Wikipedia

Facebook Twitter

Démocratie directe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Démocratie directe

La démocratie directe est un régime politique dans lequel les citoyens exercent directement le pouvoir, sans l'intermédiaire de représentants. Initialement équivalente au concept de démocratie (depuis l'antiquité grecque jusqu'au milieu du XIIIe siècle), c'est la qualification progressive des régimes représentatifs comme démocraties qui conduisit à l'usage du qualificatif « directe ». Appliquée au seul secteur économique, la démocratie directe est souvent appelée autogestion. La démocratie athénienne , au VIe siècle av. J. Les théoriciens et les activistes anarchistes, dont ceux appartenant au courant du socialisme libertaire, font aussi partie des défenseurs notables de la démocratie directe (comme alternative au parlementarisme qu'ils critiquent sévèrement), en l'élargissant au domaine de la production (autogestion, démocratie économique...) Lac Vostok. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lac Vostok

Pour les articles homonymes, voir Vostok. Le lac Vostok (en russe : Озеро Восто́к) est le plus grand des 140 lacs subglaciaires de l'Antarctique[1]. Il se situe en dessous de la station soviétique puis russe de Vostok, dont la surface de l'inlandsis se situe à cet endroit à 3 488 m d'altitude. Résonances de Schumann.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Résonances de Schumann

Elles sont nommées d'après le physicien allemand Winfried Otto Schumann qui les prédit dans les années 1950. Elles furent observées dans les années 1960. Prédiction et observation[modifier | modifier le code] Biosphère. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Biosphère

Brookings Report. Brookings Institution. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Brookings Institution

La Brookings Institution est un think tank américain ayant son siège à Washington, D.C.[1] ; c'est l'un des plus anciens think tanks, spécialisé dans la recherche et la formation dans les domaines des sciences sociales, essentiellement en économie, en politiques urbaines, gouvernance, affaires étrangères, économie mondiale et développement[2]. Description[modifier | modifier le code] Elle s'est donnée pour mission de « fournir des recommandations imaginatives et pratiques sur trois grands points : affermir la démocratie américaine ; améliorer le bien-être économique et social, la sécurité et les opportunités de tous les Américains ; et de sécuriser un système international plus ouvert, plus sûr, plus prospère et coopératif. » Le Journal Foreign Policy a classé cette institution comme étant la première des think tanks américains en 2009[4].

Son président actuel Strobe Talbott fut ministre adjoint des affaires étrangères de Bill Clinton. Avaaz.org. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Avaaz.org

Avaaz Notes Avaaz.org est une organisation non gouvernementale internationale de cybermilitantisme, fondée en 2007. Se présentant comme une « communauté démocratique supranationale », elle déclare vouloir encourager les citoyens du monde entier à se mobiliser sur diverses questions internationales, comme le changement climatique, les droits de l'homme, la corruption ou la pauvreté. Université de Princeton. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Université de Princeton

Bibliothèques et musée[modifier | modifier le code] Les bibliothèques de l'université de Princeton comptent au total 11 millions de documents, dont 6 millions de livres reliés. Université de Princeton. Project for the New American Century. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Project for the New American Century

Le Project for the New American Century (Projet pour le Nouveau Siècle Américain, PNAC) est un think tank néoconservateur américain ayant fonctionné de 1997 à 2006. Cet organisme qui se présente comme une organisation d'éducation à but non lucratif, a été fondé au début de l'année 1997 par William Kristol et Robert Kagan. L'objectif affiché du PNAC est de promouvoir le leadership mondial des États-Unis. Le PNAC pose en principe fondamental la considération selon laquelle le « leadership américain est à la fois bon pour l'Amérique et bon pour le monde » et apporte son soutien pour une « politique reaganienne de puissance militaire et de clarté morale ». Cette organisation a exercé une forte influence sur les hauts fonctionnaires du gouvernement des États-Unis durant les mandats du président américain George W. Carlyle group.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carlyle group

Carlyle Group. Économie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Économie

Cependant, le mot est polysémique. L’économie est le concept étudié par les sciences économiques, celles-ci prenant appui sur des théories économiques, et sur la gestion pour sa mise en pratique. Le terme d'« économie » (economics en anglais), au sens uniquement d'économie politique, a été popularisé par les économistes néoclassiques tel qu'Alfred Marshall. Le mot « économie » devient alors, de façon concise, synonyme de « science économique » et peut être considéré comme substitut de l'expression « économie politique »[1],[2]. Cela correspond à l'influence notable des méthodes mathématiques utilisées dans le domaine des sciences naturelles[3].

Fondation Rockefeller. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire[modifier | modifier le code] Gardant le souvenir du conseil que lui avait donné sa mère, le magnat du pétrole John D. Rockefeller créa en 1913 la Fondation Rockefeller, destinée à promouvoir le progrès scientifique dans tous les pays du monde. Celle-ci permit à l'époque de développer les écoles noires dans le sud des États-Unis[1] mais aussi à John D.

Rockefeller de redorer son image alors que sa compagnie la Standard Oil était accusée de faire des profits illicites en s'appropriant des terres, en les polluant, sa société de raffinage et de distribution de pétrole ayant de plus acquis une position monopolistique et étant alors poursuivie par la Sherman Anti-Trust Act qui menaçait de la démanteler[2]. Après le massacre de Ludlow (avril 1914), la Fondation crée le Département des relations industrielles, visant à mieux comprendre les mouvements sociaux. National Endowment for Democracy. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir NED.

National Endowment for Democracy Le National Endowment for Democracy (NED) (en français, Fondation nationale pour la démocratie) est une fondation privée à but non lucratif des États-Unis dont l'objectif déclaré est le renforcement et le progrès des institutions démocratiques à travers le monde[1]. Elle a été fondée en 1983 et la plus grande part de ses fonds provient du département d'État des États-Unis, avec approbation du Congrès. La NED publie le Journal of Democracy (en), diffusé mondialement, et Encuentro de la Cultura Cubana, un trimestriel spécialement publié pour Cuba, ainsi que des livres collectifs.

Personnalités