background preloader

Narcolepsie

Facebook Twitter

Problematique. Narcolepsie : médicaments ou psychothérapie ? Comprendre la narcolepsie. La narcolepsie. Ma vie - Ma vie - Je suis narcoleptique, Je suis enceinte et ma mère a. Narcolepsie-FRfrPro3637.pdf (Objet application/pdf) Narcolepsie. Narcolepsie - Site web de Jacques Prestreau. Contribution de Jacques Prestreau, narcoleptique, à Wikipédia, l'encyclopédie libre. Nota : depuis ma rédaction de ce texte en 2006, chaque page (celle dans Wikipédia et celle ici sous vos yeux) a évolué de façon totalement indépendante car il est impossible sur Wikidepia, où n'importe qui peut modifier n'importe quoi, de maintenir durablement une page où les informations sont vraiment le fruit d'un travail documentaire personnel. Dans Wikipedia, ce que l'un écrit avec rigueur et connaissance approfondie du sujet peut être effacé (voire pollué ou modifié) par n'importe qui d'autre... et sans même être nécessairement identifiable (vous pouvez modifier une page de Wikipedia sans même avoir le moindre compte de rédacteur Wikipedia).

La page dans Wikipedia vit sa propre vie et s'écartera nécessairement de plus en plus de celle sous vos yeux. La conséquence est que je ne garantis donc que la rigueur des informations de la page qui se trouve ici sous vos yeux. 1 Prévalence de la narcolepsie. Les traitements de la narcolepsie. Les traitements de la narcolepsie visent à soulager les symptômes et à restaurer la qualité de vie. Il n’existe pas aujourd’hui de traitement visant à corriger les causes de cette maladie. Les traitements de l’hypersomnolence Deux médicaments psychostimulants, le modafinil (Modiodal) et l’oxybate de sodium (Xyrem), sont utilisés chez l’adulte pour traiter la narcolepsie (ou l’hypersomnie dans le cas du modafinil).

Ils sont prescrits lorsque la vie du patient est perturbée par des épisodes de sommeil irrépressible. L’oxybate de sodium est réservé aux patients qui connaissent des crises de cataplexie. L’usage de ces médicaments est très réglementé et la première prescription doit se faire obligatoirement en milieu hospitalier. Le traitement des crises de cataplexie Lorsque les crises de cataplexie ne sont pas soulagées par les traitements de l’hypersomnolence (en particulier, l’oxybate de sodium), le médecin peut prescrire des médicaments habituellement administrés contre la dépression. MODIODAL - Modafinil - Posologie, Effets secondaires, Grossesse. Les effets indésirables suivants ont été reportés lors des essais cliniques et / ou après la mise sur le marché de Modiodal. La fréquence des effets indésirables considérés comme ayant au moins une relation possible avec le traitement dans les essais cliniques conduits chez 1 561 patients prenant le modafinil sont présentés selon la convention suivante : · très fréquent (≥1/10), · fréquent (≥1/100, <1/10), · peu fréquent (≥ 1/1 000, < 1/100), · fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

L'effet indésirable le plus fréquemment rapporté est la céphalée, qui touche environ 21 % des patients. Elle est d'intensité légère ou modérée, dose-dépendante, et disparaît en quelques jours. Infections et infestations Peu fréquent : pharyngite, sinusite. Affections hématologiques et du système lymphatique Peu fréquent : éosinophilie, leucopénie. Affections du système immunitaire Peu fréquent : réaction allergique mineure (par exemple symptômes de rhinite allergique). Modafinil. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le dosage varie d'une fois 100 mg par jour à deux fois 200 mg par jour (le second environ quatre heures après l'éveil), et est plus effectif sur les usagers naïfs. La demi-vie dans le corps humain est d'environ quinze heures.

Parmi les nombreux effets indésirables répertoriés seul le mal de tête était statistiquement significatif avec une augmentation de cinq %, les autres étant d'environ un pour cent supérieurs au placebo. L'effet stimulateur central du modafinil dépend de la dose et du temps. L'effet tend à être augmenté par la chloration mais réduit par la méthylation. Le modafinil bloque la recapture de la noradrénaline par les terminaux noradrénergiques sur les neurones provoquant le sommeil du noyau ventrolatéral préoptique. [réf. nécessaire]. Notes et références[modifier | modifier le code] ↑ Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 » [archive], sur www.chem.qmul.ac.uk.↑ DE2809625, LAFON LABOR, L.

Médicament Xyrem : Indications, Posologie, Contre indications, Effets indésirables. 1s_3-a_et_b-chou_rouge. Méthylphénidate. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le méthylphénidate ou MPH, est un médicament psychostimulant de la classe des pipéridines[2]. Sa principale indication est le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). On le retrouve dans différents médicaments sous les noms commerciaux de Ritaline (Rilatine en Belgique, Ritalin au Québec), Concerta, Quasym ou Equasim, Focalin (forme dextrogyre) et Medikinet. Historique[modifier | modifier le code] Comprimés de Ritalin dosés à 20 mg. C'est au début des années 1960 qu'il est utilisé pour soigner des enfants et des adultes atteints de Trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Législation[modifier | modifier le code] En tant que dérivé pipéridique, le méthylphénidate (MPH) est répertorié par la Convention sur les substances psychotropes de 1971, ce qui en fait un produit contrôlé dans la plupart des pays.

Pharmacologie[modifier | modifier le code] Indications[modifier | modifier le code] Acide gamma-hydroxybutyrique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'acide 4-hydroxybutanoïque ou gamma-hydroxybutyrate ou GHB est un psychotrope dépresseur, utilisé à des fins médicales ou à des fins détournées (parfois comme « drogue de viol »). Découvert par les laboratoires Balmer & CO, il est produit physiologiquement dans le cerveau des mammifères et sa structure chimique est très proche du neurotransmetteur GABA[3]. Historique[modifier | modifier le code] Le GHB est synthétisé pour la première fois au début des années 1920 mais ne rencontre aucune application scientifique ni pharmaceutique. En 1961, Henri Laborit, au cours de ses études sur le neurotransmetteur GABA, le synthétise de nouveau[3].

Il est utilisé dans les années 1960 comme anesthésique hypnotique. Chimie[modifier | modifier le code] Synthèse[modifier | modifier le code] Le GHB est un dérivé du GBL (gamma-butyrolactone). Synthèse endogène[modifier | modifier le code] Pharmacologie[modifier | modifier le code] Ses usages détournés sont[3] : Narcolepsie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Lorsqu'un patient atteint de narcolepsie s'endort, il fait généralement l'expérience d'un sommeil paradoxal durant une dizaine de minutes ; alors que la vaste majorité des individus n'atteignent le sommeil paradoxal qu'après 90 minutes. Un autre problème surgissant chez les patients atteint de narcolepsie est la cataplexie, une faiblesse musculaire soudaine ressentie lors d'une période d'émotions fortes[1]. Ces émotions se manifestent souvent par des faiblesses musculaires allant d'un relâchement des muscles faciaux à peine perceptible à l'abandon de la mâchoire ou de la tête, une faiblesse au niveau des genoux, ou un effondrement total.

Habituellement, le langage et la vision sont troublés (double vision, incapacité à se concentrer) mais l'ouïe et la conscience restent normales. La narcolepsie est un trouble d'origine neurobiologique du sommeil. Histoire et société[modifier | modifier le code] Historique[modifier | modifier le code] Qu'est-ce que la narcolepsie? (définition, symptômes, diagnostic) 1. cataplexie, c'est-à-dire brefs épisodes (quelques secondes à quelques minutes) de perte soudaine du tonus musculaire, le plus souvent en rapport avec une émotion intense. 2. intrusion récurrente d'éléments du sommeil paradoxal lors des transitions veille-sommeil se manifestant par des hallucinations hypnopompiques (à l'éveil) ou hypnagogiques (à l'endormissement) ou par des paralysies du sommeil en début ou en fin d'épisodes de sommeil.

C. La perturbation n'est pas liée aux effets physiologiques directs d'une substance ou d'une affection médicale générale. La somnolence diminue généralement après une attaque de sommeil, pour réapparaître rapidement quelques heures plus tard. Les épisodes de sommeil (entre 2 et 6 par jour) durent généralement 10 à 20 minutes mais peuvent durer jusqu'à une heure. La somnolence excessive est généralement exacerbée dans des situations où les niveaux de stimulation et d'activité sont peu élevés (par exemple, en lisant ou en regardant la télévision).

Narcolepsie et autres troubles du sommeil - DEF.pdf (Objet application/pdf) 1.2- La narcolepsie - TPE 1ereS3, le sommeil. Narcolepsie-Cataplexie : une maladie paradoxale. Somnolences diurnes excessives, incontrôlables, pertes de tonus musculaire lorsque tu ris, te mets en colère... Autant de symptômes de cette maladie génétique trop peu connue, tant du " grand public " que du milieu médical. Le site Web de l'Université de Lyon 1 consacre déjà un certains nombre d'articles très détaillés à cette maladie. J'espère que nous contribuerons nous aussi, par des informations complémentaires, à réduire le nombre beaucoup trop élevé (entre 30 et 50.000) de malades qui s'ignorent. N'hésite pas à nous contacter pour plus d'informations, tant sur les symptômes que sur les traitements, les lieux de diagnostics, ou toute autre question. S'endormir n'importe où, n'importe quand, n'importe comment peut, certes, prêter à rire, mais en réfléchissant un peu on comprend rapidement que les gens atteints de Narcolepsie, eux, n'ont pas toujours envie d'en rire...

Les symptômes Somnolence diurne excessive Cataplexie Hallucinations hypnagogiques Paralysies du sommeil Les traitements. Le sommeil et ses troubles. Dossier réalisé en collaboration avec Pierre-Hervé Luppi (Unité Inserm 1028 ) et Isabelle Arnulf (Unité Inserm 975 /Unité des pathologies du sommeil à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière) - Novembre 2011. Qu’est-ce que le sommeil ? Le sommeil s’oppose à l’éveil.

Il fait intervenir différents mécanismes cérébraux qui régulent le rythme jour / nuit, la durée quotidienne de sommeil et sa qualité. Il existe plusieurs stades qui se caractérisent chacun par un niveau d’activité cérébrale et musculaire. Les différents stades du sommeil La structure du sommeil est connue depuis une cinquantaine d'années. Il en existe deux types : lent (activité cérébrale ralentie) et paradoxal (activité cérébrale intense) . © Inserm Activations des zones du cerveau (en rouge et jaune) lors des différentes phases de sommeil, observées par électroencéphalogramme (EEG) L’alternance jour / nuit Dormir la nuit et veiller le jour est possible grâce à une horloge biologique interne modulée par des facteurs environnementaux. Vos droits - Permis de conduire. ( ) L'arrêté du 21 décembre 2005 indique que, en plus d'avoir des connaissances techniques ou civiques, le conducteur doit aussi avoir les capacités médicales de conduire.

"Tout conducteur de véhicule doit se tenir constamment en état de position d'exécuter commodément et sans délais toutes les manœuvres qui lui incombent (art R.412-6 du code de la route). Il fixe la liste des affections médicales (maladies) incompatibles avec l'obtention ou le maintien du permis de conduire ou autorisant la délivrance d'un permis de conduire à validité limitée, il indique que la somnolence excessive peut provenir d'insomnie : d'une origine comportementale, de maladies organiques, de troubles psychiatriques, L'arrêté définit deux grands groupes de conducteurs avec des conséquences différentes : 1 - les conducteurs du groupe LEGER (permis A, B, ou E(B)), 2 - les conducteurs du groupe LOURD (permis C, D, E(C), ou E(D)), plus les conducteurs professionnels : Le texte de 1997.

Accueil. Narcolepsie-FRfrPub3637.pdf (Objet application/pdf) Narcolepsie : un gène protecteur identifié | VulgarizVulgariz. Cette découverte fait l’objet d’une publication dans la revue scientifique Nature Genetics. La narcolepsie se traduit par une somnolence handicapante. Le patient souffre d’un endormissement diurne involontaire pouvant survenir à tout moment ainsi que de pertes du tonus musculaire (cataplexie) en cas de fortes émotions, par exemple lors d’un fou rire. Maladie rare, la narcolepsie touche 1 individu sur 2000. Malgré sa faible prévalence, la narcolepsie intéresse fortement les chercheurs. L’élucidation des mécanismes responsables de son déclenchement devrait en effet permettre de mieux comprendre le fonctionnement du sommeil normal. Maladie auto-immune ou quand l’organisme est attaqué par erreur Les premières études de la narcolepsie remontent à la fin du 19ème siècle. Le professeur Mehdi Tafti s’intéresse depuis vingt-cinq ans à la narcolepsie et représente une référence mondiale en matière d’études génétiques du sommeil et de ses troubles.

Détaille Mehdi Tafti. s’enthousiasme le professeur. Découverte du gène de la narcolepsie. Le meeting de Dresde a été marqué par deux articles récents qui ont montré que la dysfonction d'un système de neurones contenant des peptides nommés orexines ou hypocretines chez la souris ou le chien entraîne l'apparition de narcolepsie (Lin et al., 1999, Chemelli et al., 1999 , revue de Siegel, 1999). La première équipe a mis en évidence une délétion du récepteur 2 aux orexines chez les dobermans et les labradors narcoleptiques. L'autre équipe a créé un souris knock-out des orexines. Ces souris présentent des attaques narcoleptiques. De plus, très récemment, Nishino et al. (2000) ont observé que l'hypocretin-1 était indétectable dans le liquide céphalorachidien des patients narcoleptiques. L'ensemble de ces résultats ouvrent un vaste champ d'investigation sur la narcolepsie et son traitement chez l'Homme.

La narcolepsie existe également chez les chevaux, les vaches et les chiens. Que sont les orexines? Quel est le rôle des orexines dans la narcolepsie? Orexines et narcolepsie humaine ? La Narcolepsie. * Consultations des troubles du sommeil CMPA CHU de Clermont Ferrand BP 69 63003 Clermont Ferrand ** Consultations des troubles du sommeil Hôpital A. Charial 69340 Francheville La narcolepsie, ou maladie de Gélineau, est caractérisée par des accès de sommeil, une cataplexie, des hallucinations hypnagogiques et des paralysies du sommeil.

L'endormissement en stade paradoxal, signe majeur, est révélé par les enregistrements polygraphiques. La prévalence de la narcolepsie est évaluée à 0,05 % (5). La somnolence diurne et la cataplexie, deux symptômes cardinaux Le diagnostic de la narcolepsie est essentiellement clinique. La somnolence diurne se manifeste par des accès irrépressibles de sommeil qui se succèdent au cours de la journée. Les examens complémentaires permettent de trancher L'agenda de sommeil (1) donne une vue globale du sommeil diurne et nocturne du patient. Le syndrome de Kleine Levin est une affection rare rencontrée surtout chez l'adolescent de sexe masculin. L'essentiel. Gélineau (syndrome de)