background preloader

Scénario 2 (2)

Facebook Twitter

A quoi sert le compte 471 ou compte d'attente ? Le compte 471 est le compte qu'utilisent les professionnels de la comptabilité, lorsqu'ils ne savent pas où imputer une opération soit parce que : il manque une ou plusieurs factures ;l'imputation de l'opération nécessite une décision (charges ou immobilisations par exemple) ;elles nécessitent l'obtention d'informations complémentaires.

A quoi sert le compte 471 ou compte d'attente ?

Et parce que c'est un compte dit transitoire ou d'attente, il doit impérativement être soldé en fin d'exercice. Il ne pourra jamais figurer au bilan. Engagez Fred et simplifiez vous la compta. Une solution pour vous faire gagner un maximum de temps dans la gestion de votre entreprise : Compta Online by Fred Un compte 471 utilisé de manière exceptionnelle Utiliser un compte d'attente est très simple, au point de devenir parfois, une solution de facilité.

Mais son utilisation doit rester provisoire. Exemple Le compte bancaire d'une entreprise fait apparaître un virement pour un montant de 25 000€ le 15 octobre. Un compte 471 à solder avant le bilan. Taux de la CSG-CRDS. Les taux de la CSG et de la CRDS sont les suivants : Si vous êtes titulaire de l’aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise (Accre), l’exonération de cotisations ne porte pas sur la CSG-CRDS qui reste due.

Taux de la CSG-CRDS

Le forfait social. La participation des salariés aux résultats de l’entreprise. La participation permet de redistribuer aux salariés une partie des bénéfices réalisés par leur entreprise.

La participation des salariés aux résultats de l’entreprise

Obligatoire pour les entreprises d’au moins 50 salariés, facultative pour les autres, la participation est mise en place par un accord. Cet accord précise les conditions permettant au salarié de bénéficier de la somme qui lui est due au titre de la participation. Les droits à participation – y compris le supplément de réserve spéciale de participation – susceptibles d’être alloués à un même salarié au titre d’un exercice donné font l’objet d’un plafonnement annuel. Si un certain nombre de conditions sont respectées, les primes de participation n’entrent pas dans la base de calcul des cotisations de Sécurité sociale. Elles restent soumises à la CSG au titre des revenus d’activité et, par voie de conséquence, à la CRDS ainsi qu’au forfait social. Ecriture d'OD de régularisation fin d'exercice liée à la TVA. Bonjour, Tout d'abord les différents comptes de TVA ont chacun une utilité et leur justification est importante en vu d'aider à compléter la liasse fiscale et de procéder aux régularisations nécessaires.

Ecriture d'OD de régularisation fin d'exercice liée à la TVA

Il convient donc de justifier ces soldes en fin d'exercice afin de s'assurer du contrôle de TVA. Voici comment je traite les différents soldes : - 44566xx : * Correspond à la TVA déductible s/ABS * Doit être débiteur => la TVA restant en solde doit correspondre à la TVA sur les achats de prestations non réglées ou TVA non encore déduite sur les déclarations de TVA (factures omises ou autre). * En cas de solde créditeur (cela implique un excédent de TVA récupérée, peu devenir créditeur pour diverses raisons, notamment lors de passage d'OD d'inventaire), on le solde pour le passer dans un sous compte du 44584 "TVA DEDUCTIBLE A REVERSER" et on procède à la régularisation dans les meilleurs délais. - 44562xx : * Correspond à la TVA déductible sur Immobilisations - 44567 : cf ci dessus - 4457xx : Produits à recevoir : comptabilisation et exemples.

A la clôture de l’exercice comptable, les produits acquis mais non encore comptabilisés et dont le montant n’est pas définitivement fixé doivent être enregistrés.

Produits à recevoir : comptabilisation et exemples

Il s’agit de produits à recevoir. Compta-Facile développe dans cet article la comptabilisation des produits à recevoir. 1. Charges à payer : comptabilisation et exemples. A la clôture de l’exercice comptable, les entreprises doivent recenser un certain nombre de charges, dont les charges à payer.

Charges à payer : comptabilisation et exemples

Compta-Facile vous propose une fiche complète sur les affectations comptables des charges à payer. 1. Définition d’une charge à payer (CAP) Une charge à payer est un passif certain dont il est nécessaire d’estimer le montant ou l’échéance avec un incertitude moindre que s’agissant d’une provision. C’est donc une catégorie de charges qui se situe à mi-chemin entre les dettes et les provisions. Une charge à payer doit être estimée lors de l’établissement des travaux d’inventaire, dans le cadre de la réalisation d’un bilan comptable (pour plus d’informations : comment faire son bilan comptable ?).

Comment comptabiliser les produits constatés d'avance ? La comptabilité est régie par de nombreux principes dont le principe de rattachement des produits et charges à l’exercice d’exécution.

Comment comptabiliser les produits constatés d'avance ?

En vertu de ce principe, ne doivent figurer dans le compte de résultat que les produits qui concernent l’exercice comptable en question. Le cas échéant, il convient de comptabiliser des produits constatée d’avance. Cet article proposé par Compta-Facile vous détaille les écritures comptables à enregistrer en ce qui concerne les produits constatés d’avance ou PCA. 1. Définition des produits constatés d’avance (PCA) Les produits constatés d’avance sont des produits perçus ou comptabilisés avant que les prestations correspondantes n’aient été effectuées ou que les fournitures n’aient été fournies (définition extraite du Plan Comptable Général). Le produit étant neutralisé, la marge réalisée est ainsi différée vers l’exercice comptable suivant. 2. Les charges constatées d'avance (CCA) Les charges constatées d’avance, appelées CCA en abrégé, sont utilisées en comptabilité pour neutraliser l’impact sur le résultat des charges qui ont été comptabilisées au titre d’une période mais qui concernent une période suivante.

Les charges constatées d'avance (CCA)