background preloader

Social commerce

Facebook Twitter

Le crowdfunding, planche de salut des créateurs ? par Sébastien Lachaussée - Chronique e-Business. Le crowdfunding, aussi appelé production communautaire, production participative ou financement participatif, est un système de « financement par la foule » via des sites web communautaires permettant aux internautes de soutenir financièrement un projet artistique.

Le crowdfunding, planche de salut des créateurs ? par Sébastien Lachaussée - Chronique e-Business

Le plus célèbre site de financement communautaire dans le domaine artistique est le site My Major Company spécialisé dans la musique qui a notamment révélé l’artiste « Grégoire ». Ces sites permettent de donner une chance aux artistes qui n’auraient pas été repérés par les majors de financer leurs projets musicaux.

Social gaming

Case studie. MARKESS News. [Infographie] Le coût du marketing sur Facebook. Coût par clic, coût par like… Avec 800M de consommateurs potentiels, Facebook est devenue « The place to be » en terme de marketing.

[Infographie] Le coût du marketing sur Facebook

L’infographie suivante, réalisée par l’équipe de Flowtown, nous donne un aperçu du coût des stratégies marketing déployées sur la plateforme. A titre d’exemple, obtenir un fan Facebook coûterait en moyenne 1,07$. (0,79 €). Parmi les autres chiffres clefs : Avoir 20 000 fans coûterait donc 21 900 $.300 000 fans coûterait 321 000 $.Le coût par clic varierait pour sa part en fonction des secteurs. Médias sociaux, vidéos online, mobiles, e-commerce… Les prévisions 2012 de ComScore. Recommandation sociale : et si vous passiez au graphe privé. Nous l’avons vu lors d’une précédente tribune : le graphe a l’avantage de pouvoir représenter l’intégralité des objets et des relations entre les objets au sein d’un site web: - Les objets sont les produits, les clients, les pages de contenu, - Les relations sont par exemple les achats ou les amis (les parrainages) L’une des applications évidentes du graphe n’est autre que la recommandation, particulièrement à l’heure de la big data.

Recommandation sociale : et si vous passiez au graphe privé

Recommandation : les avantages du graphe Le graphe apporte de la profondeur et de la pertinence La recommandation de base, c’est : quand quelqu’un achète produit A, on regarde tous les autres produits qui ont été mis dans des paniers qui contiennent eux aussi ce produit A. Une conception naturelle et du coup plus marketing de la recommandation Cette profondeur est possible et apporte plus de pertinence parce qu’avec le graphe, on peut décrire les relations en langage naturel, très facilement.

Le graphe incite à réfléchir autrement. Des performances en temps réel. F-commerce : boom du Login Facebook. Interview Patrick Robin : 24H00, « Le F-commerce n’est pas un canal de vente , c’est un canal marketing » Patrick Robin, serial entrepreneur et éditeur (Suite 1024, Imaginet, Régie Online, Web Marchand) a connu plusieurs vies en ligne marquées par des coups de cœur successifs : le minitel, internet, les medias marchands et aujourd’hui les médias sociaux.

Interview Patrick Robin : 24H00, « Le F-commerce n’est pas un canal de vente , c’est un canal marketing »

Il préside aujourd’hui aux destinées de 24h00 une agence de social media, PMD Facebook, et de Boosket, la plateforme de social Commerce de Josué Solis rachetée en avril 2011. C’est également l’auteur d’une tribune retentissante «Moi Entrepreneur» retweetée plus de 20.000 fois. Interview d’un éternel curieux. VIUZ : Toujours amoureux de Facebook ? Patrick Robin : Toujours amoureux des réseaux sociaux c’est certain. VIUZ : En 2012, le F-commerce est il toujours aussi incompris ? Patrick Robin : Plus que jamais, et encore une fois, de la même façon que l’e-commerce est resté largement incompris jusqu’en 2000. L’acte d’achat c’est remplir son panier, pas forcément payer. Les leviers psychologiques du social commerce. Saviez-vous que le terme “social commerce” avait été pour la première fois utilisé par Yahoo!

Les leviers psychologiques du social commerce

Avec Citégreen, triez, troquez, pédalez et… encaissez ! Les publicités sociales, salut du business model de Facebook ? Alors que le cours de l'action dégringole et que l'efficacité des publicités Facebook est sans cesse remise en question, c'est dans la publicité sociale que pourrait résider la clé du business model de la firme de Palo Alto.

Les publicités sociales, salut du business model de Facebook ?

Tous les atermoiements qui ont accompagné la récente introduction en Bourse de Facebook, dont l'action a dégringolé jusqu'à 31 dollars à la clôture du 22 mai, le prouvent : la majorité des investisseurs reste sceptique quant à la capacité du réseau social californien à monétiser sa formidable audience, lui qui compte près de 900 millions d'utilisateurs à travers le monde. Au centre des préoccupations, l'offre publicitaire de Facebook qui, même si elle prend de l'importance quantitativement (aux Etats-Unis, ses bannières représentent une impression sur quatre), peine à s'imposer comme un passage obligé pour les annonceurs, lesquels y voient plutôt un complément peu onéreux.

Dagobert ausculte le mobile, un média en plein boom. Morgane Castanier, SFR : « Le SoLoMo est une tendance qui arrive de manière très forte » Le social commerce, encore en phase d'expérimentation. Clean Currents récompense les consommateurs qui se géolocalisent dans les commerces locaux qui utilisent son électricité verte.

Le social commerce, encore en phase d'expérimentation

Un moyen de valoriser à la fois son entreprise et ses partenaires. Comment valoriser un commerce ou une entreprise locale qui respecte l'environnement ? En rémunérant ses consommateurs dans un jeu et en utilisant les réseaux sociaux pour attirer une personne dans le monde réel. Du moins selon Clean Currents, fournisseur d'électricité verte, qui a décidé de créer un concours sur ce principe dans le District de Columbia : "Green Passport DC". Le principe est simple, le fournisseur a sélectionné quarante huit destinations physiques qui recourent à son énergie éolienne, comme par exemple des tavernes qui utilisent l'énergie verte.

Recourir au mobile Concrètement, un habitant de la zone doit se créer un compte sur le site dédié du concours. Une action solidaire. [Infographie] Les medias sociaux viennent-ils grignoter l’industrie de l’information ?  A combien de reprises avez-vous appris une information par l’intermédiaire des réseaux sociaux et non via la presse traditionnelle ?

[Infographie] Les medias sociaux viennent-ils grignoter l’industrie de l’information ? 

Une nouvelle fois repérée par le site Mashable, l’infographie suivante met justement en lumière l’ombre que pourraient avoir les médias sociaux sur l’industrie de l’information. Réalisée par le site Schools.com et basée sur les données publiées par Reuters, le Washington Post, ou encore le Pew Research Center, l’infographie met en avant une série de chiffres -valables pour les Etats-Unis- sur l’importance qu’ont pris les médias sociaux auprès du grand public dans le relais de l’actualité.

Au menu également, une liste des avantages et inconvénients de l’information relayée via les médias sociaux et quelques rappels sur des faits majeurs, ayant d’abord été diffusés sur les plateformes sociales, comme par exemple la mort d’Oussama Ben Laden. Mythes et Légendes du Social Shopping par Agnes Teissier - Chronique e-Business. Le Social Shopping, fruit de la communauté et de l’e-commerce, revêt des formes diverses: le F-commerce, l’achat groupé ou les deals.

Mythes et Légendes du Social Shopping par Agnes Teissier - Chronique e-Business

A chaque fois, la recommandation de ses amis et les prix imbattables restent les leviers principaux qui vont motiver l’achat. Facebook et surtout ses boutons J’aime, Partager, Commenter ont révolutionné les comportements et engendré le social shopping en multipliant les opportunités d’achats chez les e-commerçants. Facebook, futur « e-Eldorado » des marques? par Stéphane Ambrosini - Chronique e-Business. F-commerce beyond the f-store: 20 notable examples. F-Commerce. Commerce. Les Crédits Facebook : avenir du e-commerce ? L’une des nouveauté de 2010 sur Facebook fut l’apparition des crédits : une monnaie virtuelle qui permet d’acheter des objets virtuels dans plus de 150 jeux sur Facebook, les plus connus Farmville, Cytiville ou Pet Society.

Les Crédits Facebook : avenir du e-commerce ?

Début 2011, Facebook annnonce qu’à partir de juillet, les développeurs seront obligés de proposer les Facebook Credits comme moyen de paiement avec 30% de commissions sur les transactions. Mais si on n’est pas un éditeur, comment peut-on utiliser cette nouvelle monnaie… Augmenter ses fans ? Cette nouveauté fut dans un premier temps testée dans certains jeux signés Zynga avec des accords avec Facebook pour booster les joueurs en ligne.

Et la communauté des joueurs en ligne ne cesse d’augmenter avec Zinga qui compte aujourd’hui plus de 230 millions de joueurs actifs mensuellement. Say Hello to the F-Commerce Ecosphere [Infographic. Here’s a useful infographic from Janice Diner, summarising the current ‘ecosphere’ f-commerce and the six ways in which vendors are selling with Facebook (see Janice’s full presentation here). It’s a useful snap-shot of the fast-evolving world of f-commerce, and similar to that outlined in our f-commerce FAQ. Du e-commerce au f-commerce, m-commerce et t-commerce. Le e-commerce pendant très longtemps a été vu comme une activité indépendante des autres canaux de distribution physiques. Dans beaucoup d'entreprises françaises, pour des raisons de préservation des réseaux de partenaires, de distributeurs, d'affiliés ou en propre, le choix d'un développement restreint et sous le radar de l'e-commerce a bien souvent été un choix politique plus qu'économique.

La digitalisation de notre économie ces dernières années, l'apparition de pure players concurrents ont obligé les entreprises traditionnelles à revoir leur stratégie et à accélérer leur dévéveloppement e-commerce dans différents sens : Le e-commerce comme une vitrine discrète... Des sociétés seulement habituées à vendre leurs produits via un reseau de distributeurs ou de partenaires, sont devenues elles-mêmes distributeurs de leur propre offre. [Infographie] La percée du f-commerce. Le social commerce pèsera 50 milliards de dollars en 2020. Selon le Jack Myers Media Business Report, Facebook, Groupon et Living Social sont simplement en train de dessiner les contours de la plus formidable opportunité actuelle pour les marketers avec un marché du social marketing qui représentait 1.2 milliard $ en 2010 et devrait atteindre les 50 milliards $ d’ici à 2020.

Facebook s’annonce comme le grand gagnant de ce nouvel eldorado puisque, selon le cabinet d’études, 75% des détaillants envisagent de passer par le réseau social pour développer leurs activités de social marketing et que 50% d’entre eux se disent même prêts à l’utiliser à la place de leur propre site internet pour des lancements de produits et des promotions. Leçon de Social CRM avec "The Feed", la campagne de communication numérique d'Orange UK. Le Social CRM : de l’écoute des conversations aux KPI. De la conversation collaborative au recrutement de fans, quels sont les facteurs clé de succès d’une efficace stratégie de S-CRM ? Daphné Parot, fondatrice et directrice générale de Relatia, répond à nos questions, à commencer par une réaction à la définition du S-CRM par Paul Greenberg : « Le Social CRM se concentre sur l’engagement avec les consommateurs au travers de conversations collaborative afin de créer des bénéfices pour les deux parties dans un environnement de confiance et de transparence ».

Selon Daphné Parot, cette notion a évolué car, précise-t-elle, elle « regroupe les notions clés de notre métier : tout particulièrement celle de « conversation » et d’ « engagement de 2 parties ». Au quotidien la grande difficulté est la traduction opérationnelle, surtout sur l’enjeu de la confiance sans laquelle aucun « engagement » ne peut jamais tenir ». Comment, pour une marque, s’intégrer dans ces conversations collaboratives, dans ce réseau « d’amis » si influent ? Facebook Marketing.

Le f-commerce, favorise le marketing de la recommandation ! par Patrick Robin - Chronique e-Business. Je dois avouer qu’il m’arrive parfois d’être surpris, voir agacé, face aux propos tenus par quelques uns sur le f-commerce, car leurs certitudes s'appuient... sur pas grand chose! Comme vous n’aurez peut être pas le temps de lire cette chronique jusqu’au bout, commençons par la conclusion:Ceux qui ne croient pas au f-commerce aujourd’hui, ressemblent beaucoup à ceux que l’on croisait dans les années '90 et qui ne croyaient pas au e-commerce, ceux là même que l’on entendait ricaner il y a 3 ans quand on leur parlait de m-commerce …Développons un peu.

Tendance #9 : #SOCIAL COMMERCE. Zuckerberg l’avait prédit, Groupon l’a démontré, le social commerce sera le next big thing de 2011 et promet de réconcilier Social Media Policy et R.O.I. Préambule : rétailer branché ? NB : En préambule à l’explication de cette tendance, nous vous invitons à lire le numéro de Janvier de l’édition anglaise de Wired qui place le Social Commerce en couverture de son premier numéro de 2011.

Les plus pressés, peuvent en trouver un rapide résumé ici. Facebook …mais pas que : les multiples dimensions du social commerce Les succès récents de nouvelles plateformes comme Groupon (mélange de coupons et d’achats groupés) ne doivent pas pour autant faire oublier que le Social Commerce n’a pas attendu Facebook pour voir le jour.