background preloader

Le social

Facebook Twitter

Le Catrike dElyjah ,rouler vers... by Elyjah Tricoire. Elyjah est un jeune garçon de 12 ans qui a eu un diagnostique de leucémie il y a 3 ans ,il est aujourd'hui en rémission du cancer ,cependant la greffe de moelle osseuse qu'il a reçu a des effets secondaires sévères qui le limite physiquement ,Elyjah a des raideurs musculaires et articulaires qui ne lui permettent pas, pour le moment ,de se déplacer ,de marcher ,de courir comme il aimerait ...grand sportif dans l'ame ,il a le souhait d'etre libre" comme avant" dit il pour se déplacer , la solution du Catrike ,vélo couché ,est excellente pour travailler ses articulations car si il ne fait pas d'exercices physiques ,les raideurs augmentent et son corps se sclérose ,c'est aussi une belle option pour qu'il puisse continuer à partager des moments sportifs avec sa mère ,ses amis etc..il y a aussi l'avantage de pouvoir intégrer l'option éléctrique (bion x) sur ce vélo ,il pourra donc faire de belles expéditions plus longues en Estrie ou ailleurs .

Le Catrike dElyjah ,rouler vers... by Elyjah Tricoire

Réinventez vos vacances au Québec! Au Québec, on a vu naître ces dernières années une foule d’activités et d’installations singulières, d’itinéraires thématiques et de modes d’hébergement inusités.

Réinventez vos vacances au Québec!

Si on en est arrivé là, c’est notamment parce que les Québécois sont « plus sorteux » qu’avant, et qu’ils sont devenus plus avisés et exigeants quand ils prennent leurs vacances au Québec. En 2004, à peine 27 % d’entre eux (contre 46 % des autres Canadiens) avaient fait un voyage d’agrément à l’étranger au cours des trois dernières années, selon un sondage du Print Measurement Bureau (PMB). Cette proportion était passée à 41 % en 2014. « Lors­qu’ils séjournent quelque part, ils veulent donc s’offrir la totale, et l’industrie touristique québécoise doit répondre à leurs attentes », explique Claudine Barry, analyste au Réseau de veille en tourisme de la Chaire de tourisme Transat, de l’UQAM.

Ziptrek Tremblant – Photo : Daniel Keith Cooper/Ziptrek Tremblant Glisser sous un câble entre ciel et terre. Cet article est réservé aux membres vip Abonnez-vous maintenant / mois * Taxes Incluses * Certaines conditions s'appliquent Contenu réservé VIP :

Le portrait d'Eruoma Awashish. Ne méprisons pas les services de garde. On entend beaucoup parler, ces dernières semaines, des répercussions négatives des budgets serrés en éducation.

Ne méprisons pas les services de garde

Journaliste à La Presse, Patrick Lagacé a écrit une série d’excellentes chroniques dans laquelle il avance que si l’éducation était vraiment une priorité pour les Québécois, on ne tolérerait jamais les coupures qui ont été annoncées par les commissions scolaires. Je suis complètement d’accord sur ce point, et j’ajouterais que les sondages montrent que les Québécois priorisent moins l’éducation que les résidants du reste du Canada (pdf ; voir la page 23). Je suis donc heureux de voir un certain niveau d’indignation exprimé au sujet des difficultés financières du réseau de l’éducation, mais je suis bien déçu de l’indifférence générale envers le contrôle des dépenses encore plus sévère imposé au réseau des services de garde subventionné.

Je parle ici des centres de la petite enfance (CPE), des garderies et des services de garde en milieu familial. Parents épuisés. SA - Voitures à air comprimé Flowair - Véhicules propres - Technologie durable. Séduisez-moi! - L'empreinte. Qui sommes-nous?

Séduisez-moi! - L'empreinte

Quelles sont les valeurs qui fondent notre identité, notre sentiment d’appartenance au Québec? Et d’où les tenons-nous? Dans ce film, Roy Dupuis nous entraîne dans une quête visant à trouver des réponses à ces questions récurrentes dans notre histoire. À l’origine de sa démarche, l’intuition que la culture québécoise est le fruit d’un important métissage culturel avec les peuples amérindiens. Tous les observateurs du XVIIe et XVIIIe siècle témoignent de cette réalité longtemps occulté: on a voulu « civiliser » les Sauvages, mais ce sont les Français qui se sont « ensauvagés ». Et si c’était justement cette empreinte occultée qui expliquait notre manière d’être au monde et fondait notre véritable identité? Il y a des mots comme ça qui peuvent revêtir une importance toute particulière quand on les lit.

Et c’est tout ce que je vous souhaite. Bonne lecture ! Tu n’as qu’une vie. Fais ce que tu aimes, et fais le souvent. La Grande Bataille de l' Electricité (Le Fabuleux Destin des Inventions) Guerre des courants. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guerre des courants

Thomas Edison, inventeur et homme d'affaires américain, était en faveur du développement d'un réseau électrique en courant continu. George Westinghouse, ingénieur et homme d'affaires américain, a apporté son soutien financier au développement d'un réseau électrique en courant alternatif fonctionnel. Nikola Tesla, inventeur, physicien, et ingénieur en électro-mécanique, a été l'artisan du développement des réseaux en courant alternatif. La guerre des courants (parfois appelée bataille des courants) est une controverse technique et industrielle qui s'est déroulée aux États-Unis, à la fin des années 1880. Elle est centrée sur l'opposition de Thomas Edison, partisan de l'utilisation du courant continu (DC, de l'anglais direct current) pour le transport et la distribution d'électricité, envers George Westinghouse et Nikola Tesla, promoteurs de l'utilisation du courant alternatif (AC, de l'anglais alternating current).

Tesla Edison, le courant ne passe pas. Paris 1882.

Tesla Edison, le courant ne passe pas

N.Tesla, jeune ingénieur d’origine Austro hongroise travaille pour la Continental Edison company. Brillant, il met déjà au point son premier moteur à induction lors d’un passage à Strasbourg. Très vite remarqué pour ses capacités et déçu du peu d’intérêt européen pour ses travaux, il accepte l’invitation d’Edison pour venir travailler aux USA. Ce dernier est déjà une grande figure de l’autre coté de l’Atlantique pour toutes ses inventions, particulièrement depuis la commercialisation du bulbe électrique. Mais que de souci lié à son système d’alimentation. Courant continu ou alternatif ? Le système de courant continu de Edison a de sérieux problèmes : un pourcentage de perte significatif, la nécessité de câble volumineux, une centrale tous les deux milles etc... L’intransigeante vanité de l’un, l’excès de confiance de l’autre emporteront les deux hommes dans un conflit permanent. Leçon de propagande électrique...

JE SUIS CHARLIE - La liberté vaincra la stupidité! Crayons après crayons! Accueil  CENTRALE DES SYNDICATS DU QUÉBEC.