background preloader

Littérature coréenne

Facebook Twitter

Frère Lune et Sœur Soleil. C’est avec un conte coréen que l’on commence cette nouvelle année d’album jeunesse.

Frère Lune et Sœur Soleil

Frère Lune et Sœur Soleil c’est l’histoire de deux enfants que leur mère laisse chaque jour seuls à la maison pour aller travailler. Ils ne doivent ouvrir à personne. Mais un jour, un tigre croise le chemin de la mère et… la dévore. Le tigre se fait alors passer pour la mère dans l’intention de les manger à leur tour. Les enfants, malins, s’échappent en grippant à un arbre mais le tigre les suit. . – Ciel, ô Ciel, si tu veux nous sauver, envoie-nous une corde solide, et si tu veux nous perdre, envoie-nous une corde pourrie ! Une corde descend du ciel et les emmène. Ce conte me rappelle vaguement une histoire qui a bercé mon enfance, celle des huit chevraux. La ressemblance s’arrête là puisque la version coréenne est, si j’ose dire, beaucoup plus gore. Pour revenir au contenu du livre, cette histoire, par son côté trop dramatique n’a pas beaucoup plu à Mimiko.

Un voyage en Corée : Je continue sur ma lancée coréenne pour deux nouveaux albums jeunesse.

Un voyage en Corée :

Après le conte Frère Lune et Sœur Soleil, voici deux nouveaux livres pour faire découvrir la Corée aux enfants. Commençons par Dans le temple de Kim Mi-hye et illustré par Choi Mi-ran, publié aux éditions Picquier jeunesse (2011). Ce qui m’a attiré dans cet album ce sont les illustrations de Choi Mi-ran, faite au fusain et encre de chine. Ils sont d’une très grande douceur avec des bouilles très rondes et blanches dans un décor sombre et inquiétant où l’on distingue les impressionnantes sculptures des dieux du temple. Cette petite histoire nous permet de découvrir le temple de Seokguram, situé sur le mont Taham, en compagnie d’un enfant et sa maman qui si rendent à l’aube pour prier Bouddha pour le retour du père. Jumong ~le voyage en Corée continue.

Nous continuons notre exploration des album jeunesse venue des terres coréennes.

Jumong ~le voyage en Corée continue

Aujourd’hui c’est un conte que nous vous proposons. Kim Hyang-Keum (texte) Kim Dong-Seong (illustrations) traduit par Lim Yeon-hee et Françoise Nagel C’est le conte fondateur du royaume de Koguryô que nous raconte ce livre très joliment illustré. Le dieux du soleil, Hoemosou, séduit par la beauté de la fille ainée du dieu de la rivière, s’unit avec elle. Très tôt l’enfant montre des prédisposition étonnantes pour le tire à l’arc. De l’autre côté de la rivière, Jumong trouve une terre fertile ou il fonde son nouveau royaume : Koguryô. Si le précèdent livre de Kim Hyang-keum que j’ai lu, Terre coréenne, ne m’avait pas vraiment plus, tout d’abord à cause de ses illustrations un peu simplette et puis aussi par son contenu d’avoisinant plus du cours de géographie que de l’album jeunesse.

Un beau livre que je conseille à tous ceux qui s’intéressent à la Corée (et pas seulement aux enfants) Graine de Bouddha. Le voyage en Corée continue avec un nouvel album jeunesse.

Graine de Bouddha

Il n’est pourtant pas question ici de Corée mais de bouddhisme. Graine de Bouddha met en scène un vieux bonze et son très jeune disciple. Le texte, sous forme des question réponse rend très bien allure que pourrais prendre la conversation entre les deux personnages avec à chaque page un pourquoi. Lorsqu’ils sont confrontés à une difficulté, les bonzes gardent toujours une attitude positive.Pourquoi ? Parce que là où il y a de l’ombre, il y a aussi la lumière. Ces petits texte (quelques lignes à chaque double page) nous permettent d’approcher un peu la philosophie des bonzes bouddhistes (ou du moins de certains courant bouddhistes).

Les illustrations de Kim Jae-hong sont très belles, douces et réalistes. Graine de Bouddha texte de Kim Jong-sang illustration de Kim Jae-hong. Le chant du ruisseau. C’est autour du voyage que nous nous retrouvons pour un nouveau rendez-vous album jeunesse.

Le chant du ruisseau

Pour l’occasion je vous amène en Corée pour un voyage dans le temps à vélo. Le chant du ruisseau texte de Chae In-sun, illustration de Kim Dong-seong Chan Ok Un jour, en rentrant de l’école, Sônmi découvre son oncle qui l’attend chez elle, il est en congé et il lui propose une balade en vélo. Une histoire tendre et poétique, pleine de nostalgie pour une enfance plus proche de la nature, mais qui raconte aussi la complicité entre cet oncle et sa jeune nièce. Retrouvez le rendez-vous album du mois de juillet : Voyage. Féline - Bu Hui-ryeong. Après deux light-novel japonais (Le gardien de l’esprit sacré, N°6) c’est au tour de la littérature jeunesse coréenne d’être à l’honneur sur Ma petite Médiathèque.

Féline - Bu Hui-ryeong

Féline Bu Hui-ryeong traduit du coréen par Lim Yeong-hee et Françoise Nagel Picquier jeunesse 2009 pour la traduction française. Au cochon porte-bonheur. Au cochon porte-bonheur Kim Jong-ryeol illustrations de Kim Suk-kyeong traduction de Lim Yeong-hee et Françoise Nagel Picquier jeunesse – 2013 Un étrange magasin s’est installé dans la ville d’Azalée.

Au cochon porte-bonheur

. « Azaléens ! On a beau râler et dénoncer la probable supercherie, personne ne résiste à la tentation de gagner quelque chose. . /! « Chacun souhaite que la chance lui sourie. Voilà ce que Kim Jong-ryeol dennonce dans cet étrange conte surréaliste où les gens, poussé par leur avidité se transforment peu à peu en cochons. La fin du récit reste ouverte et aucun happy end ne vient rassurer le jeune lecteur. Un petit livre qui se lit en une heure, pour les jeunes lecteurs peut-être, mais qui plaira sans doute aux grands. Qu’est devenu l’homme coincé dans l’ascenseur? Qu’est devenu l’homme coincé dans l’ascenseur ?

Qu’est devenu l’homme coincé dans l’ascenseur?

엘리베이터에 낀 그 남자는 어떻게 되었나 Kim Young-ha traduit en français par Lim Yeong-hee et Françoise Nagel Editions Philippe Picquier.