Social commerce

Facebook Twitter
Le crowdfunding, planche de salut des créateurs ? par Sébastien Lachaussée - Chronique e-Business Le crowdfunding, aussi appelé production communautaire, production participative ou financement participatif, est un système de « financement par la foule » via des sites web communautaires permettant aux internautes de soutenir financièrement un projet artistique. Le plus célèbre site de financement communautaire dans le domaine artistique est le site My Major Company spécialisé dans la musique qui a notamment révélé l’artiste « Grégoire ». Ces sites permettent de donner une chance aux artistes qui n’auraient pas été repérés par les majors de financer leurs projets musicaux. Le crowdfunding, planche de salut des créateurs ? par Sébastien Lachaussée - Chronique e-Business
social gaming

case studie

L’un des principaux besoins, évoqué par les décideurs interrogés par MARKESS International dans le cadre de sa dernière étude sur les évolutions du poste de travail avec la mobilité, porte sur la virtualisation des environnements associés. Près des deux tiers d’entre eux précisent en effet avoir des projets de virtualisation des postes de travail d’ici 2015. En 2013, et sur l’échantillon d’organisations interrogées, la part des environnements de travail des collaborateurs déjà virtualisés est estimée à environ 21% de l’ensemble du parc installé. Elle devrait plus que doubler d’ici 2015. Grâce à des solutions matérielles et logicielles appropriées, la virtualisation permet de "faire fonctionner sur une seule machine plusieurs systèmes d'exploitation et/ou applications, séparément les uns des autres, comme s'ils fonctionnaient sur des machines physiques distinctes". MARKESS News MARKESS News
[Infographie] Le coût du marketing sur Facebook Coût par clic, coût par like… Avec 800M de consommateurs potentiels, Facebook est devenue « The place to be » en terme de marketing. L’infographie suivante, réalisée par l’équipe de Flowtown, nous donne un aperçu du coût des stratégies marketing déployées sur la plateforme. A titre d’exemple, obtenir un fan Facebook coûterait en moyenne 1,07$. (0,79 €). Parmi les autres chiffres clefs : Avoir 20 000 fans coûterait donc 21 900 $.300 000 fans coûterait 321 000 $.Le coût par clic varierait pour sa part en fonction des secteurs. Cela irait de 0,31$ pour le e-commerce à 1,27$ pour les services de santé, en passant par 0,53$ pour le secteur de la restauration et 0,82$ pour celui des télécommunications. [Infographie] Le coût du marketing sur Facebook
Médias sociaux, vidéos online, mobiles, e-commerce… Les prévisions 2012 de ComScore
Nous l’avons vu lors d’une précédente tribune : le graphe a l’avantage de pouvoir représenter l’intégralité des objets et des relations entre les objets au sein d’un site web: - Les objets sont les produits, les clients, les pages de contenu, - Les relations sont par exemple les achats ou les amis (les parrainages) L’une des applications évidentes du graphe n’est autre que la recommandation, particulièrement à l’heure de la big data. Recommandation : les avantages du graphe Le graphe apporte de la profondeur et de la pertinence Recommandation sociale : et si vous passiez au graphe privé Recommandation sociale : et si vous passiez au graphe privé
D’après une étude menée par la société américaine JanRain spécialisée dans le développement de solutions de social media pour plus de 365 000 sites, de plus de plus d’internautes s’enregistrent et se connectent sur les sites de e-commerce avec leurs infos d’identification de leur profil Facebook ou de leur messagerie. Au 4ème trimestre 2012 55% des consommateurs aux US le feraient avec les infos de leur profil Facebook, un boom de 50% par rapport eu 3ème trimestre de la même année et de 41% par rapport à 2011. Précision importante, JanRain explique que sur les sites proposant un login social entre 50 et 80% des consommateurs choisiraient cette solution pour se connecter. Depuis 8 trimestres consécutifs Facebook Connect dominerait complètement la tendance et serait la solution de log-in social la plus utilisée selon les chiffres de JanRain glanées auprès de centaines de sites clients. F-commerce : boom du Login Facebook F-commerce : boom du Login Facebook
Interview Patrick Robin : 24H00, « Le F-commerce n’est pas un canal de vente , c’est un canal marketing » Patrick Robin, serial entrepreneur et éditeur (Suite 1024, Imaginet, Régie Online, Web Marchand) a connu plusieurs vies en ligne marquées par des coups de cœur successifs : le minitel, internet, les medias marchands et aujourd’hui les médias sociaux. Il préside aujourd’hui aux destinées de 24h00 une agence de social media, PMD Facebook, et de Boosket, la plateforme de social Commerce de Josué Solis rachetée en avril 2011. C’est également l’auteur d’une tribune retentissante «Moi Entrepreneur» retweetée plus de 20.000 fois. Interview d’un éternel curieux. VIUZ : Toujours amoureux de Facebook ? Patrick Robin : Toujours amoureux des réseaux sociaux c’est certain. Interview Patrick Robin : 24H00, « Le F-commerce n’est pas un canal de vente , c’est un canal marketing »
Les leviers psychologiques du social commerce Saviez-vous que le terme “social commerce” avait été pour la première fois utilisé par Yahoo! en 2005 (Social Commerce via the Shoposphere & Pick Lists) ? Même si aujourd’hui le débat sur le F-shopping semble s’être enfin calmé, la plus grande confusion règne encore sur le périmètre et l’efficacité du social commerce. Les leviers psychologiques du social commerce
Avec Citégreen, triez, troquez, pédalez et… encaissez ! Avec Citégreen, triez, troquez, pédalez et… encaissez ! Le vélo, parfois, ça gonfle. Surtout quand il faut grimper et que le soleil de juillet frappe les guiboles. Pour vous motiver, Citégreen vous offre la carotte. Pour trente minutes parcourus en Vélib – les vélos en libre-service de la ville de Paris [1] – vous recevez 10 points.
Les publicités sociales, salut du business model de Facebook ? Les publicités sociales, salut du business model de Facebook ? Alors que le cours de l'action dégringole et que l'efficacité des publicités Facebook est sans cesse remise en question, c'est dans la publicité sociale que pourrait résider la clé du business model de la firme de Palo Alto. Tous les atermoiements qui ont accompagné la récente introduction en Bourse de Facebook, dont l'action a dégringolé jusqu'à 31 dollars à la clôture du 22 mai, le prouvent : la majorité des investisseurs reste sceptique quant à la capacité du réseau social californien à monétiser sa formidable audience, lui qui compte près de 900 millions d'utilisateurs à travers le monde. Au centre des préoccupations, l'offre publicitaire de Facebook qui, même si elle prend de l'importance quantitativement (aux Etats-Unis, ses bannières représentent une impression sur quatre), peine à s'imposer comme un passage obligé pour les annonceurs, lesquels y voient plutôt un complément peu onéreux.
Dagobert ausculte le mobile, un média en plein boom À quoi sert le mobile ? Est-ce qu’on utilise souvent le mobile pour faire ses achats sur le Web ? « Il existe tellement de data sur le mobile qu’on n’arrive plus à se repérer. D’autant que ces données sont souvent parcellaires, incomplètes et floues et qu’elles mélangent généralement des approches géographiques variées, avec un fort tropisme sur les États-Unis. D’où cette étude qui synthétise l’essentiel et donne également le point de vue de marques très engagées sur le mobile (SeLoger, LaRedoute, Le Figaro, Allociné, Marmiton…) », explique Solange Derrey, du département Planning stratégique de l’agence Dagobert. Dagobert ausculte le mobile, un média en plein boom
Quels sont les principaux défis marketing et communication auxquels les marques / sites d’e-commerce vont devoir répondre d'ici 2 à 3 ans ?Le premier défi concerne l’exploitation de la data. Avec les outils du Web et la captation des comportements de navigation, l’enjeu va être d’utiliser des données dites “chaudes” pour proposer aux clients en temps réel les expériences les plus fluides et simples possibles.La technologie nous offre aujourd’hui l’extraordinaire opportunité d’adresser le bon message à la bonne personne, au bon moment, sur le bon terminal ; les opérateurs télécom sont très bien placés pour saisir cette opportunité.Autre enjeu : nous devons passer de la théorie à la pratique dans l’approche SoLoMo. Morgane Castanier, SFR : « Le SoLoMo est une tendance qui arrive de manière très forte »
Clean Currents récompense les consommateurs qui se géolocalisent dans les commerces locaux qui utilisent son électricité verte. Un moyen de valoriser à la fois son entreprise et ses partenaires. Comment valoriser un commerce ou une entreprise locale qui respecte l'environnement ? En rémunérant ses consommateurs dans un jeu et en utilisant les réseaux sociaux pour attirer une personne dans le monde réel. Du moins selon Clean Currents, fournisseur d'électricité verte, qui a décidé de créer un concours sur ce principe dans le District de Columbia : "Green Passport DC". Le principe est simple, le fournisseur a sélectionné quarante huit destinations physiques qui recourent à son énergie éolienne, comme par exemple des tavernes qui utilisent l'énergie verte. Le social commerce, encore en phase d'expérimentation
[Infographie] Les medias sociaux viennent-ils grignoter l’industrie de l’information ? | FrenchWeb.fr A combien de reprises avez-vous appris une information par l’intermédiaire des réseaux sociaux et non via la presse traditionnelle ? Une nouvelle fois repérée par le site Mashable, l’infographie suivante met justement en lumière l’ombre que pourraient avoir les médias sociaux sur l’industrie de l’information. Réalisée par le site Schools.com et basée sur les données publiées par Reuters, le Washington Post, ou encore le Pew Research Center, l’infographie met en avant une série de chiffres -valables pour les Etats-Unis- sur l’importance qu’ont pris les médias sociaux auprès du grand public dans le relais de l’actualité. Au menu également, une liste des avantages et inconvénients de l’information relayée via les médias sociaux et quelques rappels sur des faits majeurs, ayant d’abord été diffusés sur les plateformes sociales, comme par exemple la mort d’Oussama Ben Laden.
Le Social Shopping, fruit de la communauté et de l’e-commerce, revêt des formes diverses: le F-commerce, l’achat groupé ou les deals. A chaque fois, la recommandation de ses amis et les prix imbattables restent les leviers principaux qui vont motiver l’achat. Facebook et surtout ses boutons J’aime, Partager, Commenter ont révolutionné les comportements et engendré le social shopping en multipliant les opportunités d’achats chez les e-commerçants. Ces nouveaux outils sont considérés comme un engagement émotionnel du client qui place la marque au même niveau que ses amis.Mythe n°1 : Le Social Shopping ou l’achat groupé ne profite pas aux commerçantsLe modèle économique des deals sous-tend des offres promotionnelles fortes de plus de 50% de remise sur le prix de base, qui vont permettre de recruter et de générer du trafic au point de vente. Mythes et Légendes du Social Shopping par Agnes Teissier - Chronique e-Business
Facebook, futur « e-Eldorado » des marques? par Stéphane Ambrosini - Chronique e-Business
When people talk about f-commerce – Facebook-enhanced retail – what typically comes to mind is the f-store, the Facebook store. If might be a faux-store – a ‘fake’ store(front) that doesn’t actually support transactions, but simply drives traffic to a web-store. Or it might be a fan-store, selling a limited number of fan-first/fan-exclusive products with a view of turning fans into advocates. Or it might be a full store, selling a full range of products, essentially replicating a web-store within Facebook. f-commerce beyond the f-store: 20 notable examples
F-Commerce

Commerce
Say Hello to the F-Commerce Ecosphere [Infographic
Du e-commerce au f-commerce, m-commerce et t-commerce
Le social commerce pèsera 50 milliards de dollars en 2020
Leçon de Social CRM avec "The Feed", la campagne de communication numérique d'Orange UK
Le Social CRM : de l’écoute des conversations aux KPI
Facebook Marketing | Le Blog
Le f-commerce, favorise le marketing de la recommandation ! par Patrick Robin - Chronique e-Business