background preloader

Méduse

Facebook Twitter

La véritable histoire (horrible) du radeau de la Méduse. Persée, Méduse et prophétie - Mythes et Légendes #1.2. Méduse (mythologie grecque). Méduse (personnage de la mythologie grecque), l'une des trois Gorgones, était mortelle, dit Hésiode, au lieu que ses deux soeurs, Euryale et Sthéno, n'étaient sujettes ni à la vieillesse, ni à la mort.

Méduse (mythologie grecque).

C'était une très belle fille; mais de tous les attraits dont elle était pourvue, elle n'avait rien de si beau que la chevelure. Une foule d'amants s'empressèrent à la rechercher en mariage. Poséidon en devint aussi amoureux, et s'étant métamorphosé en oiseau enleva Méduse, et la transporta dans un temple d'Athéna, qu'ils profanèrent ensemble. Méduse osa disputer de la beauté avec Athéna, et se préférer à elle. La déesse en fut si irritée, qu'elle changea en affreux serpents les beaux cheveux dont Méduse se glorifiait, et donna à ses yeux la force de changer en pierres tous ceux qu'elle regardait. Tête de Méduse. Les dieux voulant délivrer le pays d'un si grand fléau, envoyèrent Persée pour la tuer. La Toge Et Le Glaive: Méduse : Mythe Et Symbolique. (Partie 1.) Le nom de Méduse vous est sans doute familier, de même que sa représentation la plus courante: un monstre grotesque, visage féminin grimaçant avec sur la tête une enchevêtrement de serpents se tortillant.

La Toge Et Le Glaive: Méduse : Mythe Et Symbolique. (Partie 1.)

On sait aussi qu'elle pétrifie tous ceux qui ont le malheur de croiser son regard. Ce personnage a toujours fasciné : depuis l'Antiquité, où elle apparait dans les Temples, sur les murs des villas ou sur des bijoux ou talismans comme symbole apotropaïque, jusqu'à l'époque actuelle, où elle nourrit encore et toujours l'imaginaire des artistes. Mais qui est vraiment Méduse ? Est-elle vraiment cette créature maléfique, ou y a-t-il quelque chose d'autre derrière ce masque ? Quelles sont ses véritables origines ? Passée à la postérité grâce à la mythologie Grecque, elle est aussi très présente dans l'Antiquité romaine, qui s'est approprié le mythe en le transposant avec les équivalents latins des divinités grecques. Les récits mythologiques. Il existe d'autres versions du mythe.

Méduse, déesse-mère de Libye, déchue par Athéna, la vierge sans mère, fille de Zeus. « Les premières gorgones grecques ne sont pas des symboles terrifiants… elles sont représentées avec des ailes d’abeilles et des serpents en guise d’antennes et sont décorées d’un motif en nid-d’abeilles, autant de symboles manifestes de la régénération. » Marija Gimbutas, op.cit.

Méduse, déesse-mère de Libye, déchue par Athéna, la vierge sans mère, fille de Zeus

Une divinité pré-olympienne le l’ère matriarcale L’appartenance de Méduse aux divinités pré-olympiennes semble indiquer que ce mythe a un substrat très ancien. Selon Joseph Campbell, les lieux de culte à la déesse mère et aux divinités féminines auraient été remplacés par un nouveau panthéon lors de l’arrivée en Grèce des envahisseurs. Les divers états du mythe reflèteraient ainsi le passage d’une société matriarcale à une société patriarcale. Synopsis Méduse est une figure assimilable à la déesse-mère de Libye (berbères matriarcaux) qui a été transformée en créature monstrueuse dans la mythologie grecque. Interprétation Méduse était une très belle déesse de Libye (nom de l’Afrique du nord par les grecs).

Le mythe de Méduse et des Gorgones. De l’union entre deux divinités marines, Phorcys et Céto, naquit les Gorgones, trois filles nommées Sthéno (la forte), Euryale (l’errante par le monde) et Méduse (la rusée).

Le mythe de Méduse et des Gorgones

Sthéno et Euryale étaient immortelles et Méduse mortelle. Ces sœurs étaient célèbres pour leur beauté éblouissante en particulier Méduse, qui possédait une chevelure exceptionnelle. Poséidon, dieu de la Mer, s’épris de cette magnifique créature et s’unit à elle dans un temple consacré à Athéna. A cette insulte, Athéna décida de se venger et transforma les Gorgones en monstres repoussants (extrait 1) : leur chevelure fut métamorphosée en un grouillement de serpents, leur bouche fut doté de défenses de sanglier, leurs doigts furent remplacés par des griffes de bronze et des ailes aux écailles d’or leur poussèrent dans le dos.

A partir de ce moment là, les Gorgones furent redoutées par les hommes et les dieux car quiconque croisait leur regard était aussitôt changé en statue de pierre (extrait 2). Extrait 1 : Extrait 2 : Méduse (mythologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Méduse (mythologie)

Pour les articles homonymes, voir Méduse. Méduse (en grec ancien Μέδουσα / Médousa, de μέδω / médô, « commander, régner »[1]), appelée aussi Gorgo, est, dans la mythologie grecque, l'une des trois Gorgones (avec ses sœurs Euryale et Sthéno), dont elle est la seule à être mortelle. Sa chevelure est entrelacée de serpents. Son visage a le pouvoir de pétrifier tout mortel qui le regarde. Après avoir été décapitée par Persée, son masque (γοργόνειον / gorgóneion) est remis à Athéna qui le fixe sur son bouclier. La perception de Méduse s'est modifiée au fil du temps.

Le mythe dans l'Antiquité Versions du mythe.