background preloader

Etude lycée

Facebook Twitter

Le rôle d'un vendeur sédentaire. Le métier de vendeur est un des plus courants en France.

Le rôle d'un vendeur sédentaire

On peut en retrouver dans tous les types de magasins, de boutiques et de grandes surfaces. Il existe une grande diversité des postes dans cette fonction. Vendeur. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vendeur

Sous catégories de métier[modifier | modifier le code] Sont aussi appelés vendeur : un représentant des ventes, un voyageur de commerce, un délégué commercial, un conseiller… Les entreprises utilisent de moins en moins le terme vendeur pour désigner leurs commerciaux. Ceci à cause de différents préjugés tels que : bon menteur, bon vendeur ou pas encore un vendeur d'assurances. Il existe plusieurs types de vendeurs. Il y a les vendeurs au téléphone: télémarketing, les vendeurs porte-à-porte (vendeur à domicile indépendant) : colporteurs, les commerciaux qui s'occupent de faire du « B to B » (« business to business »).

Activité[modifier | modifier le code] Un vendeur peut être chargé d'un portefeuille de clientèle et dans ce cas doit en assurer le suivi, voire une partie du service après-vente, ainsi que le développement (prospection, recherche de futurs clients). Rôle[modifier | modifier le code] Vendeur. CO068. Vendeur en magasin. Niveau d'études : < Bac - Bac Diplôme : Bac pro, CAP, MC et BP Domaine : Commerce, vente, achats, distribution Pour qu’un magasin soit rentable, il n’y a pas de secret, il faut faire du chiffre.

Vendeur en magasin

Le vendeur est là pour faire en sorte que les gens qui entrent dans la boutique ressortent avec un ou plusieurs articles. Mais attention, on ne vend pas n’importe quoi à n’importe qui. E-commerce : les obligations du vendeur et les droits de l'acheteur en ligne. Vendeurs d’hier et d’aujourd’hui : Quelles différences ? - Ressources humaines.

Jean-Christian Wilmes directeur de RFE conseil et Formation, société spécialisée dans l’audit, le conseil et la formation dans le domaine de la vente. « Si l’on observe l’évolution des commerciaux jusqu’à aujourd’hui, on constate que de, manière générale, les techniques de vente enseignées aux vendeurs ont moins d’efficacité sur leurs résultats que par le passé. » On peut distinguer trois périodes fondamentales dans l’histoire des commerciaux.

Vendeurs d’hier et d’aujourd’hui : Quelles différences ? - Ressources humaines

Après la Seconde Guerre mondiale, les besoins en développement sont énormes. Les vendeurs d’antan deviennent, durant les Trentes Glorieuses, de simples preneurs d’ordre. Ils bâtissent la réputation du VRP baratineur, encore présente dans la mémoire collective. Puis viennent l’inflation, les chocs pétroliers avec leur cortège de difficultés économiques et sociales obligeant les entreprises à de nombreuses réductions budgétaires. C’est la fin d’une époque facile et le début des formations aux méthodes de vente. Ce qu’il faut retenir. Vendeur : une fonction en pleine évolution. Le secteur du commerce trouve de nouveaux débouchés grâce au e-commerce.

Vendeur : une fonction en pleine évolution

Quant à la grande distribution, elle offre toujours des perspectives intéressantes pour les jeunes diplômés. Découvrez l’ensemble des métiers de ces secteurs. Quant à savoir si vous êtes fait pour les métiers du commerce et de la vente en particulier, faites notre test gratuit, en ligne ! Avec l’explosion du e-commerce et l’apparition de nouveaux modes de consommation, le secteur du commerce se trouve de nouveaux débouchés. Quant à la grande distribution, elle offre toujours des perspectives intéressantes d’emploi pour les jeunes diplômés, qu’ils soient détenteurs d’un bac+2 à bac+5. Le secteur du commerce : B to B ou B to C Vendre ne s’improvise pas. Ne ratez pas non plus une occasion unique de découvrir les nombreux métiers de ce secteur et de rencontrer des professionnels : le Salon de la formation commerciale/marketing & communication.

Exclusif LSA : Boulanger équipe ses vendeurs... - Multimédia. Nespresso se décline en boutique 100% La boutique qui peut se passer de vendeurs ?

Nespresso se décline en boutique 100%

Nespresso l'a fait à Lyon avec un point de vente « Service libre », où les accros aux capsules se réapprovisionnent et paient eux-mêmes sur des caisses automatiques. Un cheminement a priori surprenant quand on connaît le concept Nespresso, dont l'accueil courtois et les conseils avisés des vendeurs, véritables figures imposées, font partie du décor. Mais compte tenu de l'évolution des consommateurs et du commerce, le libre-service est apparu comme logique. « Cela répond à une démarche des clients qui savent ce qu'ils recherchent, indique Barbara de Labriffe, responsable communication corporate de Nespresso France.

Et la clientèle lyonnaise privilégie l'achat en boutique, avec 50% de grands crus achetés par ce canal, contre 30% pour la moyenne nationale. » Depuis un an, un espace LS était testé dans le magasin parisien de la Madeleine, occupant 70 des 250 m² de surface disponible. Technologie omniprésente Cette évolution n'est pas la seule. Pour vendre, il faut savoir argumenter devant le client. Après avoir cerné les besoins du client, il faut à présent argumenter pour séduire le client et se donner une chance de réussir la vente.

Pour vendre, il faut savoir argumenter devant le client

Une bonne argumentation se base sur l’écoute, la simplicité, la compréhension afin que le client la retienne facilement et la transforme en acte. L’évolution du rôle de vendeur en magasin face à l’e-commerce.