background preloader

Bilalmanout

Facebook Twitter

RENAULT PLUS EXIGEANT AVEC NOUVELLE SIGNATURE ECO2. Renault poursuit sa politique de réduction de son empreinte environnementale.

RENAULT PLUS EXIGEANT AVEC NOUVELLE SIGNATURE ECO2

Après avoir lancé en 2007 "eco²", une signature désignant ses véhicules les moins émetteurs de CO2 et les plus sobres à l’usage, le constructeur français inaugure en ce mois de juin... "ECO2". Une même appellation pour un label dont les "modalités d’application sont plus sélectives que la précédente", annonce Renault. Autrefois attribuée aux véhicules qui émettaient moins de 120 g de CO2/km, qui sortaient d’usines certifiées ISO 14001, qui étaient recyclables à au moins 85 % et qui contenaient des matières plastiques issues à au moins 5 % du recyclage (7 % à partir de 2011), cette signature s’adresse maintenant aux modèles disposant d’un moteur Euro 6 et bénéficiant d’une empreinte carbone réduite par rapport à la précédente génération. Renault devient le premier constructeur français dans le monde. La marque au losange a vendu 3,18 millions de véhicules en 2016, en hausse de 13,3% sur un an.

Renault devient le premier constructeur français dans le monde

Trente-sept mille. Les véhicules électriques / Jean-Philippe HERMINE (Renault) En quoi consiste votre politique eco2 ?

Les véhicules électriques / Jean-Philippe HERMINE (Renault)

Depuis 1995, le plan Environnement de Renault est structuré pour répondre, partout dans le monde et dans tous les métiers de l’entreprise, à 5 grands objectifs : préserver la valeur du patrimoine ;supprimer ou réduire les impacts sur l’environnement ;concilier les offres de produits et de services avec la protection de l’environnement ;appliquer le management de l’environnement à toute l’entreprise, sur l’ensemble du cycle de vie du véhicule ;organiser une communication environnementale transparente. Depuis 2007 et la création de sa signature environnementale, la politique de Renault dans le domaine est connue sous le nom de Renault eco². Eco2 signifie « écologique et économique ». Cette signature souligne que la démarche environnementale est fondée sur le fait qu’il est essentiel d’offrir au plus grand nombre de clients des solutions de mobilité durable les plus performantes à un prix accessible.

Deux points forts viennent souligner cet engagement : "Le véhicule électrique est la meilleure solution automobile pour préserver l’environnement", pour Jean-Philippe Hermine de Renault - La semaine de l'automobile. Jean-Philippe Hermine - Crédits : Luc Perenom Pouvez-vous citer un projet concret qui pourrait faire de votre entreprise un modèle pour d’autres en matière de lutte contre le réchauffement climatique ?

"Le véhicule électrique est la meilleure solution automobile pour préserver l’environnement", pour Jean-Philippe Hermine de Renault - La semaine de l'automobile

Pour Renault, le véhicule électrique est la meilleure solution automobile pour préserver l’environnement, en particulier le climat. C’est une solution déjà disponible aujourd’hui avec ZOE, Kangoo Z.E., Fluence Z.E. et Twizy. Un véhicule électrique n’émet pas de CO2 à la conduite. Même en incluant la production d’électricité nécessaire à sa recharge, son bilan CO2 est bien meilleur que celui du véhicule thermique équivalent, dans la plupart des pays. Sur quel point précis avez-vous encore du travail à fournir ? Véhicule électrique : la Renault Zoé en grande forme ! La petite Zoé ZE 40 de Renault affiche un succès étonnant depuis ce début d'année : déjà plus de 2240 immatriculations de la plateforme ont été enregistrées.

Véhicule électrique : la Renault Zoé en grande forme !

Disponible dans sa version 41 kWh depuis ce début 2017, la Zoé ZE démarre sur les chapeaux de roues et s'offre déjà 70% des parts de marché du véhicule électrique en France. L'année dernière, il ne s'était écoulé que 1646 exemplaires du véhicule, la progression est forte : +124%. Juste derrière, c'est la Nissan Leaf qui s'installe avec 145 immatriculations, la troisième place étant occupée par la Peugeot iOn avec 110 immatriculations. Interview : « Renault veut animer une filière d’expertise en environnement » Partager cet article avec : Article paru dans Formule verte n°23, septembre 2015.

Interview : « Renault veut animer une filière d’expertise en environnement »

Le constructeur automobile français a présenté, fin juin 2015, sa nouvelle signature Eco2 pour des modèles plus respectueux de l’environnement. Philippe Schulz, expert leader Environnement, énergie et matières premières de Renault, détaille la stratégie environnementale et le positionnement du groupe dans l’utilisation de matières renouvelables. Formule Verte : Le 30 juin, Renault a présenté sa nouvelle signature Eco2. Qu’est-ce que cela implique ? Philippe Schulz : Nous voulons animer une filière d’expertise en termes d’environnement, d’énergie et de matières premières. Le Groupe Renault fait son marché dans l’électrique. Renault automobile s’intéresserait-il au poids lourd … dans tous les cas, à un poids-lourd de la transformation de véhicules fonctionnant aux énergies alternatives que sont le gaz et l’électricité.

Le Groupe Renault fait son marché dans l’électrique

La spécialité de PVI, qui signifie Power Vehicle Innovation, installé à Gretz-Armainvilliers (77) est bien la transformation et la mise au point de bus et de camion. Le groupe Renault a sans doute besoin des technologies déployées par ce spécialiste. Comment Renault intègre les contraintes environnementales ? Environnement: Renault place la barre toujours plus haut. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Environnement: Renault place la barre toujours plus haut

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... bien ensoleillé Vent : 5km/h - UV : 1 Clôture veille : 4845.24 Ouverture : 4886.51 Se connecter S'inscrire Replay Emissions Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter BFM Business Le constructeur est depuis plus de 20 ans engagé pour la mobilité durable. Est-ce que Renault se préocupe vraiment de l'environnement ? Le spot publicitaire de Renault diffusé en ce début d’année, très axé sur les engagements de Renault en matière d’environnement, a suscité beaucoup de réactions sur ce blog.

Est-ce que Renault se préocupe vraiment de l'environnement ?

J’ai donc eu l’occasion de rencontrer Alice de Brauer, Directeur du Plan Environnement de Renault, pour lui poser vos questions. Cet entretien s’est déroulé durant un déjeuner au siège de Renault à Paris, en compagnie de deux autres blogueurs : Jérémy, rédacteur chez Greenzer et Greg, fondateur de The Green PostBox. Je l’ai préparé en me basant sur les questions que vous avez posées dans les commentaires de l’article où je vous annonçais la rencontre.

Ce compte-rendu est découpé en 3 articles qui seront publiés cette semaine : 1. J’espère ainsi couvrir le champs des questions qui m’ont été posées. L’avenir de l’automobile sera électrique. Ils s’y mettent tous !

L’avenir de l’automobile sera électrique

Français, allemands, américains ou chinois, les constructeurs axent une bonne part de leur stratégie sur l’électrique. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jean-Michel Normand Ces dernières semaines se sont succédé les actes d’allégeance à l’électrique, en particulier de la part des constructeurs allemands qui, jusqu’alors, apparaissaient plutôt réticents. Il faut croire que, désormais, tout le monde y croit dur comme fer.