background preloader

Philippe meirieu

Facebook Twitter

107 janvier 2016. Pedagogie innovation finalites. Philippe Meirieu : Enseigner entre « immersion culturelle » et « explicitation analytique » " Les pratiques pédagogiques sont condamnées à faire dialoguer situations d’immersion et situations d’explicitation.

Philippe Meirieu : Enseigner entre « immersion culturelle » et « explicitation analytique »

" Partant de l'exemple d'une formation d'enseignants au numérique, Philippe Meirieu revient sur ce qu'est l'acte d'enseigner : une navigation entre une culture qui donne du sens et des savoirs techniques qui permettent d'entrer dans la culture... Voilà un groupe de professeurs de collèges de toutes disciplines qui vient de participer à une formation en informatique. Philippe Meirieu : Savoir et croire : vers une « pédagogie de la laïcité » ? "Nul ne peut prétendre avoir, définitivement et une bonne fois pour toutes, séparé en catégories complètement étanches le « savoir » et le « croire »".

Philippe Meirieu : Savoir et croire : vers une « pédagogie de la laïcité » ?

Partant des travaux de Jérôme Fatet et Romuald Josserand, Philippe Meirieu réfléchit à la séparation entre science et croyance et à la façon de transmettre la laïcité. "Ce que nous savons à enseigner, c’est moins une catégorisation qu’une démarche de désintrication permanente et sans cesse inachevée. Philippe Meirieu : Pour une Ecole de l’égalité réelle. La Refondation ?

Philippe Meirieu : Pour une Ecole de l’égalité réelle

Trop de questions sont restées sans réponse, trop de réponses restent insatisfaisantes. Moment fort, l'intervention de Philippe Meirieu en clôture de l’Université d’Automne 2015 du Snuipp a été fortement appréciée des enseignants en mal de reconnaissance. Professeur en sciences de l'éducation, vice-président de la région Rhône-Alpes en charge de la formation, Philippe Meirieu a captivé les enseignants en leur parlant de la transformation de l'Ecole, celle qu''ils attendaient avec l'alternance de 2012. Philippe Meirieu : Pour une Ecole de l’égalité réelle. Conférence de Philippe Meirieu - CAPE Nord Pas-de-Calais (11 janvier 2014) Philippe Meirieu, le plaisir d'apprendre. Philippe Meirieu : "Une école qui libère et qui unit". D'abord instituteur puis professeur de philosophie et de Lettres, Philippe Meirieu est aujourd’hui professeur des universités en sciences de l’éducation à l'université LUMIERE-Lyon 2.

Philippe Meirieu : "Une école qui libère et qui unit"

Engagé à plusieurs reprises dans des chantiers importants de l’Éducation nationale, il a beaucoup travaillé sur le collège, le lycée et la formation des enseignants. Parmi ses derniers livres : Faire l’Ecole, faire la classe (ESF éditeur, 2009), Lettre aux grandes personnes sur les enfants d’aujourd’hui (Rue du Monde, 2011), Pédagogie : des lieux communs aux concepts-clés (ESF éditeur, 2013), Le plaisir d’apprendre (Autrement 2014). Une version refondue et actualisée de sa Lettre à un jeune professeur sort en librairie le 10 septembre.

Pour Ventscontraires.net, il accepté de répondre à quelques questions. Deuxième partie de cette instructive plongée au coeur de l'école. > Première partie Instruire ou éduquer : quelle doit être, selon vous, l’ambition de cette école ? Sans aucun doute. Synthese. Philippe Meirieu : Pédagogie traditionnelle, progressisme administratif et progressisme pédagogique. Jean Houssaye vient de publier, successivement, deux ouvrages importants.

Philippe Meirieu : Pédagogie traditionnelle, progressisme administratif et progressisme pédagogique

D’une part, chez ESF et en collaboration avec Le Café Pédagogique, il nous permet d’accéder à des textes aujourd’hui introuvables ou totalement inédits sur le fameux « triangle pédagogique » : cette notion – qu’il a introduite - permet, en effet, de comprendre bien des questions et des débats pédagogiques à travers un modèle qui met en relation l’élève, le maître et le savoir. On peut ainsi repérer la manière dont ces trois pôles s’articulent, identifier les situations où l’un de ces pôles « prend la place du mort » et repenser utilement, à la lumière de ces analyses des questions aussi importantes et débattues que l’autorité, le cours magistral ou la gestion des classes hétérogènes. Philippe Meirieu : L’École : une contre-société ? Lettre ouverte à Régis Debray. Dans un dossier que lui consacre l’hebdomadaire Marianne (n°946 – 5 au 11 juin 2015), Régis Debray, au cours d’un long entretien, aborde brièvement la question de l’École dont on sait à quel point elle lui tient à cœur.

Philippe Meirieu : L’École : une contre-société ? Lettre ouverte à Régis Debray

Pour avoir eu la chance d’échanger et de travailler à plusieurs prises avec Régis Debray (1), je sais que, loin des caricatures de certains publicistes, il manifeste, sur les problèmes scolaires, une salutaire exigence. Sans renoncer aux principes fondateurs auxquels il est attaché, il reste attentif à ce qui se joue dans l’entreprise pédagogique, pas si éloignée que cela, dans le fond, de la « médiologie » qu’il a créée et qui, en faisant travailler diverses spécialités sur l’impact et les enjeux de l’émergence des objets techniques dans les phénomènes culturels et civilisationnels, rejoint la « posture matérialiste » en pédagogie que promouvait Célestin Freinet et que développe aujourd’hui, par exemple, la « pédagogie institutionnelle ». «  Notre école ne tient pas ses promesses à l’égard des jeunes des milieux populaires » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Mattea Battaglia Pour le désigner, le mot qui revient le plus souvent est celui de « pédagogue ».

«  Notre école ne tient pas ses promesses à l’égard des jeunes des milieux populaires »

Philippe Meirieu est sans doute le plus lu et le plus écouté – mais pas forcément le plus suivi – par nos gouvernants. L’un des plus vilipendés, aussi, par les adversaires du « pédagogisme », coalition hétéroclite qui, de Régis Debray à Alain Finkielkraut, l’accuse (entre autres) d’avoir contribué à la baisse du niveau des élèves. Tout juste retraité de l’éducation nationale, Philippe Meirieu, 65 ans, demeure vice-président de la région Rhône-Alpes délégué à la formation tout au long de la vie. Quand on l’interroge sur son parcours, ce qu’il met d’abord en avant, c’est le fait de « n’avoir jamais perdu de vue la classe » depuis ses débuts comme instituteur, en 1969. Comment percevez-vous le « plan global » de lutte pour la défense des valeurs de la République que le gouvernement vient d’annoncer ? Meirieu_chroniques. Textes fondateurs.

Philippe Meirieu : page d'accueil du site de Philippe Meirieu co. Philippe Meirieu : le pédagogue chercheur. Philippe Meirieu : les fondamentaux. Philippe Meirieu : éducabilité et liberté. Philippe Meirieu : la manière d'enseigner. Philippe Meirieu : « l'élève au cœur du système » Philippe Meirieu : la formation des enseignants.