background preloader

Bisphenola

Facebook Twitter

Le bisphénol A banni de France. Le perturbateur endocrinien est désormais interdit dans tous les contenants alimentaires. Une décision très politique. Boîtes de conserve, cannettes de soda, bonbonnes d'eau: depuis jeudi, tous ces «contenants alimentaires» ne peuvent plus contenir de bisphénol A (BPA), un perturbateur endocrinien utilisé pour fabriquer les plastiques durs et transparents type polycarbonate et les résines couvrant l'intérieur des boîtes métalliques. La loi passée le 24 décembre 2012 suspend la fabrication, l'importation, l'exportation et la mise sur le marché de tout contenant ou ustensile comportant du BPA à partir du 1er janvier 2015. Les consommateurs vont pourtant continuer à trouver des produits avec BPA pendant quelques mois, puisque ceux qui se trouvent déjà en magasin ou en stockage ne seront pas rappelés.

Les produits destinés aux nourrissons et où figurait du BPA étaient déjà interdits. La France devient ainsi le premier pays du monde à interdire aussi largement le bisphénol A. Pour contourner la loi, les industriels ont remplacé le bisphénol A par un composé aussi nocif, le bisphénol S - DocBuzz. Selon plusieurs études, il apparait que les alternatives au bisphénol A comme les bisphénols S et F auraient des effets sanitaires aussi délétères que le bisphénol A qu’ils remplacent dorénavant. Le combat de 20 ans contre les perturbateurs endocriniens et en particulier contre le bisphénol A n’aurait donc servi à rien.

Intoxications humaines et environnementales peuvent se poursuivre impunément? En France, depuis le 1er janvier 2015, du fait des effets démontrés du Bisphenol A sur la santé humaine, la fabrication, l’exportation, l’importation et la mise sur le marché de tout conditionnement alimentaire contenant du bisphénol A est interdite. Les industriels ont donc trouvé des composants pour le remplacer. Une équipe française menée par Soria Eladak (Université Paris Diderot/Sorbonne/CEA/Inserm U967) a évaluée les effets de ces nouveaux bisphénols sur la fonction reproductrice en mesurant ses effets sur les testicules foetaux humains, et animaux. Rapport bpa juin 2010 v2. La sécurité du bisphénol A pour le système immunitaire doit être réexaminée. L'EFSA met en place un groupe de travail composé d'experts internationaux pour évaluer de nouveaux éléments scientifiques sur les effets potentiels du bisphénol A (BPA) sur le système immunitaire.

C’est suite à la publication d'un rapport soulevant des questions sur les effets du BPA pour le système immunitaire des fœtus et des jeunes enfants que l’EFSA entreprend cet examen. Ce rapport, préparé par l’Institut national néerlandais pour la santé publique et l’environnement (RIVM), analyse de manière critique deux études par Menard et al.(2014) décrivant les effets prénataux et périnataux du BPA sur le système immunitaire ; ces études n’avaient pas encore été publiées lorsque l’EFSA avait passé en revue la littérature scientifique disponible pour son évaluation des risques du BPA en 2014.

Le rapport recommande de promouvoir la recherche sur des alternatives au BPA et de conseiller aux consommateurs de réduire leur exposition au BPA via leur alimentation et les autres sources d’exposition. Les restrictions contre le bisphénol A se confirment. Posté le 12 janvier 2017 par pierre Thouverez Décryptage Validation de la mesure de sauvegarde française contre le Bpa par le Conseil d'Etat, restriction européenne dans les papiers thermiques, demande d'évaluation pour le bisphénol S, et sortie d'un label “sans phénols ajoutés” par l'Ineris.

Les Bisphénols, en particulier le A, ne sont pas à la fête. Un règlement de l’Union européenne adopté au titre de Reach fixe une restriction pour la mise sur le marché des papiers thermiques contenant du bisphénol A (BPA). D’autres bisphénols sont susceptibles d’être sur la sellette à l’avenir. Un label sans phénols ajoutés Dans le cadre de cette suspicion envers les bisphénols et les phénols en général, l’Ineris a de son côté développé un label “sans phénol ajouté” à destination des fabricants et utilisateurs de papiers thermiques.

Plastics Europe contre DGCCRF : match nul ? Sophie Hoguin. Le bisphénol A, maintenant interdit, est remplacé par d'autres bisphénols tout aussi dangereux. 23 201 lectures / 27 commentaires20 janvier 2015 ; révision : 05 juin 2015, 16 h 13 Un biberon en verre qui ne contient pas de bisphénol© Christophe Magdelaine / www.notre-planete.info - Licence : Tous droits réservés Avec l'interdiction étendue du bisphénol A aux récipients alimentaires, on pensait être débarrassé de ses risques sur la santé. Que nenni ! Le bisphénol F et le bisphénol S, substituts du bisphénol A dans certaines applications, ont le même effet négatif sur le testicule fœtal humain que celui du bisphénol A. C'est ce que viennent de démontrer des chercheurs de l'Unité mixte de recherche 967 « Cellules souches, Radiations et instabilité génétique » (CEA/Inserm/université Paris Diderot)[1] avec la même méthode in vitro qui avait permis à l'équipe d'analyser, en 2012, l'effet négatif du bisphénol A sur le testicule[2].

Le bisphénol A et ses risques sur la santé Le bisphénol A est un composé chimique qui entre dans la composition de plastiques et de résines. Notes. Bisphénol A | Anses. L'article a été ajouté à votre bibliothèque Mis à jour le 27/01/2017 Travaux de l’Anses sur les usages et effets, recommandations Mots-clés : Bisphénol A (BPA), Perturbateurs endocriniens, Substitution (substances chimiques dangereuses), Contaminants de l'alimentation, Matériaux au contact des aliments (MCDA), Risques chimiques Le bisphénol A est une substance chimique de synthèse. L’Anses a identifié, en France, près d’une soixantaine de secteurs d’activité potentiellement utilisateurs de cette substance. Qu’est-ce que le bisphénol A ? Le bisphénol A est une substance chimique de synthèse utilisée depuis plus de 50 ans. L’Anses, dans le cadre de ses travaux, a réalisé une étude de filières en 2011 dont l’objectif était d’identifier de manière plus systématique les secteurs d’activité et in fine les produits et articles de consommation concernés par l’utilisation de bisphénol A.

Usages et effets sanitaires du bisphénol A Le travail de l’Anses Recommandations. Avantages. EN BPA applications 2.

CHIM2009sa0331Ra 3. Note1012 fr. Le BPA, c'est quoi ? | Le Bisphénol A : de l'innovation industrielle à la controverse sanitaire. Le bisphénol A (C15H16O2) ou BPA est une molécule organique. Le composé comprend deux groupes similaires au phénol et un équivalent d'acétone. Originellement classée comme une hormone, la molécule est aujourd’hui principalement utilisée en plasturgie. Elle est par exemple le monomère nécessaire à la fabrication du polycarbonate (PC), un plastique très répandu.

En termes chimiques, « le polycarbonate est un polymère issu de la polycondensation du bisphénol A et d'un carbonate ou du phosgène, ou par transestérification », ce qui signifie que cette matière plastique est constituée de longs enchaînements de bisphénol A et de phosgène. Sa réaction de synthétisation est détaillée ci-dessous : Cette réaction est répétée de nombreuses fois pour former un chaîne polymérisée, une fibre de plastique à base de bisphénol A. Quel est donc le problème du bisphénol A ?

En 2008, plus de 90% des biberons contenaient du bisphénol A.