background preloader

Amenager

Facebook Twitter

Les pratiques d'affichage : points communs et variations selon les disciplines et les pédagogies. Humble réflexion sur un dispositif d’organisation scolaire. Humble, parce que malgré une petite expérience dans ce domaine, nous continuons à chercher collectivement.

Humble réflexion sur un dispositif d’organisation scolaire

Un postulat : les années passent, les temps de classe diminuent, les programmes sont chargés, les collègues râlent, le niveau baisse. À ma connaissance, seul Antoine Prost fait le lien entre cette chute des temps d’apprentissage et les difficultés scolaires. Pas la seule raison mais sans doute un élément sur lequel les écoles peuvent travailler. Autre constat, une récré systématiquement prolongée de 5’, cela n’arrive jamais bien sûr, ce sont 27 h perdues chaque année. Sur une scolarité en primaire, ce sont 9 semaines ! Jusqu’en 2003, comme dans beaucoup d’écoles, nos élèves étaient accueillis dans la cour. Est-ce que la classe idéale devrait ressembler à ça ? [image] 10 bonnes raisons de disposer une salle de classe en îlots. (Source de l’image : le blog de Claire Lommé « Pierre Carrée ») Quatre tables accolées permettent de disposer de plus de place.

10 bonnes raisons de disposer une salle de classe en îlots

Deux tables individuelles offrent plus d’espace qu’une table de deux. Et en prime, ça fait huit bords de table en moins pour faire tomber des trucs.Les élèves n’étant plus face au tableau mais sur le côté, cela les incite à moins le regarder s’ils ont à le faire et leur permet d’exercer davantage leur mémoire courte.Quand quatre élèves discutent entre eux, ça fait moins de bruit quand ils sont face à face que s’ils se trouvent les uns à côté des autres. Qu’ils parlent du travail ou d’autre chose.La disposition en îlots offre une certaine intimité aux élèves et leur donne l’impression d’être en petit effectif.

J'aime : J'aime chargement… La salle de classe idéale existe: elle est équipée de rocking chairs. Elèves du dernier rang, la revanche est proche: oubliez le plan rigide et le design punitif, la salle de classe de demain sera flexible, évolutive...

La salle de classe idéale existe: elle est équipée de rocking chairs

Voire inexistante. Nos salles de classe n'ont guère connu d'évolution depuis le développement des écoles primaires au XIXe siècle. D'ailleurs, la définition qu'en donne Wikipedia fleure la naphtaline: sur un plan rectangulaire, dotée de deux accès dont un sur couloir, la salle de classe française est flanquée de «vastes fenêtres» (à travers lesquelles s'échappent en pensée nombre d'élèves). Elle est équipée d'un tableau noir, blanc ou de papier –en fonction du degré de modernité de l'école– placé en hauteur, face aux élèves alignés en rang d'oignon, assis sur des chaises ergonomiquement correctes à défaut d'être réellement confortables, avachis par paire sur des tables sommaires.

Lettre des écoles maternelles N°7 : Les espaces. L'école maternelle étant le socle des apprentissages scolaires, l'enfant de 2 à 6 ans doit pouvoir y construire son métier d'élève en toute sécurité.

Lettre des écoles maternelles N°7 : Les espaces

L'aménagement des salles de classes doit offrir de multiples occasions d'expériences sensorielles et motrices.L'espace de la classe s'organise, en dehors du lieu de regroupement, en deux types d'espaces distincts dans leur fonctionnement : les coins jeux d'une part et les espaces d'activités d'autre part. Dans les deux cas, il s'agit de lieux aménagés et organisés par l'adulte, assortis de règles de vie, de règles de fonctionnement, et répondant à des intentions pédagogiques, visant des apprentissages.

La complexité d'un aménagement des espaces dépend de la combinaison de paramètres : les besoins évolutifs des élèves et l'organisation pédagogique (classe d'âge ou multi niveaux), le projet de l'enseignant, le cadre institutionnel, les espaces, le mobilier. Type d'événement : 1Degré - Ressources pédagogiques. Les espaces de la classe (fiches)- Académie de Poitiers. Espace classe ecole maternelle. Dossier thématique : les transitions scolaires. La rentrée représente pour plusieurs élèves une étape particulièrement stressante quand elle rime avec transition scolaire.

Dossier thématique : les transitions scolaires

Le passage de la maison ou de la garderie au préscolaire constitue souvent la première transition vécue par l’enfant. Les parents jouent un rôle déterminant pendant cette période – et pendant les autres transitions à venir – en préparant l’enfant et en l’accompagnant dans cette nouvelle ère de son développement. À l’instar des parents, les enseignants et les directions d’écoles peuvent contribuer au succès de l’adaptation de l’élève. Pour la rentrée 2010, le RIRE a préparé un dossier sur ce thème à l’intention de ces acteurs. Ils y trouveront de la documentation, dont plusieurs ressources en lien avec la recherche, que le RIRE a sélectionnée parmi ses signets. L’entrée au préscolaire-primaire « L’objectif principal du présent fascicule consiste à examiner l’association prédictive entre la préparation scolaire et le rendement scolaire au début du primaire. [...]

Organisation spatiale de la classe. Une collègue de l’académie de Grenoble propose un retour de son expérience de travail en îlot dans la classe.

Organisation spatiale de la classe

C’est à lire ici. J’ai utilisé ce dispositif lors de ma tentative de mise ne oeuvre de la pédagogie Freinet et c’est vrai que cela fonctionne bien : à la fois pour les élèves qui peuvent ainsi collaborer mais aussi par le professeur qui peut passer facilement d’îlot en îlot. Pour le cours « classique », je crois que la disposition en « U » peut être intéressante. Et pour la classe inversée, le dispositif en carré pour un travail en classe entière ou bien en îlot pour des groupes. J'aime : J'aime chargement… Ce contenu a été publié dans Liens divers, Pédagogie. Mettre une classe en îlots au lycée.

Travailler en îlots. Nous profitons de la sortie du livre de Marie Rivoire sur le travail en îlots pour lancer une discussion sur les conditions d’un travail de groupes réussi.

Travailler en îlots

Deux réactions à ce livre sont à découvrir : une recension élogieuse, par Raoul Pantanella. Et le document à charge contre ce mode de travail, d’un groupe de chercheurs, Christian Puren, Maria-Alice Médioni, Eddy Sebahi. Et vous, qu’en pensez-vous ? Nous souhaitons que ce soit l’occasion de nous poser cette question : à quelles conditions le travail par groupes peut-il être efficace et faire progresser tous les élèves ? Aménager autrement sa salle de classe : une clé de la réussite des élèves. Depuis le début de l’année scolaire, j’ai pris l’habitude de m’exiler dans d’autres salles que la mienne.

Aménager autrement sa salle de classe : une clé de la réussite des élèves

J’ai enseigné dans la classe de mon collègue d’Arts plastiques, au CDI, en salle informatique, dans la salle polyvalente, dans une prairie surplombant la ville ou dans les couloirs des musées. L’activité menée avec les élèves justifie de changer d’espace de travail. Débat argumenté, lecture de paysage, cours magistral, travail de groupes, TICE, atelier artistique : le panel des activités pédagogiques nécessite un équipement et une configuration de l’espace spécifiques. Sortir de sa classe, c’est une respiration bénéfique aux professeurs comme aux élèves. On change d’air, d’autres adultes interviennent (professeur-documentaliste, médiateur culturel, artiste) et notre pratique s’enrichit.