background preloader

Betternut

Facebook Twitter

Amandine

Je m'appelle Amandine et j'ai 14 ans. Mes passions sont le chant et la guitare !!!!

Orphée un mythe fondateru. Le mythe d'Orphée : présentation et interprétations. Le mythe d'Orphée, notamment rapporté par Ovide dans ses Métamorphoses, a inspiré beaucoup d'artistes et fait l’objet de multiples interprétations.

Le mythe d'Orphée : présentation et interprétations

Voici une présentation de ce héros légendaire qui incarne le pouvoir du chant et de la poésie. Qui était Orphée ? Orphée est un héros légendaire de la mythologie grecque. Fils du roi de Thrace Œagre et de la muse Calliope, il aurait reçu du dieu Apollon une traditionnelle lyre à sept cordes et y aurait ajouté deux cordes en hommage aux neuf Muses. Dans les mythes, il est représenté avant tout comme un aède, c’est-à-dire un poète, qui savait par les accents de sa lyre charmer les animaux sauvages et émouvoir les êtres inanimés.

A son retour en Thrace, il épousa Eurydice (une dryade), mais celle-ci fut mordue au mollet par un serpent le jour même de leur mariage. Orphée et Eurydice : le mythe de la descente aux Enfers. Orphée et Eurydice. Orph e. Ce cours est un hommage à mon défunt maître et ami, Georges RODIER, professeur d’histoire de la khâgne de Poitiers (lycée Camille Guérin).

Orph e

L'orphisme est un mouvement sectaire, fait d’une communauté religieuse fermée. Il apparaît au VIème siècle av. J-C et reste très vivace jusqu’à l’essor du christianisme, avec lequel, quelque temps, il vit en parallèle et même en rapport ; le passage se fait très facilement. Par son genre de vie, il s’inscrit en faux contre le système politico-religieux officiel organisé autour des Olympiens ; il conteste les religions poliades.

Vers la fin du IVème siècle, il perd un peu de sa vertu contestataire et devient un vaste et vague courant de littérature philosophico-religieuse. Organisé dans un système indépendant de l’État, il exprime une aspiration spirituelle. C’est déjà sous l’influence de l’orphisme que les Grecs se sont représenté Zeus comme origine et fin de toute chose. Cours de littérature générale sur le mythe d'Orphée. (cours qui précède * ) Orphée est sans doute un des rares mythes à avoir autant fasciné de l'Antiquité à nos jours.

Cours de littérature générale sur le mythe d'Orphée

Il a fasciné les poètes, les musiciens, les dramaturges, les peintres, les cinéastes, les sculpteurs, et les chorégraphes. Les visages d'Orphée sont multiples, Orphée, on le voit tour à tour comme un amant, fidèle qui plus est. On le voit comme un musicien qui joue extraordinairement bien de la lyre. On le voit comme un poète, et ce n'est sans doute pas par hasard, qu'au 16ème ou au 17ème siècle. La figure orphique prend trois dimensions essentielles. Ces trois visages sont évoqués par l'historien grec : Diodore de Sicile (1er siècle AV JC). L'historien grec du Ier siècle av JC; Diodore de Sicile compose une histoire universelle qui porte le titre de vérité historique, elle ne porte pas moins de 40 livres.

Le premier visage est celui du poète. Jean Cocteau dans son film : le testament d'Orphée choisi de mettre en avant cet aspect du mythe. Aspect théologico-philosophique. Le mythe d’Orphée. La Légende d’Orphée et Eurydice. Le mythe d’Orphée et sa modernisation. L’expression texte fondateur désigne des documents littéraires ou non, baignés de mythologie et qui sont associés à l’origine d’une civilisation ou d’une culture.

Le mythe d’Orphée et sa modernisation

Au départ, le mythe d’Orphée est destiné à être dit à l’oral. Pourtant, plusieurs écrivains antiques témoignent à l’écrit de cette histoire dont Ovide et Virgile servent encore aujourd’hui de références pour la plupart des réécritures modernes du mythe. Illustration d'un manuscrit des Métamorphoses d'Ovide représentant Orphée charmant les animaux Ovide dans les Métamorphoses (livres X et XI) ainsi que Virgile dans Géorgiques (livre IV) ont illustré le personnage d’Orphée dans la littérature latine. Tous deux affirment l’immense puissance de la poésie et de l’amour et leur impuissance face à la mort. L’orphisme. Cette page n'est pas chargée correctement.Veuillez suivre le lien suivant, qui vous mènera à l'entrée de notre site.Vous retrouverez cette page dans la rubrique Exposés Exposé réalisé par Claire Padrao.

L’orphisme

L’orphisme est un mouvement religieux qui s’est développé en Grèce à partir du sixième siècle avant JC. Il a été instauré par Orphée, qui aurait vécu avant Homère. Orphée est souvent décrit comme le maître des incantations ou un enchanteur d’origine thrace. Les adeptes de l’orphisme sont appelés les Orphéotélestes. Dans un premier temps, nous verrons en quoi consiste la doctrine orphique, puis nous verrons quelle a été son influence sur le monde antique. Le mythe de la création de l’homme. Eduthèque - Le mythe d'Orphée dans les arts et en musique. Issu de la plus haute société romaine, Ovide (43 av.

Eduthèque - Le mythe d'Orphée dans les arts et en musique

J.C. – 17 ou 18 ap. J.C.) exploita longtemps toutes les tendances de la poésie élégiaque, au caractère volontiers érotique (Les Amours, Les Héroïdes, L’Art d’aimer, etc.). En l’an -1, il débute l’écriture de son chef-d’œuvre, les Métamorphoses, long poème mythologique épique de 15 livres et près de 12 000 vers en hexamètres. Ce poème raconte en 246 fables l’histoire du monde gréco-romain, du chaos primitif à l’apothéose de César, au cours de laquelle s’enchaînent des légendes de transformations de dieux ou d’hommes en animaux, plantes, rochers, etc. Le mythe d'Orphée. Fils du roi de Thrace Oeagre et de la Muse Calliope, Orphée est de loin le musicien le plus célèbre de tout les temps.

Le mythe d'Orphée

Il sera également le principal fondateur de l’Orphisme. Alors qu’il était encore jeune, face à un tel talent musical, Apollon lui offrit la lyre à sept cordes. Les neuf Muses, protectrices des arts et des lettres lui apprirent à s’en servir et à l’exploiter au mieux. Afin de les remercier, Orphée ajouta deux cordes supplémentaires à son instrument afin de rendre hommage à ses institutrices. Orphée, cet analyste. Orfeo - Monteverdi.