background preloader

BioArt

Facebook Twitter

Bio-art. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le bio-art décrit une évolution récente de l'art contemporain, prenant pour medium les ressources plastiques offertes par les biotechnologies. Culture de tissus vivants (Art orienté objet), modifications génétiques (Eduardo Kac), morphologiques (Marta de Menezes), constructions analytiques et biomécaniques (Symbiotica) ont toutes été exploitées par des artistes qui s'approprient des techniques et des thèmes de réflexion très controversés aujourd'hui. Ces expérimentations sont parfois en relation avec le propre corps de l'artiste (culture de sa propre peau, transfusion de sang de cheval rendu compatible…), et mettent à nu les peurs traditionnellement inspirées par la technologie.

Le bio-artiste le plus connu est sans doute Eduardo Kac, dont la « création » de la lapine Alba avec l'INRA a été très médiatisée. Bio-artistes[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] (en) Jens Hauser (ed.). sk-interfaces. Le bio-art – du vivant dans l'art!

Récemment apparut le bio-art prend pour médium les biotechnologies. Les changements sociaux induits par les découvertes scientifiques et technologiques de ces dernières décennies, notamment en matière de biologie et d’informatique, ont fait émerger ces nouvelles pratiques artistiques. Voici un croisement entre l’art et la science, des frontières qui nous échappent parfois et suscitent pas mal de controverses.

On y retrouve nos peurs face à l’évolution technologique car la question que ce mouvement met à jour est de savoir jusqu’où irons-nous dans les manipulations du vivant ? Aux portes de la science fiction, un art bien réel Ici se mêlent la biologie, la génétique, la biophysique, la microbiologie, l’informatique et de nouvelles technologies de l’ordre de la robotique parfois. L’artiste, non sans rappeler le célèbre Frankenstein crée des organismes, les utilise, il peut impliquer son propre corps par une culture de sa peau par exemple.

Un mouvement qui dérange S.