Comparatifs primaires

Facebook Twitter
..: Psychologie sociale de la communication : médias et politique (Pascal marchand) [Primaires au PS] :..
Je suis assez silencieux depuis quelque temps -- ne soyez pas inquiets, je n'ai pas attrapé un cancer du pancréas ou une saleté du même genre. Lorsque ça m'arrive c'est généralement que je suis à fond dans la technologie. Je suis en train de développer des outils d'analyse du buzz, un peu comme je l'ai fait en 2006-2007 avec mon outil de suivi de la presse. Primaire: Analyse du buzz Primaire: Analyse du buzz
Politique : Ce qui sépare Montebourg des finalistes de la primaire PS
Primaire: la campagne s'est aussi déroulée sur Twitter
''Valls est à un pas de l'UMP'' (Montebourg)
Une première citoyenne Tout le monde peut voter Il s’agit de la principale difficulté de cette primaire : les citoyens ont du mal à comprendre que n’étant pas militants du PS, ils ont le droit de voter et donc de choisir entre les 6 candidats que sont Martine Aubry, Jean-Michel Baylet, François Hollande, Arnaud Montebourg, Ségolène Royal et Manuel Valls. Vous êtes de droite. Une première citoyenne
Primaire socialiste: L'heure des comptes a sonné Dimanche soir, les candidats aux primaires feront les comptes politiques. Mais, au terme de cette longue campagne, c’est déjà l’heure des comptes sonnants et trébuchants. Le parti a fait un geste, en attribuant une dotation à chaque candidat, qui est passée à la rentrée de 30.000 à 50.000 euros. Primaire socialiste: L'heure des comptes a sonné
Primaire PS : comparez les propositions des candidats
Primaire socialiste : les candidats parlent aux femmes Jusqu’à présent, les six candidats à la primaire socialiste se sont peu exprimés sur les questions relatives aux femmes. Comment mettre fin aux inégalités de salaire ? Faut-il modifier le congé parental ? Doit-on verser l’allocation familiale dès le premier enfant ? Primaire socialiste : les candidats parlent aux femmes
Primaires PS : Lequel des candidats a la main la plus verte ? Primaires PS : Lequel des candidats a la main la plus verte ? Martine Aubry, la dénucléarisée Martine Aubry a été la première a faire sa petite révolution énergétique après l'accident de Fukushima. Les écolos lui sont grés de s'être prononcés explicitement en mai pour une sortie à court terme de l'atome, d'ici 20 ou 30 ans. Un objectif ambitieux donc, qui va au-delà de ce que prévoit le projet du PS, avec une baisse de la dépendance à l'atome et une part de 23% des énergies renouvelables dans la production française. « Toutes nos positions parmi les candidats à la primaire ne sont pas exactement les mêmes. La mienne est claire : il faut une nouvelle donne énergétique », a défendu Martine Aubry début septembre. Si elle a juré, comme les autres candidats, de fermer la centrale vieillissante de Fessenheim, elle s'est en revanche refusée à se prononcer sur l'avenir de l'EPR de Flamanville.
Cela fait plusieurs semaines que je ronge mon frein en écoutant Marine Le Pen débiter ses idées nauséabondes. Si la situation de millions de Français - qui connaissent la précarité, le chômage, la pauvreté, la peur de se trouver du jour au lendemain sans emploi et donc sans ressources pour faire face à la satisfaction des besoins essentiels de leur famille- n'étaient pas si catastrophique, les divagations de Mme Le Pen pourraient éventuellement être du plus haut comique. Mais voilà il arrive un moment où, après avoir constaté le fait que comme Nicolas Sarkozy, elle s'appuie sur la peur de l'autre pour attirer un électorat quelque peu perturbé par le contexte dans lequel il vit , il faut aider tous ceux qui pourraient être attirés par les arguments fallacieux de cette dames, à comprendre qu'elle se sert d'eux et qu'en fait tous ses propos de son que leurres et mensonges. Chez Louise Chez Louise