecte et analyse des quantités énormes de données, l'entreprise se demande comment les exploiter.

Pour géolocaliser les numéros de rue qui correspondent à chaque maison ou immeuble, Google a créé un réseau neuronal artificiel pour lui apprendre à reconnaître ces numéros sur ses prises de vue de Google Street View, écrit la MIT Technology Review. Un tel réseau est un modèle informatique qui tente d'imiter le cerveau humain, explique le site Extreme Tech. publicité. Ma semaine sans Google (3/3) : c’est la faute de mes collègues. Précédemment dans « Ma semaine sans Google » : après avoir expliqué les règles du jeu et raconté mes déboires de messageries électronique dans un premier épisode, j’ai évoqué les alternatives possibles en matière d’agenda, de calendrier et de messagerie instantanée dans le deuxième.

Ma semaine sans Google (2/3) : être espionné par la NSA ou la DCRI ? Ma semaine sans Google (1/3) : l’e-mail sans Gmail, ça se paye. Je suis un naïf. Google veut utiliser votre photo pour de la pub : attention à la petite case. Les nouvelles conditions générales d’utilisation de Google doivent entrer en vigueur le 11 novembre. Où étiez-vous hier ? Google peut vous le montrer et c'est effrayant. Au cas où vous n’auriez pas compris que Google vous traque depuis longtemps. A force, ça va finir par se savoir : votre téléphone est un mouchard. Que vous soyez sous Android (Google) ou iOS (Apple), votre appareil transmet en permanence vos données de localisation. Google vient d'acheter une flotte de robots militaires. Pour quoi faire?

Google vient d’acheter une imposante flotte de robots. L’entreprise a confirmé une information du New York Times selon laquelle elle vient d'acquérir Boston Dynamics, le fabriquant de machines aussi célèbres que BigDog, Atlas, Petman, Cheetah et Wildcat. L’entreprise, basée dans le Massachusets, fait partie des plus avancées au monde dans le secteur des machines à quatre et à deux jambes. Certaines sont humanoïdes, quand d’autres ont l’apparence d’animaux prédateurs. La plupart d’entre elles ont été développées sous contrat avec les agences militaires, dont la Darpa, l’agence des projets de recherche avancée sur la défense. publicité. L’avenir selon Google : si vous n’êtes pas connecté, vous êtes suspect. « La vie privée, une anomalie » : Google de plus en plus flippant.

« Le vie privée pourrait en réalité être une anomalie. » Non, cette phrase n’a pas été lâchée par James Clapper ni un autre responsable de la NSA.