Renouer avec le peuple

Facebook Twitter

La sixième République > La sixième constitution. Gouverner autrement: acte 2. François Hollande a ouvert son discours du Bourget par un énoncé de ses convictions sur ce que pour lui, présider voudra dire.

Gouverner autrement: acte 2

Cette approche était une très bonne surprise. Sa discrétion était restée jusqu'ici totale sur la question des institutions de la V° République. Et les positions connues des proches de son équipe (Manuel Valls ou André Vallini mais d'autres aussi) n'allaient pas dans le sens de beaucoup d'audace à attendre sur le sujet. Tout ceci allait avec un exposé des conditions dans lesquelles il exercerait ses pouvoirs qui peuvent laisser augurer une présidence forte mais modeste ou "ordinaire", plus collégiale que personnelle.

La rupture avec l'hyper-bonapartisme que Sarkozy aura infligé à des institutions qui l'étaient déjà suffisamment est donc une bonne nouvelle. D'abord c'est la reprise de ce qui avait été le slogan de la campagne de Lionel Jospin en 2002: "Présider autrement".

Comment comprendre et que faire du vote FN ?

La banlieue n'est pas la « priorité numéro un » pour 2012. Les quartiers, que certains aiment à visiter caméra dans le dos, inspirent peu les partis.

La banlieue n'est pas la « priorité numéro un » pour 2012

Examen des programmes présidentiels. Un tag « Que l’Etat suce ma bite », Seine-Saint-Denis, 2008 (Audrey Cerdan/Rue89) Parce que le taux d’abstention n’a jamais été aussi élevé dans les quartiers qu’aux dernières élections locales et européennes, le collectif AC Le Feu, né après les émeutes de 2005, a lancé une campagne d’inscription sur les listes électorales, doublée d’une sensibilisation à la politique. En 2007, le collectif avait réussi à mobiliser les électeurs pour la présidentielle. Les difficultés de la banlieue (logement, chômage, éducation, pauvreté, délinquance...) sont souvent citées comme la priorité numéro un par les hommes politiques. Pourtant, si l’on exclut quelques déplacements et propositions plutôt électoralistes, les quartiers font rarement l’objet d’une véritable attention de la part des politiques.

Europe Ecologie - Les Verts (EELV) Encore flou... Développer l’entrepreneuriat. Le FN, l’épouvantail consentant au service du système - Élections présidentielles 2012, F. ASSELINEAU. Le croque-mitaine semestriel est de retour.

Le FN, l’épouvantail consentant au service du système - Élections présidentielles 2012, F. ASSELINEAU

Marine Le Pen respecte une nouvelle fois le contrat que le système attend du FN : elle demande à la fois la sortie de l’euro ET le rétablissement de la peine de mort ! Comme nous l’avons continuellement analysé depuis la création de l’UPR, l’objectif constant qui a été fixé au FN par le système dans un jeu ambigu et malsain est de parasiter et de discréditer toute idée de souveraineté et d’indépendance nationales en associant systématiquement ce message libérateur à des propos racistes ou xénophobes, ou à des propositions typiques de l’extrême droite.

En bon auxiliaire du système, le clan Le Pen obéit avec zèle ; il sait que ses « dérapages » réguliers sont la contrepartie requise par ceux qui ont intérêt au maintien du FN dans son rôle de verrouillage de la situation politique française, pour avoir accès aux médias et y salir les idées de patriotisme, de souveraineté, d’indépendance et de nation.

Gauche populaire

Le sens du peuple. Le peuple est de retour.

Le sens du peuple

Evoqué, convoqué, invoqué, il est à nouveau au cœur des conversations et des préoccupations politiques. On ne parle que de lui. Ceux qui l’ont oublié depuis si longtemps en font beaucoup, trop sans doute, pour se faire pardonner. Ceux qui ne cessent de s’en prévaloir, bruyamment et à tout propos, protestent de leur antériorité pour en réclamer l’exclusivité. L. Bouvet : « Le vote Le Pen témoigne aussi de l'insécurité culturelle » Laurent Bouvet Du même auteur Marianne2: Dans Causeur vous disiez craindre que le peuple ne se réfugie massivement dans l’abstention.

L. Bouvet : « Le vote Le Pen témoigne aussi de l'insécurité culturelle »

Avec un risque d’un président élu sans adhésion populaire. Comment analysez-vous cette mobilisation relativement élevée ? Bouvet: «Hollande peut aller vers le peuple, mais...» (1/2) « Le Sens du peuple – La gauche, la démocratie, le populisme ».

Bouvet: «Hollande peut aller vers le peuple, mais...» (1/2)

Coll. Le Débat, Gallimard. Par Laurent Bouvet. Marianne : Vous êtes en désaccord avec la suggestion de Terra nova de bâtir la stratégie sociologique et électorale de la gauche autour de ce qu’ils appellent la « France de demain », c’est-à-dire les jeunes, les femmes, les immigrés ? Laurent Bouvet * : Nous avons été nombreux — heureusement — à nous élever contre le rapport de Terra nova paru à la mi-mai 2011. Bouvet: La gauche peut retrouver le peuple par Orwell (2/2) « Le Sens du peuple – La gauche, la démocratie, le populisme ».

Bouvet: La gauche peut retrouver le peuple par Orwell (2/2)

Coll. Le Débat, Gallimard. Par Laurent Bouvet. Dans votre livre, il y a aussi cette idée que l’erreur profonde du Parti socialiste réside dans son rapport à l’Etat? Pour les socialistes français au XXe siècle, l’Etat a joué un rôle d’écran. Du même auteur Ce phénomène est d’ailleurs contemporain de la construction européenne des années 1980-90. Christophe Guilluy: «Il faut parler des classes populaires» (intégralité de l'article pour les non abonnés) "Recherche Peuple désespérément" - Entretien avec Gaël Brustier, essayiste.

Peuple, populisme, histoire et définitions