background preloader

Distance critique face aux sondages

Facebook Twitter

Le Pen : les curieux 30% de Libé, et de BFM TV. Attention, "sondage exclusif" à la une de Libé : 30% des Français "n'exclueraient pas de voter Le Pen".

Le Pen : les curieux 30% de Libé, et de BFM TV

Au-delà de la faute d'orthographe (connaissez-vous le verbe "excluer" ?) , c'est le chiffre qui surprend. D'autant qu'en pages intérieures, le quotidien indique que le potentiel électoral de la candidate est plutôt de 18% (soit le même niveau que dans le dernier sondage du JDD). Comment Libé a-t-il obtenu ces 30% ? En se livrant à une addition contestable. Mais comme l'ont relevé certains blogueurs, comme Guy Birenbaum ou Bruno Roger-Petit, Libération a réussi le tour de force d'associer les 18% qui ont répondu oui aux 12% qui ont répondu "non, probablement pas". Curieux sondage donc, mais qui ne pose pas de problème à BFM TV. Un nouvel épisode de notre série : "Sondages, l'arme fatale". Primaires à gauche : « Non, les sondages ne se sont pas trompés », par les sondeurs.

Les résultats du premier tour de la « primaire citoyenne » sont désormais connus.

Primaires à gauche : « Non, les sondages ne se sont pas trompés », par les sondeurs

Force est de constater qu’une fois de plus, les astrologues des instituts de sondage ont démontré la précision de leurs prédictions. Interrogé à ce sujet sur I-Télé, Édouard Lecerf, de l’institut TNS Sofres, l’a affirmé : « Non, les sondages ne se sont pas trompés ». Vérification dans ce court article, qui ne résume pas, loin de là, le dossier consacré aux sondages qui figure dans le premier numéro de Médiacritique(s), le magazine imprimé d’Acrimed. I. Quelques chiffres pour commencer OpinionWay, 5-6 octobre 2011 : François Hollande 43 %, Martine Aubry 28 %, Arnaud Montebourg 11 %, Ségolène Royal 11 %, Manuel Valls 6 %, Jean-Michel Baylet 1 %.

Harris Interactive, 5-6 octobre 2011 : François Hollande 40 %, Martine Aubry 29 %, Arnaud Montebourg 12 %, Ségolène Royal 6 %, Manuel Valls 5 %, Jean-Michel Baylet 1 %. Sondages, Souriez, vous êtes manipulés. C’est un petit livre de 95 p. tout compris (1), ses auteurs sont Patrick Lehingue, professeur de sciences politiques, chercheur sur la politique, spécialiste de sociologie électorale ; livre : Subunda.

Sondages, Souriez, vous êtes manipulés

Coups de sonde dans l’océan des sondagesRémy Caveng, maitre de conférence en sociologie ; thèse sur les instituts de sondage : Un laboratoire du salariat libéralAlain Carrigou, agrégé d’histoire et de sciences politiques, professeur à Paris-X, collaborateur du Monde Diplomatique, site www.observatoire-des-sondages.org ; livre : L’ivresse des sondages. L'aveu. Contre les sondages, Montebourg croit en la «victoire» de ses idées. 35e sondage sur les primaires socialistes : la supercherie continue. Le trente cinquième sondage sur les primaires socialistes vient d’être publié.

35e sondage sur les primaires socialistes : la supercherie continue

Aussi aberrant que les précédents (cf.Sondages sur les primaires socialistes : le chaos). Et aussi peu innocent. Il ne faut donc jamais cesser de critiquer. 1 - Le sondage CSA-BFMTV-RMC-20Minutes (22 septembre 2011), a été effectué sur un échantillon « utile » de 835 personnes. 14 % déclarent qu’ils iront certainement voter à la primaire et 14 % probablement. Première observation : cette proportion nous donnerait plus de 12 millions d’électeurs. L’incompétence professionnelle a fait de grands progrès dans le petit commerce du sondage. La primaire socialiste, casse-tête des sondeurs. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Thomas Wieder Un "déni de démocratie", répète l'entourage de Ségolène Royal.

La primaire socialiste, casse-tête des sondeurs

Sondocratie. PRIMAIRE PS. Les inconnues de la participation - Primaire PS. A l'approche du premier tour de la primaire, l'attention se focalise sur la participation.

PRIMAIRE PS. Les inconnues de la participation - Primaire PS

Celle-ci est-elle de nature à peser sur le scrutin ? Une participation plus forte que prévue peut-elle modifier le résultat prévisible ? Pour que l'impact d'une sur-mobilisation des électeurs soit sensible, il faudrait qu'elle soit massive. Décryptage. Quel est le profil du premier cercle des votants potentiels ? Les électeurs les plus décidés, qui savent où et quand voter. Qui constitue le second cercle des électeurs ? On trouve "en réserve de la primaire", des femmes, des jeunes, des ouvriers, des ruraux. Quelles sont conséquences envisageables d'une éventuelle mobilisation de ces électeurs réservistes ? Ceux d'Arnaud Montebourg et de Manuel Valls sont les plus déterminés à se rendre aux urnes. Doit-on donc attendre des effets politiques importants d'une forte participation ? Montebourg et Valls auraient plutôt tendance à être favorisés par l'abstention.

Actualité et Communiqués - Commission des sondages (contrôle, interdiction, publication) Objectifs de la loi - Commission des sondages (opinion, election) Outre le droit de bénéficier collectivement d’une information non erronée et susceptible de maintenir libre son choix d’électeur, chaque citoyen bénéficie individuellement d’un certain nombre de droits.

Objectifs de la loi - Commission des sondages (opinion, election)

Il est d’abord libre de ne pas répondre aux sollicitations des sondeurs. En effet, la personne interrogée doit être informée de son droit de ne pas répondre. Ensuite, tout citoyen peut désormais connaitre certains des éléments que les instituts adressent à la commission afin que cette dernière puisse exercer son contrôle. En effet, une des nouveautés les plus frappantes de la modification de la loi en 2002 est l’ouverture du droit de consulter la « notice » prévue à l’article 3 de la loi. Actualité et Communiqués - Commission des sondages (contrôle, interdiction, publication) Après avoir contrôlé le sondage relatif au premier tour de l’élection présidentielle de 2012 réalisé par l’institut CSA et publié le 22 septembre 2011 par BFM TV, RMC et 20 minutes, la Commission des sondages a décidé d’ordonner, sur le fondement de l’article 9 de la loi du 19 juillet 1977, la mise au point suivante : « La méthode utilisée par l’institut CSA pour établir les intentions de vote publiées a soulevé des interrogations de la part de la commission.

Actualité et Communiqués - Commission des sondages (contrôle, interdiction, publication)

Invité à apporter des informations complémentaires, l’institut de sondage a fourni des explications qui n’ont pas paru suffisantes à la commission en ce qui concerne en particulier les « scores » attribués à certains candidats qui s’éloignent significativement de ceux résultant des redressements annoncés comme privilégiés.